Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, en attendant la Fed

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole new-yorkais baissaient à l'ouverture mardi, poursuivant leur repli suite à l'accalmie au Moyen-Orient et juste avant la réunion de la Fed où est en jeu l'avenir de ses aides massives à l'économie.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, cédait 80 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 105,79 dollars.

"Les investisseurs se positionnent aujourd'hui en retrait, notamment vis-à-vis des achats d'actifs risqués comme le pétrole, en attendant de savoir combien, quand, à quelle vitesse la Fed va réduire ses aides", explique Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinion.

"Les gens recherchent donc des profits en dehors du marché du pétrole pour l'instant", conclut-il.

Le comité de politique monétaire de la banque centrale américaine se réunit mardi et mercredi, jour où s'exprimera le patron de l'institution Ben Bernanke, qui devrait mettre fin à des mois de suspense quant au programme actuel de politique monétaire accommodante.

M. Bernanke pourrait annoncer le début d'un processus de réduction des rachats d'actifs de la Réserve Fédérale, qui injecte via ce biais 85 milliards de dollars par mois dans le système financier américain.

Or, ces apports en liquidités ont eu tendance à soutenir les cours du pétrole: d'une part, en favorisant l'achat d'actifs à risque, telles que les matières premières, d'autre part en diluant la valeur du dollar, rendant ainsi les achats d'actifs libellés dans la monnaie américaine plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

Des éléments concernant le Moyen-Orient favorisent par ailleurs la baisse du prix du baril, note Matt Smith, de Schneider Electric: "les attentes de moins en moins vives d'une intervention militaire en Syrie tant que la diplomatie continue" d'un côté, et "la reprise hier (lundi) de la production sur deux champs" pétrolifères en Libye.

Un mouvement de protestation depuis le mois de juillet a entraîné la fermeture de nombreux terminaux pétroliers dans ce pays. Le gouvernement est en effet en conflit avec un groupe de gardes d'installations qu'il accuse de chercher à détourner du brut, ces derniers accusant à leur tour les autorités de vendre du pétrole de façon irrégulière.

En conséquence, la production du brut avait chuté à moins de 100'000 barils par jour, selon des responsables libyens, contre 1,5 à 1,6 million de barils par jour en temps normal. Ces tensions avaient contribué à soutenir les prix de l'or noir et, selon Carl Larry, devraient continuer à en contenir la baisse, la situation n'étant pas totalement résolue sur ce front, "alors que la demande reste élevée".

afp/rp



(AWP / 17.09.2013 15h45)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, en attendant la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite