Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, en attendant la Fed

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole new-yorkais baissaient à l'ouverture mardi, poursuivant leur repli suite à l'accalmie au Moyen-Orient et juste avant la réunion de la Fed où est en jeu l'avenir de ses aides massives à l'économie.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre, cédait 80 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) et s'échangeait à 105,79 dollars.

"Les investisseurs se positionnent aujourd'hui en retrait, notamment vis-à-vis des achats d'actifs risqués comme le pétrole, en attendant de savoir combien, quand, à quelle vitesse la Fed va réduire ses aides", explique Carl Larry, de Oil Outlooks and Opinion.

"Les gens recherchent donc des profits en dehors du marché du pétrole pour l'instant", conclut-il.

Le comité de politique monétaire de la banque centrale américaine se réunit mardi et mercredi, jour où s'exprimera le patron de l'institution Ben Bernanke, qui devrait mettre fin à des mois de suspense quant au programme actuel de politique monétaire accommodante.

M. Bernanke pourrait annoncer le début d'un processus de réduction des rachats d'actifs de la Réserve Fédérale, qui injecte via ce biais 85 milliards de dollars par mois dans le système financier américain.

Or, ces apports en liquidités ont eu tendance à soutenir les cours du pétrole: d'une part, en favorisant l'achat d'actifs à risque, telles que les matières premières, d'autre part en diluant la valeur du dollar, rendant ainsi les achats d'actifs libellés dans la monnaie américaine plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

Des éléments concernant le Moyen-Orient favorisent par ailleurs la baisse du prix du baril, note Matt Smith, de Schneider Electric: "les attentes de moins en moins vives d'une intervention militaire en Syrie tant que la diplomatie continue" d'un côté, et "la reprise hier (lundi) de la production sur deux champs" pétrolifères en Libye.

Un mouvement de protestation depuis le mois de juillet a entraîné la fermeture de nombreux terminaux pétroliers dans ce pays. Le gouvernement est en effet en conflit avec un groupe de gardes d'installations qu'il accuse de chercher à détourner du brut, ces derniers accusant à leur tour les autorités de vendre du pétrole de façon irrégulière.

En conséquence, la production du brut avait chuté à moins de 100'000 barils par jour, selon des responsables libyens, contre 1,5 à 1,6 million de barils par jour en temps normal. Ces tensions avaient contribué à soutenir les prix de l'or noir et, selon Carl Larry, devraient continuer à en contenir la baisse, la situation n'étant pas totalement résolue sur ce front, "alors que la demande reste élevée".

afp/rp



(AWP / 17.09.2013 15h45)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, en attendant la Fed


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite