Menu
A+ A A-

Le brut recule avant la réunion de la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens, mais dans une moindre mesure que la veille, le marché adoptant une position attentiste juste avant la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 109,54 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 53 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en octobre perdait 46 cents, à 106,13 USD.

Les prix du brut ont clôturé en baisse de respectivement 1,62 USD pour le WTI et 1,63 USD pour le Brent lundi, après l'accord de Genève conclu samedi entre les Etats-Unis et la Russie sur le démantèlement des armes chimiques syriennes.

"L'issue diplomatique, qui peut certes paraître fragile, a réduit la prime de risque géopolitique" sur les cours du pétrole puisqu'elle éloigne la probabilité de frappes militaires américaines en Syrie, notaient les analystes de Saxo Banque.

La Syrie n'est qu'un petit producteur de pétrole mais le marché craignait qu'une action militaire ne déstabilise l'ensemble du Moyen-Orient, région d'où proviennent 35% des exportations mondiales de brut.

Les investisseurs se tournaient mardi vers la réunion de deux jours du comité de politique monétaire de la Fed, qui doit commencer plus tard dans la journée.

"La réunion de la Fed reste le gros événement à suivre pour cette semaine", appuyaient les analystes de Marex Spectron.

La banque centrale américaine pourrait annoncer à l'issue de cette réunion qu'elle va commencer à réduire son programme de rachats d'actifs, qui consiste actuellement à injecter 85 mrd USD par mois dans le système financier américain.

Ces injections de liquidités ont eu tendance à favoriser les cours du pétrole par deux mécanismes. D'une part, elles ont alimenté l'achat d'actifs à risque, telles que les matières premières.

Elles ont d'autre part occasionné la dépréciation du dollar, ce qui a rendu les achats d'actifs libellés dans la monnaie américaine plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

afp/jh



(AWP / 17.09.2013 13h00)


Commenter Le brut recule avant la réunion de la Fed



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🛢️ Pour l'Opep, le pétrole a encore des décennies de croissance devant lui

    Le lundi 09 octobre 2023

    Paris: Pas de répit dans la demande d'or noir: l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s'attend à une hausse continue de la demande mondiale de pétrole d'ici à 2045, selon de nouvelles projections à rebours des efforts requis pour limiter le réchauffement planétaire.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite