Menu
RSS
A+ A A-

Le brut tente de rebondir sur un marché offrant peu de soutien

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole tentaient de rebondir mardi à New York sur un marché plombé par la nervosité des courtiers à l'approche d'un sommet européen crucial, alors que s'amenuisaient les craintes de perturbation de l'offre en brut dans le golfe du Mexique.

Vers 13H30 GMT/15h30 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, reprenait 13 cents à 79,34 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le brut est à nouveau sous pression, et peine à trouver des facteurs de soutien alors que nous nous approchons de la fin de la semaine et du sommet européen" à Bruxelles jeudi et vendredi, a relevé John Kilduff, du fonds d'investissement spécialiste de l'énergie Again Capital.

"Le centre de l'attention est vraiment la macroéconomie ces jours-ci", a-t-il ajouté.

L'Espagne a dû concéder mardi des taux en très nette hausse au lendemain de l'abaissement de la note de 28 banques du pays par l'agence de notation financière Moody's.

La pression sur les prix de l'or noir était en outre accentuée par la remontée du dollar face à la monnaie unique européenne qui repartait sous le seuil de 1,25 dollar, dans un contexte d'inquiétudes vives pour la zone euro.

En effet, la hausse du billet vert rend moins attractifs les achats d'actifs libellés en dollars, comme les matières premières, pour les acheteurs munis d'autres devises.

Du côté de l'offre, la tempête tropicale Debby, première tempête à menacer cet été les installations pétrolières du golfe de Mexique, s'éloignait de la région productrice d'un quart de l'or noir américain, "et devrait s'affaiblir encore jusqu'à mercredi", ont noté les experts de JPMorgan Chase.

"A mesure que les conditions s'améliorent, nous nous attendons à ce que les producteurs reprennent leur travail sur les plateformes de la région", ont-ils ajouté.

Selon les autorités américaines, le personnel de 189 plateformes sur les 596 que compte le golfe du Mexique avait été évacué lundi alors que Debby, formée au sud-est des Etats-Unis, se rapprochait vers la côte Nord de la Floride.

Mais le brut, et particulièrement le Brent, restait "soutenu par les risques sur l'offre", ont noté les analystes de Commerzbank, notant qu'une grève se poursuivait mardi dans le secteur pétrolier norvégien. Entamé dimanche, le mouvement était suivi par 700 employés sur deux champs de la mer du Nord.

rp



(AWP / 26.06.2012 15h59)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 19 juin 2018 à 16:24

Les cours du pétrole sans direction avant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole évoluaient sans direction en cours d'échanges européens mardi, à quelques jours d'un sommet de l'Organisation des pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:22

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient mardi en Asie, les spéculations sur une hausse ou non des quotas de production lors d'une...

mardi 19 juin 2018 à 06:06

Pétrole: qui sont les plus grands producteurs, les plus gran…

Londres: L'Opep et ses partenaires se réunissent vendredi et samedi pour des rencontres au résultat incertain, alors que l'union de 24 pays...

mardi 19 juin 2018 à 06:04

Les ministres de l'Opep arrivent à Vienne pour une réunion s…

Londres: Les ministres de l'Opep prennent la route de Vienne pour assister à des réunions qui s'annoncent tendues vendredi et samedi, où...

lundi 18 juin 2018 à 21:40

Le pétrole porté par de nouvelles spéculations sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, portés par de nouvelles spéculations à quelques jours d'une réunion très surveillée...

lundi 18 juin 2018 à 17:16

Combats en Libye: pertes "catastrophiques" dans le…

Tripoli: La Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) a fait état lundi de "pertes catastrophiques" après la destruction de deux réservoirs dans...

lundi 18 juin 2018 à 16:57

La consommation de carburants baisse de 4,5% en mai (Ufip)

Paris: La consommation de carburants routiers en France a baissé de 4,5% en mai sur un an, avec une chute plus prononcée...

lundi 18 juin 2018 à 16:39

Le repli des prix des carburants se poursuit en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-services françaises ont reculé de quelques fractions de centime la semaine dernière, poursuivant le...

lundi 18 juin 2018 à 16:31

Le pétrole monte, l'Opep prend le pas sur la guerre commerci…

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens à quelques jours d'une réunion de l'Opep et malgré les craintes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite