Menu
A+ A A-

Le brut se replie malgré le vote grec, dans un marché toujours prudent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, effaçant les gains engrangés dans les échanges asiatiques après la victoire de la droite conservatrice aux élections en Grèce, dans un marché où pèsent toujours les inquiétudes sur la zone euro.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 97,51 dollars, en baisse de 10 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet abandonnait 24 cents à 83,79 dollars.

Les cours du baril avaient gagné un peu de terrain dans les échanges asiatiques, les investisseurs exprimant un certain soulagement après l'annonce des résultats de l'élection législative grecque qui semblait écarter le spectre d'une faillite imminente du pays et de sa sortie de la zone euro.

En battant une gauche radicale opposée au programme d'austérité, la droite conservatrice grecque semble en effet en mesure de constituer un gouvernement de coalition pro-euro avec les socialistes du Pasok, ce qui lui permettrait de poursuivre les réformes nécessaires au maintien de l'aide internationale.

"Mais ceux qui s'attendaient à voir une forte hausse des prix des matières premières ce lundi après le vote grec auront été déçus (...) il n'y a certainement aucun signe d'euphorie" sur le marché, observaient les analystes de Commerzbank.

De fait, la tendance s'est rapidement inversée, et les prix de l'or noir ont finalement battu en retraite, effaçant la totalité de leurs gains, dans un marché toujours inquiet de la santé fragile des finances des pays de la zone euro et de la situation du secteur bancaire espagnol.

"La crise des dettes souveraines (dans la zone euro) va continuer d'inquiéter les investisseurs pendant encore longtemps, ce qui pourrait empêcher tout rebond significatif des prix", avertissaient les experts de Commerzbank.

Par ailleurs, les investisseurs restaient sur leurs gardes à quelques heures du début d'une réunion des chefs d'Etat des pays du G20 au Mexique.

"Le marché sera également attentif aux négociations entre l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Chine, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne, ndlr)" qui ont repris lundi à Moscou, indiquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Ces pourparlers sur le programme nucléaire controversé de Téhéran interviennent avant l'entrée en vigueur totale le 1er juillet d'un embargo sur le brut iranien décidé en janvier par l'Union européenne (UE), et du renforcement des sanctions financières des Etats-Unis.

"S'il est peu probable que l'UE lève tout à coup son embargo, (...) les différentes parties se parlent", ainsi "une escalade des tensions comme celle à laquelle on a assisté l'hiver dernier est improbable", soulignait M. Kryuchenkov.

Mais comme la prime de risque, qui avait grossi de 15 à 20 dollars les prix du baril entre janvier et avril en prévision de l'impact des sanctions internationales contre l'Iran, "s'est désormais entièrement dissipée, les cours pourraient réagir en grimpant plus fortement si les négociations (de Moscou) échouent qu'ils ne baisseraient en cas de succès", estimaient de leur côté les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 18.06.2012 12h45)


Commenter Le brut se replie malgré le vote grec, dans un marché toujours prudent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite