Menu
A+ A A-

Le brut se replie malgré le vote grec, dans un marché toujours prudent

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, effaçant les gains engrangés dans les échanges asiatiques après la victoire de la droite conservatrice aux élections en Grèce, dans un marché où pèsent toujours les inquiétudes sur la zone euro.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, échangé sur l'IntercontinentalExchange (ICE) de Londres, valait 97,51 dollars, en baisse de 10 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet abandonnait 24 cents à 83,79 dollars.

Les cours du baril avaient gagné un peu de terrain dans les échanges asiatiques, les investisseurs exprimant un certain soulagement après l'annonce des résultats de l'élection législative grecque qui semblait écarter le spectre d'une faillite imminente du pays et de sa sortie de la zone euro.

En battant une gauche radicale opposée au programme d'austérité, la droite conservatrice grecque semble en effet en mesure de constituer un gouvernement de coalition pro-euro avec les socialistes du Pasok, ce qui lui permettrait de poursuivre les réformes nécessaires au maintien de l'aide internationale.

"Mais ceux qui s'attendaient à voir une forte hausse des prix des matières premières ce lundi après le vote grec auront été déçus (...) il n'y a certainement aucun signe d'euphorie" sur le marché, observaient les analystes de Commerzbank.

De fait, la tendance s'est rapidement inversée, et les prix de l'or noir ont finalement battu en retraite, effaçant la totalité de leurs gains, dans un marché toujours inquiet de la santé fragile des finances des pays de la zone euro et de la situation du secteur bancaire espagnol.

"La crise des dettes souveraines (dans la zone euro) va continuer d'inquiéter les investisseurs pendant encore longtemps, ce qui pourrait empêcher tout rebond significatif des prix", avertissaient les experts de Commerzbank.

Par ailleurs, les investisseurs restaient sur leurs gardes à quelques heures du début d'une réunion des chefs d'Etat des pays du G20 au Mexique.

"Le marché sera également attentif aux négociations entre l'Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Chine, France, Royaume-Uni, Russie et Allemagne, ndlr)" qui ont repris lundi à Moscou, indiquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Ces pourparlers sur le programme nucléaire controversé de Téhéran interviennent avant l'entrée en vigueur totale le 1er juillet d'un embargo sur le brut iranien décidé en janvier par l'Union européenne (UE), et du renforcement des sanctions financières des Etats-Unis.

"S'il est peu probable que l'UE lève tout à coup son embargo, (...) les différentes parties se parlent", ainsi "une escalade des tensions comme celle à laquelle on a assisté l'hiver dernier est improbable", soulignait M. Kryuchenkov.

Mais comme la prime de risque, qui avait grossi de 15 à 20 dollars les prix du baril entre janvier et avril en prévision de l'impact des sanctions internationales contre l'Iran, "s'est désormais entièrement dissipée, les cours pourraient réagir en grimpant plus fortement si les négociations (de Moscou) échouent qu'ils ne baisseraient en cas de succès", estimaient de leur côté les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 18.06.2012 12h45)


Commenter Le brut se replie malgré le vote grec, dans un marché toujours prudent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 17:45

    USA: la production record de pétrole brut tire les stocks à …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté bien plus que prévu la semaine dernière, tirés notamment par une...

    jeudi 15 novembre 2018 à 16:20

    Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance …

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite