Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, dans un marché prudent

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en baisse à New York lundi dans un marché prudent dans l'attente de statistiques aux Etats-Unis, malgré la publication d'un indicateur manufacturier encourageant en Chine.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai cédait 77 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 102,25 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

En ce début de mois, les courtiers en brut étaient particulièrement attentifs aux statistiques économiques publiées aux Etats-Unis et dans le monde, les investisseurs guettant tout signe d'affaiblissement de la demande mondiale en brut, à la suite d'indices répétés d'un ralentissement de la croissance en Chine, notamment.

"Les chiffres meilleurs qu'attendu en Chine ont d'abord soutenu les prix (durant les échanges électroniques), mais des chiffres montrent une contraction de l'activité manufacturière (dans la zone euro) pour le huitième mois consécutif, ce qui a provoqué une chute des cours", a résumé Matt Smith, de Summit Energy (Schneider Electric).

L'activité dans l'industrie manufacturière dans la zone euro a connu un accès de faiblesse en mars qui s'est propagé au tandem franco-allemand, selon des données publiées lundi. L'indice PMI s'est établi à 47,7 points en mars dans la zone euro contre 49 points en février, soit son plus bas niveau depuis le début de l'année.

Les cours du baril avaient connu plus tôt une petite incursion en territoire positif à la faveur d'"un indicateur économique encourageant et de la bonne tenue générale des marchés boursiers asiatiques", ont eux aussi souligné les analystes de Commerzbank.

Les chiffres officiels publiés dimanche ont montré que l'expansion de l'activité manufacturière en Chine s'était poursuivie en mars, pour le quatrième mois consécutif, un signe de bon augure pour la santé économique du deuxième consommateur de brut dans le monde.

"Il y a eu tellement d'inquiétudes pour la Chine ces dernières semaines que ces chiffres ont été bien perçus par le marché" des matières premières, a insisté Matt Smith.

Les investisseurs attendaient par ailleurs les chiffres de l'industrie manufacturière aux Etats-Unis en mars, selon l'indice des directeurs d'achats du secteur publié par l'association professionnelle ISM. Elle avait décéléré en février, son indice s'étant établi à 52,4%.

En outre, les prix de l'or noir restaient fébriles et suspendus aux commentaires de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), qui n'a pas exclu jeudi de recourir aux réserves stratégiques de brut pour soulager les cours.

Sur le front de l'approvisionnement, de nombreuses sources d'inquiétudes géostratégiques persistaient, en Iran, en Syrie, mais aussi au Soudan et en Irak.

rp



(AWP / 02.04.2012 15h40)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite