Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en légère hausse à New York, en pause avant le week-end

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</preprise de vendredi soir:

reprise de vendredi soir


New York - Les prix du pétrole ont terminé sur une légère hausse vendredi à New York au terme d'une séance calme, les investisseurs effectuant une pause en espérant que le week-end permettra d'y voir plus clair sur la situation en Grèce.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a fini à 94,26 dollars sur le New York Mercantile Exchange, en hausse de 19 cents par rapport à la clôture de jeudi.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 111,97 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,17 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

"On a observé un peu de répit, entre un G20 qui a été un non-événement et la situation en Grèce qui semble se jouer ce soir", a expliqué John Kilduff, analyste chez Again Capital.

Sous pression internationale, à commencer par celle du couple franco-allemand, Athènes a finalement abandonné son projet de référendum sur le plan européen, perçu comme une menace pour la stabilité de la monnaie commune.

Le lancement du plan anti-crise reste toutefois tributaire des débats au Parlement grec où le Premier ministre Georges Papandréou, dont la majorité est fragile, devait affronter un vote de confiance à partir de 22H00 GMT.

M. Papandréou doit surtout préparer une alliance avec la droite pour garantir la mise en place des mesures d'austérité.

"On espère que la Grèce va vraiment accepter d'appliquer le plan de sauvetage (...), ce qui va dissiper beaucoup d'incertitude et d'instabilité en Europe", a estimé Bart Melek, analyste chez TD Securities.

"Le marché cherche un élément catalyseur, qui pourrait être une sortie de crise en Grèce, ou des stocks américains en baisse" mercredi, a souligné M. Kilduff.

Les chiffres du marché de l'emploi américain -considérés comme un baromètre majeur pour évaluer la santé économique du pays, premier consommateur mondial de brut- n'ont pas réussi à dynamiser le marché pétrolier car jugés ternes.

Le taux de chômage a reculé de 0,1 point en octobre, pour atteindre 9,0%, son plus faible niveau en six mois. C'est mieux que ce qu'attendaient les analystes, mais le net ralentissement du solde net des embauches pendant cette période -80'000 créations de postes, soit 50% de moins qu'en septembre- a déçu le marché.

Ces chiffres "sont vraiment ternes", a jugé Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

"Les fondamentaux ne sont toujours pas particulièrement bons, sans être négatifs non plus", a dit de son côté M. Melek.

L'annonce surprise jeudi d'une baisse de 0,25 point, à 1,25%, du principal taux directeur de la Banque centrale européenne (BCE) a en outre été encore saluée par le marché.

"La réduction du taux de la BCE a aidé à remettre de l'ordre dans un monde fou", a souligné Phil Flynn, de PFG Best Research.

De manière générale, a tempéré JPMorgan, "les inquiétudes actuelles au sujet de la croissance économique mondiale ne devraient pas faire oublier la contraction à court terme des réserves de pétrole qui pourraient encore plus se resserrer cet hiver" et donc continuer à pousser à la hausse les cours de l'or noir.

rp



(AWP / 07.11.2011 06h21)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite