Menu
A+ A A-

Le brut finit sur un bond de 4% à New York

prix-du-petrole 
:

New York - Le marché new-yorkais du pétrole a suivi l'euphorie des places boursières jeudi, réagissant à l'accord arraché entre les pays de la zone euro pour affronter la crise de la dette publique mais aussi à de bons chiffres de croissance aux Etats-Unis.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a terminé à 93,96 dollars, en hausse de 3,76 dollars (+4,2%) par rapport à la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 3,17 dollars à 112,08 dollars.

"Le marché a l'air de beaucoup aimer les annonces des gouvernements européens", a résumé Bart Melek, de TD Securities.

"De plus en plus, les investisseurs pensent que l'économie mondiale ne va pas s'effondrer", a-t-il ajouté.

Pendant la nuit, les dirigeants européens ont dévoilé plusieurs mesures destinées à endiguer la crise de la dette qui menace l'union monétaire.

Un accord a été conclu avec les banques qui porte sur un renoncement de 50% de leurs créances, soit quelque 100 milliards d'euros. Les établissements auront besoin en retour de 106 milliards d'euros en capital d'ici juin 2012.

Les responsables européens ont aussi décidé de démultiplier la puissance de feu du Fonds européen de stabilité financière (FESF), la portant à 1000 milliards d'euros dans un premier temps, un montant destiné à éviter la contagion de la crise à d'autres pays fragiles.

Ces annonces, accueillies par un bond des indices boursiers européens, écartent l'idée d'une "calamité économique", a expliqué John Kilduff, d'Again Capital, qui les juge "significatives et très positives à court terme" pour les prix du brut.

La hausse des cours s'est confirmée avec la publication des chiffres de la croissance du troisième trimestre aux Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir au monde, lesquels montrent que "l'économie est sur la voie de la reprise et évite la récession" d'après M. Kilduff.

Le PIB américain a progressé de 2,5% en rythme annuel, un chiffre supérieur aux prévisions des économistes et qui reflète une nette accélération de l'activité par rapport aux six premiers mois de l'année.

"Si on élimine la crise en Europe, on voit qu'aux Etats-Unis, la consommation est meilleure que prévu, on se dit que le marché était tombé à des niveaux trop déprimés", a estimé M. Melek.

"On a supprimé la possibilité pour l'instant d'une récession mondiale majeure. Cela signifie que les prix étaient probablement trop bas il y a quelques semaines", a-t-il ajouté.

Les cours affichent une hausse de près de 20 dollars par rapport à leurs plus bas niveaux des premiers jours d'octobre à New York.

rp



(AWP / 28.10.2011 06h21)


Commenter Le brut finit sur un bond de 4% à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite