Menu
A+ A A-

Le brut finit en hausse à New York, à l'unisson de Wall Street

prix-du-petrole 
:

New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse mardi à New York, à l'unisson de Wall Street, les marchés reprenant confiance quant à la demande aux Etats-Unis grâce à un indicateur positif sur l'immobilier.

Le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a gagné 1,96 dollar à 88,34 dollars, son plus haut niveau à la clôture depuis un mois sur le New York Mercantile Exchange.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre a terminé à 111,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 99 cents par rapport à la clôture de lundi.

"La hausse des marchés pétroliers vient principalement de la progression des marchés boursiers et de l'espoir que l'économie se porte finalement mieux qu'on ne pensait encore récemment", a expliqué Bart Melek, stratège chez TD Securities.

Après avoir ouvert en recul, Wall Street est passé dans le vert dans le sillage de la publication de l'indice NAHB Housing Market. Cette statistique, qui mesure le moral des professionnels de l'immobilier, est ressortie au-delà des attente des analystes.

Les cours de l'or noir ont également profité des résultats trimestriels "meilleurs qu'attendu de l'une des plus grandes banques américaines", Bank of America, a souligné M. Melek.

Deuxième banque américaine en terme d'actifs, BofA a annoncé être repassée dans le vert au troisième trimestre avec un bénéfice net de 5,88 milliards de dollars, contre une perte de 7,65 milliards un an plus tôt.

"Cela a soutenu la confiance. Ces bénéfices profitent au reste de l'économie", a souligné l'analyste.

Toutefois, a-t-il rappelé, les investisseurs restent préoccupés par la crise de la dette en Europe et le risque "que les banques ne puissent pas être recapitalisées par l'Europe aussi vite que nous ne le pensions".

"Il y a toujours une inquiétude relative à la crise de la dette en Europe et au problème de capitalisation des banques", a abondé Andy Lipow, du cabinet Lipow Oil Associates à Houston.

Autre sujet de préoccupation des marchés pétroliers: la demande chinoise.

"Le ralentissement de la croissance de l'économie chinoise au dernier trimestre inquiète les marchés", a souligné Matt Smith, de Summit Energy (groupe Schneider Electric).

Deuxième pays consommateur de brut dans le monde, le géant asiatique a vu son produit intérieur brut (PIB) croître de 9,1% au troisième trimestre en rythme annuel, contre 9,5% au deuxième.

"Ces chiffres ont renforcé les inquiétudes (concernant la solidité de l'économie chinoise), après l'annonce la veille d'un nouvel affaiblissement de la demande pétrolière du pays", ont remarqué les économistes de Commerzbank.

"Un chiffre de 9,1% reste extraordinaire, mais le marché a mal réagi", a dit M. Lipow.

La croissance de la consommation pétrolière chinoise a nettement ralenti au troisième trimestre (à 3,2%, contre 5,2% au deuxième trimestre et 9,1% sur les trois premiers mois de l'année).

rp



(AWP / 19.10.2011 06h21)


Commenter Le brut finit en hausse à New York, à l'unisson de Wall Street


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 14 août 2020 à 21:42

    Le pétrole se replie face aux perspectives d'une demande en …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de...

    vendredi 14 août 2020 à 18:07

    Washington confirme la saisie de pétrole iranien destiné au …

    Washington: Les Etats-Unis ont confirmé vendredi avoir saisi la cargaison de quatre tankers transportant du pétrole iranien à destination du Venezuela pour...

    vendredi 14 août 2020 à 13:40

    Le pétrole se replie devant les perspectives d'une demande e…

    Londres: Les cours du pétrole étaient en baisse vendredi, dans le sillage de la veille, lestés par les perspectives moroses de l'Agence...

    vendredi 14 août 2020 à 10:33

    Rosneft continue de souffrir de la crise sanitaire et pétrol…

    Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft a annoncé vendredi une forte baisse de son bénéfice net au deuxième trimestre sur un...

    jeudi 13 août 2020 à 21:45

    Le pétrole lesté par les nouvelles prévisions de l'AIE sur l…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse jeudi alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé ses...

    jeudi 13 août 2020 à 14:32

    CS et UBS financeraient le controversé pétrole d'Amazonie

    Genève: Selon un rapport publié par plusieurs ONG, des banques helvétiques, dont Credit Suisse et UBS, jouent un rôle central dans le...

    jeudi 13 août 2020 à 12:07

    Le pétrole à l'équilibre, les investisseurs digèrent les sto…

    Londres: Les cours du pétrole étaient stables jeudi, au lendemain d'un rapport montrant une forte baisse des réserves de brut aux Etats-Unis...

    mercredi 12 août 2020 à 21:18

    Le pétrole au plus haut depuis mars après la forte baisse de…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé mercredi à leur plus haut niveau depuis mars après un rapport montrant une...

    mercredi 12 août 2020 à 17:46

    USA: les stocks de pétrole brut reculent fortement pour la 3…

    New York: Les réserves de pétrole brut aux Etats-Unis ont nettement reculé pour la troisième semaine de suite avec la baisse de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 15 juillet 2020 Les pays de l'OPEP+ sont "sur la bonne voie" pour soutenir les cours du pétrole, même si les incertitudes liées à une nouvelle vague de la pandémie mondiale du Covid-19 persistent, a indiqué mercredi à Alger le ministre de l'Energie, Abdelmadjid Attar.

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite