Menu
A+ A A-

📈 Pétrole au-dessus de 90 $ : aubaine des producteurs

PétroleParis: Le pétrole remonte au-dessous des 90 $ le baril. Les producteurs de pétrole connaissent les 3 meilleures années de ce siècle, et peut-être de tout temps.
Le gouvernement met la faute pour le prix des carburants sur l’Arabie saoudite et la Russie, et non sur les politiques de l’Europe en matière d’énergie.

La ministre de l’Énergie, Mme Pannier-Runacher, n’évoque pas non plus le rôle des taxes - qui comptent pour 50 % du prix à la pompe. Selon Simone Wapler, elle fait peut-être preuve de “duplicité sophistiquée”.

En effet, la ministre illustre le fonctionnement du pouvoir - l’alliance entre le gouvernement, les diplômés de grandes écoles, et une partie des entreprises du privé.

La ministre cumule les avantages. En plus de diplômés d'HEC et de l'Ena, elle bénéficie de liens familiaux avec l’ancienne direction de l’entreprise Perenco.

Néanmoins, la communication du gouvernement trouve peu de critiques chez la presse. Avec une autorisation à la vente à perte - le projet de loi en ce moment - le gouvernement espère un secours de la part des distributeurs.

La remontée du pétrole indique un prolongement de la situation de cherté dans l’énergie, avec un prix du baril de pétrole de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de retour aux 90 $.


La hausse du prix du baril crée des bénéfices aux producteurs, dont les géants TotalEnergies et BP par exemple. Un prix du baril au-dessus de 90 $ fournit une manne au secteur.

Les investissements dans la production reprennent à présent le rythme. Vous pouvez voir ci-dessous que les dépenses sur l’exploitation de gisements remontent en 2022 après un effondrement en 2020 et 2021 (années de chute du prix du baril).




Le International Energy Forum prévoit des hausses des investissements au cours des prochaines années.

En dépit de la relance de projets, l’offre fait défaut par rapport à la demande - malgré le ralentissement des usines en Allemagne ou en Chine.

En raison de la baisse du prix du baril de pétrole au cours de l’année, par rapport aux sommets de l’année dernière, le nombre de puits en opération aux États-Unis affiche un déclin sur un an.


▶️ Rapporte Les Echos :
Face à cette demande toujours soutenue, le nombre d'appareils de forage en activité aux États-Unis s’élevait, certes, à 641 en milieu de semaine dernière selon les données compilées par la société de services Baker Hugues, mais il était de 763 un an plus tôt.
Certes, comme l’affirme la ministre, l’offre de pétrole subit aussi la perte d’exportations d’Arabie saoudite et de la Russie.

Le graphique ci-dessous montre le déclin des exportations depuis avril, après la réunion de l’OPEP+ en début du mois.




Le graphique ci-dessous de Nine Point, montre la libération des réserves d’urgence aux États-Unis, en mars de l’année dernière (“SPR Release”), et les prévisions pour les réserves de pétrole.

Selon les projections du groupe, les réserves de pétrole sur terre et en mer (les transports pétroliers) risquent de chuter bien en-dessous de la moyenne de 2017-2019 (ligne noire).





Aubaine pour les producteurs de pétrole

L'auteur, Henry Bonner, partage dans son cercle de base le moyen le plus simple de détenir une mise sur les producteurs de pétrole, pour sa “transaction de la décennie” :

🛢️ Lettre gratuite d'Henry Bonner sur le pétrole

Recevez le dossier gratuit qui détaille pourquoi – et comment – les particuliers devraient investir dans le pétrole en ce moment.

Saisissez votre email et recevez le dossier complet. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Après des pertes en 2020, le manque de production et de remplissage des stocks lors des confinements - de pair avec la dévaluation des devises - a mené à une manne sans précédent pour le secteur du pétrole et de gaz.

Le graphique ci-dessous montre le changement d’une année sur l’autre.

Après des années de flux de trésorerie (free cash flow) négatifs - en raison d’investissements dans les gisements et une baisse du baril -, les entreprises produisent des excédents de 388 milliards de dollars entre 2021 et septembre 2023.



Des entreprises du portefeuille de l'auteur en tirent des bénéfices.

Henry Bonner a ajouté une paire de sociétés de production de pétrole dans son portefeuille d’actions avancé, en décembre dernier.

Elles affichent des hausses de 76 % et 41 %. L’une d’elles paie un dividende de plus de 20 % le prix de l’action. L’autre paie un dividende de plus de 10 %.




Plus de bénéfices hors-norme

La débâcle des confinements, et des décisions en matière d’énergies, touche aussi d’autres segments des énergies fossiles, en particulier dans le raffinage de produits.

Les capacités de raffinage baissent d’un tiers en France depuis le début du siècle, pour arriver à 1,14 millions de barils par jour, contre près de 2 millions en 1998.

Le graphique ci-dessous montre la perte de capacités de raffinage dans les pays riches, en faveur de pays d’Asie du Sud-est, d’Afrique, et d’Amérique latine.



Henry Bonner partage avec vous un pari sur cette opportunité.
Cette action partage des éléments en commun avec certaines de ses réussites depuis son lancement :

*** L'action Euronav, vendue en juin dernier pour 99 % de gains...

*** Teekay Tankers, vendue en février pour 181 % de gains...

*** International Seaways, vendue au même moment pour 161 % pour de gains...

La société que vient de signaler son collaborateur Tom Dyson détient une flotte de navires de transport maritime, en rapport au transport de produits de raffinage.

Selon Tom, il est possible que la société génère 500 millions $ de bénéfice sur les 6 derniers mois de l’année… soit environ 20 % de la valeur des titres sur le marché.

Vous pouvez encore recevoir le détail de cette recommandation au même moment que ses abonnés les plus avancés.

Pour cela, vous devez vous inscrire ci-dessous.

🛢️Dossier sur le pétrole

(c) Henry Bonner avec Prixdubaril.com

Commenter 📈 Pétrole au-dessus de 90 $ : aubaine des producteurs



    Communauté prix du baril


    Les notes d'Henry Bonner

    mercredi 20 mars 2024

    📈 111 milliards $ de distributions par les majors : vers plus de superprofits

    Compagnies pétrolières: Selon Reuters, les distributions de bénéfices et rachats de parts par les majors du pétrole - BP, Chevron, Exxon, Shell, et TotalEnergies -, en 2023, dépassent les montants...

    lundi 12 février 2024

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les...

    lundi 05 février 2024

    🔥 Blocage du gaz naturel liquide

    Analyse: La lutte contre les énergies fossiles - en particulier le pétrole et le gaz - reprend après un peu de pause en raison de la crise des énergies, et...

    jeudi 01 juin 2023

    Notre petit groupe d’analystes défie la pensée courante sur le pétrole

    Je m’appelle Henry Bonner. En dépit d’un repli des prix du pétrole cette année, mon équipe et moi continuons d’insister que le pétrole demeure un des meilleurs placements pour cette...

    mardi 23 mai 2023

    Gaz naturel : rebond de la demande en 2023

    Analyse: Le prix du gaz plonge. La demande demeure en retrait. Selon Bruegel, à date de mars 2023, la France consomme 13 % de gaz de moins que la moyenne...

    mercredi 10 mai 2023

    🔎 Le pétrole absorbe les hausses de taux

    Analyse: Le pétrole souffre des risques à l’économie de la planète… mais profite d’un manque d’offre - en partie à cause des mesures contre la production.Les banques d’affaires avertissent que...

    vendredi 28 avril 2023

    🔎 Un nouvel “Opep vert” contre la production de barils

    Analyse: Les producteurs pétroliers tentent - depuis l’apparition du secteur pétrolier - de se concerter pour limiter la production, et ainsi augmenter le prix du baril.L’Opep représente seulement l’une des...

    samedi 15 avril 2023

    🔎 Perte de 100 milliards $ d’investissements : pétrole, énergie chers sur la dur…

    Analyse: La réalité revient au galop...Les faillites reprennent à la hausse, comme vous le verrez ci-dessous dans l'article.Les prix de l’énergie fournissent une raison de plus aux fermetures d’entreprises...

    mardi 07 mars 2023

    🔎 Pétrole : un gain de 6000 % détruit par l'inflation

    Analyse: Certaines des sociétés de pétrole qui créent le plus d’argent pour les actionnaires réussissent, non avec la découverte d’un gisement en particulier, ni la hausse du prix du baril...

    Toutes les notes d'Henry Bonner

    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 22 avril 2024 à 15:00

    ⛽️ Les prix des carburants se stabilisent, le diesel baisse

    Carburants: Les prix de l'essence se stabilisaient la semaine passée alors que le diesel était en baisse. Pour sa part, la moyenne des cours...

    lundi 22 avril 2024 à 11:50

    Le pétrole se replie, la prime de risque géopolitique baisse

    Londres: Les prix du pétrole commençaient la semaine en baisse lundi, les inquiétudes concernant une escalade entre l'Iran et Israël s'estompant en...

    vendredi 19 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole en légère hausse, prudence avant un week-end ince…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse modérée, vendredi, les opérateurs prenant des précautions en prévision d'un week-end...

    vendredi 19 avril 2024 à 11:05

    Le pétrole se stabilise, espoirs de désescalade malgré les e…

    Londres: Les cours du pétrole montaient à peine vendredi en fin de matinée, après avoir pourtant bondi temporairment de plus de 4%...

    jeudi 18 avril 2024 à 22:00

    Quatrième séance de baisse d'affilée pour le pétrole Brent

    Cours de clôture: Le prix du baril de Brent de la mer du Nord a enchaîné jeudi une quatrième séance de baisse...

    jeudi 18 avril 2024 à 11:55

    Le pétrole en baisse, l'économie l'emporte sur la géopolitiq…

    Londres: Les prix du pétrole restaient dans le rouge jeudi, les investisseurs se concentrant sur les perspectives économiques américaines mitigées alors que...

    mercredi 17 avril 2024 à 21:05

    Le pétrole chute, plombé par la retenue israélienne et les s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette baisse mercredi, entraînés par des signes de retenue d'Israël dans sa...

    mercredi 17 avril 2024 à 18:45

    USA: Nouvelle hausse des stocks de pétrole brut après ajuste…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks de pétrole ont de nouveau enregistré une hausse hebdomadaire plus importante que prévu aux Etats-Unis...

    mercredi 17 avril 2024 à 11:25

    Le pétrole baisse, entre risque géopolitique et économie amé…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient encore mercredi, la réponse d'Israël à l'attaque iranienne se faisant toujours attendre, les investisseurs mettant en...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 28 mars 2024 La banque internationale Standard Chartered estime que le resserrement des marchés pétroliers continuera à alimenter la hausse des prix du pétrole et prévoit que le Brent atteindra une moyenne de 94 dollars le baril au cours du deuxième trimestre 2024.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite