Menu
A+ A A-

Le pétrole grimpe avant les réserves de brut américaines

cours du petroleLondres: Les prix du pétrole étaient en hausse mercredi, poussés par les risques de rupture d'approvisionnement en hydrocarbures russes et de bons indices macroéconomiques venant des Etats-Unis, premier pays consommateur de brut.
Vers 09H10 GMT (11H10 HEC), le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en juillet prenait 1,10% à 113,16 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain pour livraison en juin grimpait quant à lui de 1,47% à 114,05 dollars.

"Les prix du pétrole évoluent modestement à la hausse ce matin après que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. a dépassé le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. pour la première fois depuis 2020", commente Victoria Scholar, analyste pour Interactive investor.

"Alors que l'économie mondiale cherche à réduire sa dépendance au pétrole russe, des sources alternatives ont été sollicitées avec la baisse des réserves de brut américaines, ce qui a poussé les prix du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. à dépasser la référence mondiale", explique-t-elle.

"Malgré le pessimisme et les prédictions de récession, les ventes au détail, la production manufacturière et la production industrielle aux États-Unis ont toutes affiché d'excellents chiffres la nuit dernière", participant également au soutien des prix du pétrole en rassurant sur la demande dans le premier pays consommateur d'or noir, estime Jeffrey Halley, de Oanda.

Les craintes quant à des ruptures d'approvisionnement du brut venant de Russie sont toujours présentes. La Russie va devoir réorganiser son secteur énergétique après les sanctions européennes, a jugé mardi Vladimir Poutine, mais il a estimé que l'UE allait être la première à souffrir de son "autodafé économique" en renonçant aux hydrocarbures russes.

La Finlande et la Suède ont soumis mercredi leurs demandes d'adhésion à l'Otan, des consultations étant en cours entre les Alliés pour lever l'opposition de la Turquie à l'intégration des deux pays nordiques dans l'Alliance.


"La Russie avait déjà mis en garde quant aux conséquences, non précisées, de l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan", rappelle Susannah Streeter, analyste pour Hargreaves Lansdown.

"Maintenant que ces deux pays ont demandé à faire partie de l'alliance, les marchés seront attentifs à de nouvelles provocations de la part de la Russie, y compris le risque que l'énergie devienne encore plus une arme", affirme-t-elle.

En parallèle, le marché pétrolier sera probablement influencé par le rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA) concernant les stocks de pétrole américains.

L'American Petroleum Institute (API), la fédération qui regroupe les professionnels du secteur pétrolier dans le pays, a fait état mardi d'une baisse des réserves commerciales de brut de 2,4 millions de barils la semaine passée.

Une baisse plus importante que celle estimée par le marché, de l'ordre de 2 millions de barils, selon la médiane d'analystes interrogés par l'agence Bloomberg.

(c) AFP

Commenter Le pétrole grimpe avant les réserves de brut américaines



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite