Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite après les propos de Trump sur la Chine

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en ordre dispersé mardi, hésitant après des propos de Donald Trump suggérant qu'un accord commercial avec la Chine pourrait ne pas voir le jour avant l'élection présidentielle de fin 2020.
A Londres, le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février a cédé 10 cents, ou 0,2%, pour finir à 60,82 dollars.

A New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour janvier, la référence aux États-Unis, a gagné 14 cents, ou 0,3%, à 56,10 dollars.

"Un nouveau virage pessimiste dans les négociations commerciales américano-chinoises - le dernier d'une longue série de va-et-vient - a entraîné une baisse des prix du brut" en cours de séance, a remarqué Robbie Fraser de Schneider Electric.

La président américain a en effet assuré "ne pas avoir de date butoir" pour conclure un compromis avec la Chine. "D'une certaine manière, j'aime bien l'idée d'attendre après l'élection pour l'accord avec la Chine", a-t-il ajouté.

"Etant donné que le délai va sûrement se traduire par une incertitude prolongée et des tensions entre les deux plus gros consommateurs mondiaux d'énergie, la perspective est baissière", a souligné Lukman Otunuga, analyste pour FXTM. Le conflit commercial entre les États-Unis et la Chine demeure le premier facteur d'évolution des prix, a-t-il rappelé.

Les acteurs du marché restaient par ailleurs attentifs à tout signal en provenance de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

Les 14 pays membres du cartel et leurs 10 partenaires doivent discuter jeudi et vendredi à Vienne de l'avenir de l'accord de réduction de la production qui les lie jusqu'en mars 2020.

"Apparemment, l'Arabie saoudite souhaite convaincre les membres de l'OPEP+ d'accroître de 400.000 barils supplémentaires par jour les coupes actuelles. Cela les porterait à 1,6 million de barils (mbj)" par rapport au niveau de production d'octobre 2018, a rapporté Carsten Fritsch, analyste de Commerzbank.

Les acteurs et observateurs du marché tablaient jusqu'à présent sur un maintien de l'accord jusqu'au prochain sommet en juin voire jusqu'à la fin de l'année 2020.

"Mais je doute qu'ils parviennent (à s'accorder sur des baisses de production supplémentaires), car celles-ci favoriseraient avant tout les intérêts de l'Arabie saoudite, en soutenant l'introduction en Bourse à venir de (la compagnie nationale) Aramco", a ajouté M. Fritsch.

De plus, la commission économique de l'organisation avait indiqué jeudi dernier que le marché du pétrole serait "équilibré" en cas de maintien en 2020 des limitations actuelles de production et "la Russie a clairement rejeté toute coupe supplémentaire", a complété M. Fritsch.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite après les propos de Trump sur la Chine



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 07 février 2023 à 13:50

    BP freine la transition énergétique malgré un résultat dopé …

    Londres: Le géant des hydrocarbures britannique BP a annoncé mardi un résultat annuel dopé par les cours des hydrocarbures, accompagné d'importantes distributions...

    mardi 07 février 2023 à 11:55

    Le pétrole grimpe encore après le séisme en Turquie

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient mardi en réaction à la fermeture d'un important terminal d'exportation turque après les séismes qui ont...

    lundi 06 février 2023 à 21:25

    Le pétrole rebondit avec le séisme en Turquie et de nouvelle…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont rebondi lundi, soutenus par la crainte de dégâts sur des oléoducs après le séisme...

    lundi 06 février 2023 à 15:00

    ⛽️ Carburants: Légère baisse des prix à la pompe après l'env…

    Paris: Les prix des carburants se sont envolés ces dernières semaines en raison de la fin des ristournes, mais ils sont repartis...

    lundi 06 février 2023 à 13:20

    Le Kurdistan d'Irak suspend "par sécurité" ses exp…

    Erbil: Le Kurdistan d'Irak a annoncé lundi suspendre par mesure de "sécurité" ses exportations pétrolières qui passent par la Turquie et représentent...

    lundi 06 février 2023 à 12:15

    Le pétrole grimpe légèrement après les nouvelles sanctions c…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient lundi après avoir dévissé de plus de 8% la semaine passée, l'entrée en vigueur de nouvelles...

    vendredi 03 février 2023 à 21:10

    Le pétrole dégringole, craintes d'une montée du dollar et d…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont connu un nouveau trou d'air vendredi, après la publication d'un chiffre américain de créations...

    vendredi 03 février 2023 à 12:15

    Le pétrole stable avant les sanctions contre la Russie, la d…

    Londres: Les cours du pétrole hésitent vendredi, entre les interrogations sur la reprise de la consommation de pétrole en Chine et celles...

    jeudi 02 février 2023 à 21:40

    Le pétrole reste en baisse, toujours inquiet pour la demande

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur repli jeudi, dans un marché préoccupé par l'inertie de la demande, aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 6 février 2022 Les cours du pétrole rebondissaient après avoir dévissé de plus de 8% la semaine passée.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    🇷🇺 Entrée en vigueur de l'embargo sur les produits pétroliers russes: quel impact sur les prix en UE ?

    Le lundi 06 février 2023

    Bruxelles: L'Union Européenne (UE) impose un embargo sur les produits pétroliers russes à partir de dimanche. Les prix de ces produits ont été plafonnés en coordination avec le G7.

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite