Menu
A+ A A-

Le WTI finit en hausse à New York, repli du Brent

prix du petrole cours de clotureNew york: Les cours du pétrole ont terminé dans le désordre jeudi sur le marché new-yorkais Nymex, réagissant tout à la fois à la menace de nouvelles sanctions américaines contre le Venezuela et à l'annonce d'une augmentation inattendue des réserves de brut aux Etats-Unis.
Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) a avancé de 51 cents, soit 0,97%, à 53,13 dollars le baril mais le Brent de mer du Nord a effacé ses gains pour terminer en repli de 5 cents (0,08%) à 61,09 dollars.

Après avoir reconnu mercredi l'opposant Juan Guaido comme le nouveau président du Venezuela, Washington a laissé entendre que de nouvelles sanctions pourraient viser les exportations pétrolières de Caracas, membre de l'OPEP, dès cette semaine.

La production du Venezuela est tombée à moins d'un million de barils par jour en novembre selon Petro-Logistics, pour l'essentiel du brut lourd, mais des sanctions américaines, venant s'ajouter à celles contre l'Iran, pourraient ranimer les craintes sur une baisse de l'offre mondiale.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a reçu jeudi l'appui de l'armée pour contrecarrer le soutien international apporté au président du Parlement Juan Guaido, autoproclamé la veille "président" par intérim et immédiatement reconnu par les États-Unis et leurs alliés dans la région.

Une situation explosive dans ce pays comptant les plus amples réserves de brut au monde, et qui reste un important membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), malgré l'effondrement de sa production ces dernières années.

"Même s'il n'y a pas encore de sanctions formelles, les groupes pétroliers vont avoir besoin d'une confiance inébranlable en leurs avocats s'ils veulent continuer d'échanger avec le Venezuela", a résumé Olivier Jakob, analyste de Petromatrix, qui estime donc que "d'une façon ou d'une autre, l'offre vénézuélienne va diminuer, surtout vers les États-Unis".

"C'est l'histoire du jour", commente Phil Flynn, analyste chez Price Futures Group à Chicago. "Le marché est vraiment préoccupé par les facteurs géopolitiques et par les conséquences de sanctions éventuelles."

Sur le marché physique américain, le Mars Sour WTC-MRS, un brut de qualité plus proche de celui du Venezuela que le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie., a atteint son prix le plus élevé depuis 2011.

La hausse des futures a été freinée par l'annonce d'une hausse inattendue et marquée des réserves de brut aux États-Unis et d'une augmentation plus forte que prévu de celles d'essence, qui ont même inscrit un record à 259,7 millions de barils.

"La demande d'essence reste anémique", observe John Kilduff, associé chez Again Capital Management.

Cette hausse du prix du baril américain de référence "va à l'encontre de toute logique car le rapport hebdomadaire sur les réserves de pétrole aux États-Unis était particulièrement de nature à peser sur les prix", a souligné Robert Yawger de Mizoho.

"Les stocks de brut ont bondi de huit millions de barils et ceux d'essence ont atteint un niveau jamais connu auparavant", a-t-il rappelé. La progression des réserves reflète en général une demande en énergie moins dynamique.

La production d'or noir est de son côté restée au niveau record atteint la semaine précédente, les États-Unis ayant extrait en moyenne 11,9 millions de barils par jour (mbj).

Selon l'agence américaine d'informations sur l'Energie (EIA), qui diffusait aussi jeudi ses prévisions annuelles pour les décennies à venir, les extractions de brut devraient d'ailleurs continuer à grimper jusqu'à 2027 et se maintenir au-dessus des 14 millions de barils par jour jusqu'en 2040.

"Il est vraiment étonnant que les investisseurs n'aient pas réagi aux chiffres sur les stocks", a aussi estimé Kyle Cooper de Ion Energy. "Sans doute pensent-ils qu'à 53 dollars le baril, le prix est assez attractif pour y investir."


(c) Reuters

Commenter Le WTI finit en hausse à New York, repli du Brent


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    mardi 24 mai 2022 à 21:51

    Le pétrole oscille autour de l'équilibre avant les stocks am…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont oscillé autour de l'équilibre mardi pour terminer en ordre dispersé, dans un marché prudent...

    mardi 24 mai 2022 à 18:10

    Le sommet de l'UE ne trouvera probablement pas de solution à…

    Davos: Les dirigeants de l'Union européenne ont peu de chances de parvenir à un accord sur un embargo pétrolier contre la Russie...

    mardi 24 mai 2022 à 11:29

    Le pétrole rattrapé par les craintes quant à la croissance m…

    Londres: Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi, les craintes quant à la croissance mondiale et les difficultés de l'Union européenne...

    lundi 23 mai 2022 à 21:53

    Le pétrole en très modeste hausse avec les premiers assoupli…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont conclu en très modeste hausse lundi, légèrement soutenu par des adoucissements de restrictions sanitaires...

    lundi 23 mai 2022 à 13:50

    La Hongrie exige des investissements dans l'énergie avant de…

    Budapest: Lundi, la Hongrie a maintenu ses exigences en matière d'investissements dans le secteur de l'énergie avant d'accepter un embargo sur le...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite