Menu
A+ A A-

Le pétrole monte un peu et reste au plus haut de l'année

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Le pétrole a légèrement monté mercredi pour s'établir à un niveau sans précédent en 2016, sur un marché très calme où les investisseurs restaient confiants quant aux chances d'une baisse marquée de l'offre l'an prochain.
Le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), référence américaine du brut, a gagné 16 cents à 54,06 dollars sur le contrat pour livraison en février au New York Mercantile Exchange (Nymex), terminant pour la troisième séance consécutive à un niveau sans précédent depuis l'été 2015.

"Le marché est en train de terminer l'année sur une bonne note", a résumé Gene McGillian, de Tradition Energy.

"C'est avant tout lié à l'idée que l'offre mondiale va se réduire quand les baisses de production vont commencer à prendre effet à partir de l'an prochain", a-t-il précisé.

Ces baisses sont prévues à partir du 1er janvier par deux accords annoncés ces dernières semaines par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), l'un entre ses membres et l'autre avec des pays extérieurs comme la Russie.

Pour le moment, le marché profite de "l'optimisme sur le fait que ces baisses de production vont être respectées", a renchéri dans une note Tim Evans, de Citi, mettant par ailleurs en avant le faible niveau des échanges entre Noël et le jour de l'an.

Il se faisait l'écho d'informations de presse selon lesquelles un comité de contrôle de ces baisses va se réunir à la mi-janvier, cette perspective étant susceptible d'alimenter l'optimisme général en attestant de la bonne volonté des participants.

"Cela maintient les attentes du marché à un haut niveau, mais cela présente aussi un risque de déception", a nuancé M. Evans.

Beaucoup d'investisseurs restent prudents car les membres de l'OPEP ont souvent manifesté peu d'empressement à respecter les quotas leur étant imposés ; une baisse de leur production peut faire monter les prix mais risque aussi de leur faire perdre des parts de marché.

Dans l'immédiat, "l'OPEP ne devrait pas faire d'annonces et on n'aura pas d'éléments avant la fin janvier pour savoir si (les accords) sont respectés ou non", a prévenu Kyle Cooper, d'IAF Advisors.

(c) AFP

Commenter Le pétrole monte un peu et reste au plus haut de l'année


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 17 juin 2019 à 12:43

    Le pétrole baisse un peu sur fond de tensions commerciales

    Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu lundi en cours d'échanges européens dans un marché partagé entre les conflits commerciaux qui...

    lundi 17 juin 2019 à 07:29

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse lundi en Asie en raison des tensions géopolitiques dans le Golfe mais...

    dimanche 16 juin 2019 à 17:11

    Ryad vise une prolongation de l'accord Opep début juillet

    KARUIZAWA (Japon): Le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a annoncé dimanche que l'Opep se réunirait probablement la première semaine de juillet...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:34

    Saudi Aramco: l'Arabie maintient sa volonté de vendre une pa…

    Ryad: L'Arabie saoudite reste engagée à vendre sur le marché jusqu'à 5% du géant pétrolier national Saudi Aramco lors de son introduction...

    dimanche 16 juin 2019 à 11:09

    Pétroliers: Le Kokuta Courageous au mouillage au large des E…

    Dubai: Le Kokuta Courageous, un des deux pétroliers victimes d'une attaque jeudi dans le Golfe d'Oman, est au mouillage au large des...

    vendredi 14 juin 2019 à 21:24

    Scrutant les tensions en mer d'Oman, le pétrole termine en h…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs s'inquiétant des potentielles répercussions sur le marché du...

    vendredi 14 juin 2019 à 16:07

    Les prix du pétrole divergent, entre demande en baisse et ri…

    Londres: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant entre les tensions géopolitiques qui mettent l'offre...

    vendredi 14 juin 2019 à 12:13

    Le pétrole recule, l'AIE revoit sa demande à la baisse

    Londres: Les prix du pétrole repartaient en baisse vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a de...

    vendredi 14 juin 2019 à 11:58

    L'AIE révise à nouveau à la baisse sa prévision de demande d…

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi pour la deuxième fois consécutive sa prévision de croissance de la demande de...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 5 juin 2019 Le baril de WTI pour livraison en juillet, référence américaine, a perdu 1,80 dollar, à 51,68 dollars, à son plus bas depuis la mi-janvier.
    Le baril a perdu plus de 20% sur les six dernières semaines.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite