Menu
A+ A A-

Le pétrole rebondit à l'ouverture à New York

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse mardi à New York, réticents à s'installer sous le seuil des 40 dollars le baril franchi en séance la veille, faute d'actualité particulièrement négative.
Vers 13H15 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre gagnait 33 cents à 40,39 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

La veille il était passé en séance sous le seuil des 40 dollars pour la première fois depuis la mi-avril, avant un petit sursaut, en l'absence d'actualité forte.

"On assiste à un petit rebond technique après le bradage d'hier", a commenté Carl Larry, chez Frost & Sullivan, certains investisseurs étant alléchés par des bonnes affaires.

"Il n'y a rien de très concret ou de très flagrant" pour soutenir cette hausse, a-t-il ajouté, en évoquant tout de même "des rumeurs selon lesquelles l'Iran a dit que les niveaux de production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) sont trop élevés".

"Si l'Iran est dans cet état d'esprit, cela pourrait influencer d'autres pays", espérait M. Larry, alors que le marché espère désespérément voir un rééquilibrage d'un marché lourdement excédentaire.

Par ailleurs, mardi, les dépenses de consommation des ménages américains sont ressorties plus fortes que prévu en juin, "c'est plutôt prometteur pour la demande", a-t-il dit.

Plus généralement, M. Larry a estimé que les cours avaient des chances de continuer à osciller pendant plusieurs mois entre 40 et 50 dollars, comme ils le font depuis le début de l'année.

Mais plusieurs analystes estimaient plutôt que le marché restait fondamentalement baissier.

Selon Hussein Sayed, analyste chez FXTM, les mêmes facteurs qui ont entraîné les prix à un plus bas en 13 ans en janvier 2016 sont de retour sur le devant de la scène, et les cours sont plombés par les excédents de brut et de produits pétroliers.

"Le rééquilibrage de l'offre et de la demande qui devait se produire dans la seconde partie de l'année semble avoir été reporté à 2017 alors que la production interrompue (au printemps dans certains pays, comme le Canada et le Nigeria) a repris, que l'on s'attend à ce que la production de l'OPEP augmente à des niveaux records et que le nombre de puits (de forage en activité) a continué à progresser aux États-Unis", expliquait M. Sayed.

Ainsi, lundi les cours avaient fléchi à l'annonce que l'Arabie saoudite avait baissé le prix de son pétrole facturé en Asie, et que le gouvernement libyen avait signé un accord devant permettre la reprise des exportations de brut.

(c) AFP

Commenter Le pétrole rebondit à l'ouverture à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 23 mai 2019 à 12:13

    Le pétrole souffre de la hausse des stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que les réserves américaines ont augmenté la semaine dernière et...

    mercredi 22 mai 2019 à 21:53

    Le pétrole chute avec le bond des stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté mercredi dans le sillage d'un bond des stocks de brut et de produits...

    mercredi 22 mai 2019 à 17:26

    Hausse surprise des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis

    New York: Les stocks de pétrole brut et ceux des produits raffinés ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis...

    mercredi 22 mai 2019 à 12:33

    Le pétrole recule avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication officielle hebdomadaire sur les stocks américains, un rapport...

    mercredi 22 mai 2019 à 05:45

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, après des estimations faisant état d'une hausse surprise des...

    mardi 21 mai 2019 à 21:56

    Les prix du pétrole divergent dans un marché hésitant

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi alors que les investisseurs ont hésité entre les nombreux sujets agitant les...

    mardi 21 mai 2019 à 12:26

    Le pétrole hésite, entre tensions commerciales et risque géo…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi sans entrain en cours d'échanges européens alors que les investisseurs s'inquiétaient à la fois du...

    mardi 21 mai 2019 à 06:40

    Le pétrole orienté à la hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, après que Ryad eut appelé à prolonger un accord...

    lundi 20 mai 2019 à 21:54

    Le pétrole hésite à la clôture, l'Arabie saoudite veut pours…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont clôturé en ordre dispersé lundi après un appel de l'Arabie saoudite à prolonger un...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 1 mai 2019 Le secteur pétrolier a flanché du fait d'un net recul des cours du pétrole dans la foulée de la publication d'un bond des stocks américains. BP a perdu 1,25% et Royal Dutch Shell 1,44%.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite