Menu
A+ A A-

En plus du pétrole, l'AIE veut élargir son mandat au gaz

prix du petrole ParisParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE), bras énergétique des pays développés de l'OCDE, a dit mercredi vouloir s'ouvrir davantage aux économies émergentes et élargir au gaz, et plus seulement au pétrole, son mandat visant à garantir la sécurité énergétique de ses 29 pays membres.
Le directeur exécutif (Fatih Birol) a proposé d'élargir le mandat principal de l'AIE en matière de sécurité énergétique, dans le cadre de sa volonté de moderniser l'organisation, a annoncé celle-ci à l'issue d'une réunion ministérielle de deux jours de ses membres et de neuf pays partenaires (dont la Chine, le Brésil et l'Inde).

Il s'agit notamment de tenir compte de l'évolution continue des marchés pétroliers mondiaux mais aussi du rôle grandissant du gaz naturel liquéfié (GNL) dans le commerce énergétique mondial, a-t-elle précisé dans un communiqué.

L'AIE va désormais de plus en plus travailler à la coordination des aspects liés à la sécurité mondiale du gaz, a confirmé M. Birol lors d'une conférence de presse.

Comptant dans ses rangs la France, les Etats-Unis ou le Japon, l'AIE a été créée en 1974 après le premier choc pétrolier, initialement pour coordonner une réponse collective de ses membres en cas de ruptures d'approvisionnement sur le marché pétrolier.

L'organisation, qui est depuis devenue une référence mondiale dans le domaine énergétique et contribue à la coordination des politiques énergétiques nationales, leur impose notamment de détenir des stocks stratégiques permettant de couvrir l'équivalent de 90 jours d'importations pétrolières.

Les ministres ont demandé au secrétariat de l'AIE d'examiner les options potentielles pour élargir les mécanismes collectifs de sécurité pétrolières et d'en faire rapport à la réunion ministérielle de l'AIE de 2017, selon un compte-rendu fourni par le secrétaire américain à l'Energie, Ernest Moniz, qui a présidé la rencontre.

L'AIE a aussi dit vouloir s'ouvrir davantage aux économies émergentes, deux jours après la volonté exprimée par le Mexique de rejoindre les rangs du cette organisation qui représente principalement des pays importateurs de pétrole. Elle souhaite aussi devenir un acteur de référence en matière de technologies énergétiques propres et d'efficacité énergétique.

Enfin, l'AIE a exprimé sa solidarité avec la France après les attentats qui ont ensanglanté sa capitale vendredi et publié une déclaration appelant à la réussite de la conférence mondiale sur le climat (COP21) qui s'ouvrira à Paris le 30 novembre.



(c) AFP

Commenter En plus du pétrole, l'AIE veut élargir son mandat au gaz


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    mercredi 20 mars 2019 à 16:37

    Le pétrole monte après une chute brutale des stocks américai…

    Londres: Les cours du pétrole approchaient mercredi de leurs plus hauts en quatre mois en cours d'échanges européens après une baisse inattendue...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite