Menu
A+ A A-

Les bourses européennes en baisse, toujours plombées par la baisse du pétrole

prix-du-petrole ParisParis: Les Bourses européennes ont dévissé lundi, après des indices contrastés aux Etats-Unis et sur fond de baisse continue du prix du pétrole, qui s'ajoute à l'incertitude politique en Grèce à deux jours du coup d'envoi de l'élection présidentielle.
"Le marché est affecté à court terme par la rapidité de la baisse du prix du pétrole, qui a un effet déstabilisateur pour le secteur et les pays producteurs", explique Renaud Murail, gérant chez Barclays Bourse.

Le repli du brut vient fragiliser encore un peu plus un marché déjà plombé par l'incertitude politique en Grèce et "après que les indices européens aient connu leur plus forte baisse hebdomadaire en plus de trois ans la semaine dernière", rappelle John Plassard, chez Mirabaud Securities.
L'Eurostoxx a perdu 2,75%. Paris a terminé en baisse de 2,52% (103,55 points) à 4005,38 pts, au plus bas depuis le 20 octobre, dans un volume d'échanges nourri de 4,3 mrd EUR.

Technip a terminé en tête (+1,00% à 46,69 euros) après avoir renoncé à racheter CGG, qui s'est effondré (-29,28% à 4,88 euros).

Total a tiré le marché vers le bas (-2,85% à 39,37 euros), toujours plombé par le pétrole.


Londres a enregistré une forte baisse de 1,87% (117,91 points) à 6182,72 points.

Le secteur de l'énergie a encore fait les frais de la baisse des cours du pétrole, à l'image de BP (-3,22% à 373,25 pence) ou BG group (-2,92% à 795,1 pence).


Sur le Dax, toutes les valeurs ont terminé dans le rouge.

Les groupes d'énergie ont particulièrement pesé sur l'indice. EON, numéro un du secteur en Allemagne, et son dauphin RWE ont affiché une baisse respective de 3,97% à 13,55 euros et de 4,66% à 25,77 euros.


Madrid a plongé de 2,38%, passant sous la barre des 10'000 points, à 9903,9 points.

Le pétrolier Repsol a perdu 2,97%, à 15,695 euros après avoir admis que son conseil d'administration allait étudier lundi le possible rachat du canadien Talisman Energy Inc.


Milan a cédé 2,81% à 18'079 points, pénalisé par les valeurs bancaires.

Le géant pétrolier Eni a terminé en baisse de 3,49% à 13,29 euros et le groupe aéronautique Finmeccanica de 3,49% à 7,195 euros.


Amsterdam a chuté de 2,48% à 396,09 points, la quasi totalité des titres terminant la séance dans le rouge.


La Bourse suisse a reculé de 2,05% à 8'712,82 points notamment face au repli des poids lourds de la cote.

Transocean, l'opérateur de plateformes pétrolières, a enregistré la plus forte baisse de la séance (-3,37% à 15,76 CHF).


Bruxelles a chuté de 1,74% à 3121,81 points.

C'est GDF Suez, également coté à Paris, qui a enregistré la plus forte baisse de la séance (-3,51% à 18,28 euros) suivi par le groupe métallurgique Bekaert (-2,90% à 25,31 euros).


Lisbonne a dévissé de 2,78% à 4691,33 points, atteignant un nouveau plus bas depuis août 2012.

Le secteur de l'énergie a particulièrement souffert: le groupe pétrolier et gazier Galp a chuté de 3,85% à 8,00 euros et l'électricien EDP de 3,58% à 3,10 euros.




Commenter Les bourses européennes en baisse, toujours plombées par la baisse du pétrole


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    mardi 13 novembre 2018 à 09:24

    Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

    Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite