Menu
A+ A A-

L'AIE prévoit une croissance de la demande de pétrole plus timide en 2015

prix-du-petrole ParisParis: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi sa prévision de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2015, la reprise économique restant timide malgré la dégringolade des prix de l'or noir dans un contexte de surabondance de l'offre.
La consommation de pétrole devrait croître de 900'000 barils par jour l'an prochain pour atteindre 93,3 mio de barils par jour (mbj), contre une anticipation précédente de 93,6 mbj, détaille l'AIE dans son rapport mensuel de décembre. Elle a maintenu à 92,4 mbj sa prévision de demande pour 2014.

"La croissance de la demande devrait se raffermir en 2015, par rapport à 2014, mais cette accélération semble désormais plus modeste qu'anticipé précédemment, au vu du rythme de plus en plus hésitant de la reprise économique mondiale", explique-t-elle.

A cela s'ajoute la suppression des subventions publiques aux produits pétroliers dans certains pays et le renchérissement du dollar, qui rend plus chers leurs achats en devise locale, et une faible progression des salaires dans les pays développés de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

L'or noir a fini jeudi sous le seuil psychologique des 60 dollars le baril pour la première fois depuis la mi-juillet 2009 à New York. Le baril de Brent pour livraison en janvier, coté à Londres, a également atteint un niveau plancher en plus de cinq ans, à 63,68 dollars.

En outre, "l'impact négatif de la dégringolade des prix du pétrole sur les économies des pays exportateurs devrait contrebalancer, sinon dépasser, l'effet stimulant qu'elle pourrait avoir pour les pays importateurs d'or noir, dans un contexte de croissance économique et d'inflation faibles", estime l'agence basée à Paris.

Comme le Venezuela, la Russie est particulièrement touchée: la baisse de ses revenus pétroliers affecte les finances du pays et, par ricochet, la consommation.

Selon l'AIE, qui défend les pays consommateurs, cette situation n'aura pas d'effet non plus à court terme sur la production, qui nécessite un certain temps d'adaptation et reste soutenue aux Etats-Unis et dans les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), malgré un repli en novembre par rapport au mois précédent.

Au total, 94,1 mbj ont été produits le mois dernier, soit 340.000 barils de moins que le mois précédent, principalement en raison de perturbations en Libye qui ont affecté la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui pompe environ un tiers du pétrole mondial.

En un an, l'offre a toutefois augmenté de 2,1 mbj, soutenue notamment par la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis, qui devrait permettre aux pays non membres de l'Opep d'enregistrer une croissance record de 1,9 mbj cette année, avant de ralentir à 1,3 mbj en 2015.





Commenter L'AIE prévoit une croissance de la demande de pétrole plus timide en 2015


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite