Menu
A+ A A-

Hydrocarbures de schiste: inquiètude autour d'une dizaine de demandes de permis

prix-du-petrole ParisParis: Des collectifs opposés aux hydrocarbures de schiste s'alarment de l'existence d'une dizaine de demandes de permis de recherche de pétrole et de gaz sur le territoire français, demandant à la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal de les rejeter.
Madame la Ministre, les collectifs citoyens français contre l'exploitation des gaz et pétrole de schiste vous demandent instamment de ne pas signer de nouveaux permis, écrivent une quarantaine de collectifs, organisés aux quatre coins de France.

Onze dossiers de permis de recherche de mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux conventionnels et sans avoir recours à la fracturation hydraulique -- interdite par la loi-- sont actuellement proposés à la consultation publique, selon la liste publiée sur le site du ministère.

Ces demandes concernent notamment l'Aisne, le Loiret, les Landes, la Marne, la Meurthe et Moselle, la Moselle, l'Yonne, la Seine-et-Marne, les Vosges, le Bas-Rhin.

Or, pour ces collectifs, tous ces projets sont en fait des permis ayant pour objectifs des hydrocarbures non conventionnels dont font partie les gaz et pétrole de schiste.

Au moment de leur dépôt, en 2009 et 2010, avant que la loi Jacob de 2011 interdise la fracturation hydraulique, les documents déposés par les entreprises pétrolières, non seulement faisaient état de leur savoir-faire en matière d'exploitation de pétrole ou de gaz de schiste mais de plus, évoquaient sans ambiguïté la recherche d'hydrocarbures non conventionnels, souligne la lettre.

En 2010, la plupart de ces projets avaient des objectifs géologiques non conventionnels. Par quel moyen, en 2014, ces objectifs non conventionnels sont-ils devenus conventionnels', poursuivent les collectifs.

Pour eux, de précédentes prospections n'ayant pas décelé d'hydrocarbures conventionnels exploitables, ce sont inévitablement les hydrocarbures de schiste qui sont dans la ligne de mire.

Ségolène Royal a refusé la semaine dernière, en raison des risques de dégradation de l'espace naturel, une demande de permis de forage dans le parc naturel du Lubéron, qui avait localement provoqué une levée de boucliers.

La ministre a dit à plusieurs reprises que tant qu'elle serait à cette fonction il n'y aurait ni exploitation ni investigation sur le gaz de schiste.

Plusieurs rassemblements sont prévus samedi en France dans le cadre d'une journée d'action Global Frackdown Day.

Jeudi soir environ 500 personnes se sont rassemblées à Maubec, dans le Vaucluse, pour demander l'adoption d'une loi ou d'un moratoire interdisant les recherches d'hydrocarbures, dont les gaz de schiste.







Commenter Hydrocarbures de schiste: inquiètude autour d'une dizaine de demandes de permis



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    lundi 19 février 2024 à 17:35

    Les prix du pétrole remontent, le risque géopolitique repren…

    Londres: Les prix du pétrole se rehaussaient quelque peu lundi, la poursuite des tensions géopolitiques au Moyen-Orient et notamment les attaques dans...

    lundi 19 février 2024 à 12:47

    Les prix du pétrole reculent, inquiétudes sur la demande

    Londres: Les prix du pétrole baissaient lundi, toujours plombés par des inquiétudes sur la demande mondiale pétrolière, malgré la poursuite des tensions...

    vendredi 16 février 2024 à 21:05

    Le pétrole reste en hausse, un oeil inquiet sur la Russie

    Cours de clôture: Les cours du pétrole sont restés dans le vert, vendredi, sur un marché toujours sensible aux développements géopolitiques et...

    vendredi 16 février 2024 à 11:10

    Le pétrole flanche avec les estimations de croissance de la …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient vendredi, lestés par des estimations de ralentissement de la croissance de la demande mondiale dans le...

    vendredi 16 février 2024 à 11:00

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    vendredi 16 février 2024 à 09:00

    Eni: chute du bénéfice en 2023, dû au recul des cours

    Milan: Le géant italien des hydrocarbures Eni a vu son bénéfice net chuter de 66% à 4,74 milliards d'euros (4,5 milliards de...

    jeudi 15 février 2024 à 21:05

    Le pétrole rebondit, la géopolitique l'emporte sur les fonda…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont repris de la hauteur, jeudi, orientés par la détérioration de la situation au Moyen-Orient...

    jeudi 15 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche après une forte accumulation des stocks a…

    Londres: Les prix du pétrole fléchissaient jeudi après l'augmentation considérable des stocks de brut aux États-Unis, indiquant une demande moins forte.

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    🔥 Proche-Orient : choc pétrolier possible si la situation venait à se dégrader

    Le mardi 24 octobre 2023

    Paris: Un nouveau choc pétrolier pourrait se produire en cas de dégradation de la situation au Proche-Orient, d'où proviennent un tiers des exportations mondiales d'or noir, a souligné mardi le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), Fatih Birol.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite