Menu
A+ A A-

Ouverture en hausse à New York, aidé par l'hiver rigoureux aux USA

prix-du-petrole New YorkNew York: Le prix du baril de pétrole new-yorkais progressait nettement à l'ouverture mardi, stimulé par des tensions géopolitiques dans plusieurs pays producteurs de brut et par la persistance de l'hiver rigoureux aux Etats-Unis.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mars progressait de 1,20 dollar, à 101,50 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le pétrole américain repartait ainsi à la hausse pour la première séance de la semaine, lundi étant férié aux Etats-Unis, "alors que des poches de tensions géopolitiques refont de nouveau leur apparition", remarquait Matt Smith, de la lettre d'informations pétrolières The Daily Distillation.

"Le flux de production en Libye reste sous les 400.000 barils par jour" en raison de mouvements de protestation entravant l'extraction et l'acheminement du brut, et "des violences au Nigeria se propagent au Niger et au Cameroun", relevait-il.

De l'autre côté de l'Atlantique, les troubles au Venezuela, important importateur de produits raffinés américains, participaient aussi à la progression du baril de WTI selon Carl Larry de Oil Outlooks and Opinion.

Partisans et opposants au président vénézuélien Nicolas Maduro sont appelés à manifester mardi à Caracas, six jours après de violentes échauffourées qui avaient fait trois morts et plus de 60 blessés dans la capitale.

Les autorités ont annoncé dimanche soir avoir expulsé trois agents consulaires américains, et ont accusé les États-Unis d'essayer de "soutenir et légitimer des tentatives de déstabilisation de la démocratie vénézuélienne".

Par ailleurs, alors que le rapport hebdomadaire sur les stocks de produits pétroliers aux Etats-Unis sera publié jeudi cette semaine, un jour plus tard qu'habituellement, "le marché s'interroge toujours sur l'impact du temps particulièrement froid (aux Etats-Unis) sur la demande (en fioul de chauffage notamment, ndlr), et sur la production", soulignait Matt Smith.

Les investisseurs tentent aussi de déterminer l'impact sur la consommation de brut de procédures de maintenance entamées dans de nombreuses raffineries, ajoutait-il.

afp/jq



(AWP / 18.02.2014 15h41)




Commenter Ouverture en hausse à New York, aidé par l'hiver rigoureux aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite