Menu
A+ A A-

Le brut recule à New York, dans un marché inquiet après les chiffres ADP

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole baissaient mercredi matin à New York, plombés par un chiffre économique décevant sur l'emploi américain, de mauvais augure pour la demande en brut du premier consommateur mondial, dans un marché prudent avant les stocks hebdomadaires d'or noir.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en mai perdait 37 cents à 96,82 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché a été déprimé par le chiffre bien plus mauvais que prévu des embauches dans le secteur privé" aux Etats-Unis en mars publié mercredi par la société de services informatiques ADP, a noté John Kilduff, de Again Capital.

Les entreprises privées ont créé ce mois-là 158'000 emplois de plus qu'elles n'en détruisaient, en baisse de 33% par rapport à février, dont le chiffre avait été revu en hausse à 238'000.

Ce chiffre est nettement supérieur aux attentes des analystes, qui misaient sur 197'000 créations nettes d'emploi ce mois-là.

"C'est une nouvelle peu encourageante avant le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage" américain en mars à paraître vendredi, a ajouté M. Kilduff. "Or, l'emploi joue un rôle essentiel dans la reprise économique américaine, et la vigueur de la consommation énergétique dans le pays. C'est un secteur critique, très surveillé", a-t-il insisté.

"La pression monte d'un cran avant vendredi", a noté lui aussi Car Larry, de Oil Outlooks and Opinions. "Tout signe montrant une faille dans l'armure" du secteur de l'emploi américain, qui connaît une embellie progressive "serait un gros choc et provoquerait une correction" sur les marchés financiers américains, selon lui.

Les courtiers surveillaient aussi attentivement le niveau d'engorgement des réserves de brut aux Etats-Unis.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,5 million de barils des stocks de brut américains la semaine dernière. Ces réserves étaient la semaine précédente reparties en forte hausse, enregistrant un rebond de 3,3 millions de barils soit cinq fois plus fort qu'attendu.

De leur côté, les stocks d'essence sont attendus en baisse de 500'000 barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en recul de 1,1 million de barils.

rp



(AWP / 03.04.2013 15h45)


Commenter Le brut recule à New York, dans un marché inquiet après les chiffres ADP


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    vendredi 15 février 2019 à 13:51

    Total va déplacer des activités de Londres à Paris et Genève

    Paris: Le géant pétrolier Total va déplacer certaines de ses activités de Londres vers Paris et Genève, mais a insisté dans un...

    vendredi 15 février 2019 à 12:27

    Le pétrole a dépassé 65 dollars, entre efforts de l'Opep et …

    Londres: Le prix du pétrole de Brent, référence internationale du brut, a dépassé son plus haut de l'année avec les baisses de...

    vendredi 15 février 2019 à 10:12

    Eni: bénéfice net ajusté presque doublé en 2018

    Rome: Le géant pétrolier et gazier italien Eni, porté par la hausse du prix du brut, a annoncé vendredi un bond de...

    vendredi 15 février 2019 à 05:01

    Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi en Asie, aidés par la réduction de la production de l'Opep, les espoirs...

    jeudi 14 février 2019 à 21:55

    Le pétrole monte, scrutant toujours les négociations sino-am…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse pour la troisième séance de suite jeudi, profitant de l'optimisme des...

    jeudi 14 février 2019 à 20:05

    Total devient la première grande compagnie pétrolière à inve…

    Paris: Le groupe français Total est le premier grand groupe pétrolier international à investir sur le marché de la vente au détail...

    jeudi 14 février 2019 à 12:17

    Le pétrole profite des négociations sino-américaines et effo…

    Londres: Les prix du pétrole continuaient leur hausse jeudi alors que les négociations se poursuivent entre Pékin et Washington et que l'accord...

    jeudi 14 février 2019 à 01:37

    Le pétrole termine en hausse à New York

    New york: Les cours du brut ont terminé en hausse mercredi sur le Nymex, portés par les coupes dans les exportations et...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 15 février 2019 Le cours du baril de Brent a franchi le seuil des 65 dollars pour culminer à 65,10 dollars, son plus haut depuis presque 3 mois.

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite