Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, le marché prudent avant les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant un indicateur sur l'emploi américain dans le secteur privé et les chiffres hebdomadaires des stocks d'or noir aux États-Unis, baromètre de la demande pétrolière du pays.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 110,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 47 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 43 cents à 96,7 dollars.

La prudence était de mise avant la publication mercredi de l'enquête du cabinet ADP sur l'emploi dans le secteur privé en mars aux États-Unis, que les opérateurs scruteront en quête d'indices avant l'enquête mensuelle sur l'emploi américain attendue vendredi --indicateur majeur pour évaluer la santé économique du pays, premier consommateur de brut.

De plus, "le WTI a nettement piqué du nez mardi (en cours de séance), en réaction à la fermeture prolongée de l'oléoduc Pegasus, qui transporte habituellement du brut depuis l'Illinois (nord) jusqu'au Texas (sud)" vers les raffineries du golfe du Mexique, ce qui maintenait mercredi le marché sous pression du fait d'une hausse attendue du stockage de ce pétrole, soulignait David Hufton, analyste du courtier PVM.

En raison de cette fermeture, décidée vendredi après la découverte d'une fuite, "il y a le risque de voir une partie de ce brut détournée vers Cushing", principal terminal pétrolier du pays situé dans l'Oklahoma (sud), ce qui contribuerait à aggraver les problèmes d'engorgement des réserves d'or noir aux États-Unis, ajoutait l'analyste.

Dans ce contexte, le marché a été refroidi mardi soir par des estimations de la fédération professionnelle API, qui a estimé que les stocks de brut aux États-Unis avaient gonflé de 4,7 millions de barils sur la semaine achevée le 29 mars.

Les investisseurs devraient se montrer attentistes avant les chiffres officiels du Département américain de l'Énergie (DoE), publiés mercredi, "qui permettront d'en savoir davantage", mais dans tous les cas, "il faut s'attendre à voir le WTI rester sous pression, étant donné que la fermeture de Pegasus devrait continuer de grossir les stocks américains de brut" à court terme, estimait le cabinet JBC Energy.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,5 million de barils des stocks de brut américains la semaine dernière. Ces réserves étaient la semaine précédente reparties en forte hausse, enregistrant un rebond de 3,3 millions de barils soit cinq fois plus fort qu'attendu.

De leur côté, les stocks d'essence sont attendus en baisse de 500'000 barils et ceux de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en recul de 1,1 million de barils alors que les températures restent basses et en dépit de la récente accélération de la cadence des raffineries après une période de maintenance au sortir de l'hiver.

rp



(AWP / 03.04.2013 12h45)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite