Menu
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, attendant les stocks de brut aux USA

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York, dans un marché craignant une nouvelle hausse des réserves de brut aux Etats-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et prudent avant une nouvelle intervention du patron de la banque centrale américaine.

Vers 14H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril lâchait 37 cents par rapport à la clôture de mardi, et s'échangeait à 92,26 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Le marché, sur une pente descendante depuis deux semaines et particulièrement touché mardi par les inquiétudes liées à l'incertitude politique en Italie, "tente de trouver jusqu'où il peut descendre", a remarqué Bill Baruch, de iiTrader.com.

Mais il est encore affaibli, selon l'expert, par la publication d'une chute des commandes de biens durables aux Etats-Unis, qui ont reculé en janvier de 5,2% après cinq mois consécutifs de hausse.

Les courtiers font aussi preuve de prudence avant la publication en cours de séance des chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks d'or noir aux Etats-Unis, considérés comme un baromètre de la demande énergétique du pays.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une nouvelle forte hausse de 2,5 millions de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 22 février.

Ces réserves avaient déjà gonflé de plus de 16 millions de barils au cours des cinq semaines précédentes, alimentant les craintes sur la surabondance de l'offre pétrolière aux Etats-Unis.

De leur côté, les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage), très surveillés en période hivernale, sont attendus en recul de 1,4 million de barils, et les stocks d'essence sont attendus en baisse de 700.000 barils, alors que débute une période saisonnière de maintenance des raffineries.

Le marché guette aussi la nouvelle intervention du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) devant une commission de la chambre des Représentants.

S'exprimant devant le Sénat mardi, M. Bernanke a réaffirmé le cap de la politique de soutien extraordinaire à la reprise économique suivie par la Réserve fédérale et confirmé que l'institution n'avait pas l'intention de ralentir dans un futur proche ses rachats d'actifs, "ce qui a aidé le marché", selon M. Baruch.

rp



(AWP / 27.02.2013 15h33)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, attendant les stocks de brut aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 15 novembre 2018 à 21:50

    Le pétrole poursuit sa convalescence malgré un bond des stoc…

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, poursuivant leur timide rebond entamé la veille après une série de plongeons...

    jeudi 15 novembre 2018 à 17:45

    USA: la production record de pétrole brut tire les stocks à …

    New York: Les stocks de pétrole brut aux États-Unis ont augmenté bien plus que prévu la semaine dernière, tirés notamment par une...

    jeudi 15 novembre 2018 à 16:20

    Le pétrole remonte encore mais les craintes de surabondance …

    Londres: Les cours du pétrole montaient jeudi en cours d'échanges européens pour la deuxième séance consécutive sans parvenir à effacer les pertes...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:46

    La Russie satisfaite d'un baril de pétrole à 70 dollars (Pou…

    Singapour: Un baril de pétrole à 70 dollars "convient parfaitement" à la Russie, a indiqué jeudi Vladimir Poutine, tout en promettant de...

    jeudi 15 novembre 2018 à 12:25

    Les prix du pétrole divergent, le marché hésite avant les st…

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient jeudi en cours d'échanges européens, alors que les données hebdomadaires sur les réserves américaines pourraient éclairer...

    jeudi 15 novembre 2018 à 05:42

    Le pétrole repart à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole reprenaient leur chute jeudi en Asie après avoir rebondi, des estimations sur les stocks de brut américain...

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite