Menu
RSS
A+ A A-

Le brut en nette baisse à New York après des indicateurs mitigés

prix-du-petrole New York New York : Le cours du pétrole continuait de reculer jeudi à l'ouverture à New York, les investisseurs faisant preuve de prudence après la publication d'indicateurs mitigés sur les économies américaine et européenne et dans l'attente des chiffres sur les stocks de brut aux Etats-Unis.

Vers 14H15 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour l'échéance d'avril, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, s'échangeait à 93,26 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), en baisse de 1,96 dollar par rapport à la clôture de mercredi.

Le pétrole new-yorkais avait cédé plus de 2 dollars la veille, une chute provoquée notamment par des rumeurs de ventes massives par des fonds d'investissement et par la publication des minutes de la banque centrale américaine qui faisaient craindre aux investisseurs un arrêt prématuré des mesures de soutien à la première économie mondiale.

Jeudi le recul du prix du baril de WTI était accentué après la publication de données sur les Etats-Unis "pas particulièrement bonnes", selon Bart Melek, de TD Securities.

Selon le département du Travail, les nouvelles inscriptions au chômage ont rebondi plus que prévu par les analystes aux Etats-Unis du 10 au 16 février après deux semaines de baisse

"Cela implique que la vigueur de la reprise économique du pays n'est peut-être pas aussi robuste qu'on ne le pensait, ce qui pourrait se traduire ultimement par une faiblesse de la demande", a relevé M. Melek.

Les prix à la consommation aux Etats-Unis sont par ailleurs restés stables en janvier par rapport au mois précédent, "ce qui n'apporte aucune raison de se réjouir", a ajouté l'analyste.

Le cours du pétrole était par ailleurs plombé par la contraction plus forte qu'attendu de l'activité privée dans la zone euro en février, selon une première estimation de l'indice PMI composite de la société Markit, selon Matt Smith, de Schneider Electric.

Dans ce contexte, les opérateurs restaient sur leurs gardes en attendant les chiffres hebdomadaires sur les réserves d'or noir aux Etats-Unis, premier pays consommateur de brut au monde, publiées par le département américain de l'Energie (DoE).

D'après les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,7 million de barils des stocks américains de brut sur la semaine achevée le 15 février.

Les réserves d'essence sont quant à elles attendues en baisse de 700'000 barils, et celles de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) en recul de 1,6 million de barils.

cha



(AWP / 21.02.2013 15h45)



Commenter Le brut en nette baisse à New York après des indicateurs mitigés

Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 22 février 2018 à 12:47

Le pétrole recule légèrement avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole reculaient un peu jeudi en cours d'échanges européens dans un marché prudent alors que les Etats-Unis publieront...

jeudi 22 février 2018 à 09:09

TechnipFMC voit son bénéfice plonger en 2017, pénalisé par d…

Paris: Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a vu son bénéfice net plonger de 70% l'année dernière et a même accusé une...

jeudi 22 février 2018 à 06:02

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, en dépit d'estimations faisant état d'une baisse des réserves...

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite