Menu
A+ A A-

Le brut remonte, aidé par la remise en route de l'oléoduc Seaway aux USA

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole remontaient lundi en cours d'échanges européens, à la faveur d'un regain d'appétit des investisseurs pour les actifs risqués, et après la remise en route de l'oléoduc Seaway aux Etats-Unis qui devrait contribuer à mieux écouler les stocks surabondants.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février valait 111,26 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 62 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance abandonnait quant à lui 66 cents à 94,22 dollars.

Après s'être repliés vendredi, plombés par des prises de bénéfices avant le week-end et par un indicateur américain décevant, les prix du baril regagnaient du terrain, à l'unisson de places boursières, les investisseurs favorisant les actifs jugés risqués tels que les actions et les matières premières.

Les cours étaient également aidés par un net affaiblissement du dollar, à son plus bas niveau depuis huit mois face à l'euro, ce qui rendait plus attractifs les achats de brut libellés dans la monnaie américaine pour les détenteurs d'autres devises.

Mais le marché du pétrole montait également "parce que l'oléoduc (Seaway) a redémarré avec une capacité accrue", ce qui "réduira les stocks de brut à Cushing", insistait Victor Shum, analyste chez IHS Purvin and Gertz.

L'oléoduc Seaway, qui transporte le brut stocké à Cushing, principal terminal pétrolier des Etats-Unis (dans l'Oklahoma, sud), vers les complexes de raffineries de la côte du Golfe du Mexique, a en effet redémarré vendredi après des travaux d'accroissement de ses capacités.

Cet oléoduc long de 800 km "pourra désormais acheminer 400'000 barils par jour, contre 150'000 barils/jour auparavant. La remise en route de l'oléoduc élargi devrait aider à résoudre les problèmes d'engorgement à Cushing, où les stocks ont atteint début janvier le niveau record de 50,1 millions de barils", expliquaient les analystes de JBC Energy.

Les réserves d'or noir de Cushing, où est stocké le brut texan servant de référence au WTI, évoluent depuis un an à des niveaux historiques, faute d'oléoducs d'une capacité suffisante pour acheminer le pétrole excédentaire vers les raffineries. Or, cette surabondance des stocks de Cushing contribue à tirer vers le bas le cours du WTI à New York.

En désengorgeant Cushing, l'oléoduc Seaway devrait donc permettre au WTI se se renforcer quelque peu, réduisant ainsi dans les prochains mois l'écart avec le Brent échangé à Londres, estimaient les experts de Commerzbank. Cet écart entre les deux prix de référence s'était creusé à plus de 25 dollars courant 2012.

En outre, le marché restait soutenu par des informations faisant état d'une baisse de plus de 5% en décembre de la production de pétrole de l'Arabie saoudite, le premier pays exportateur de brut au monde, à environ 9 millions de barils par jour, afin d'enrayer une éventuelle baisse des prix face à une demande énergétique mondiale minée par le ralentissement économique.

tt



(AWP / 14.01.2013 13h15)


Commenter Le brut remonte, aidé par la remise en route de l'oléoduc Seaway aux USA


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 18 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep continuerait...

    lundi 18 mars 2019 à 16:30

    Le pétrole monte, l'Arabie saoudite promet de surveiller les…

    Londres: Les cours du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens alors que le ministre saoudien de l'Energie a promis que l'Opep...

    lundi 18 mars 2019 à 15:48

    Frets maritimes: les frets secs émergent, les pétroliers div…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière après avoir atteint des niveaux bas, tandis que...

    lundi 18 mars 2019 à 13:41

    Les prix des carburants toujours en hausse

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, suivant le prix du pétrole brent, autour de 67...

    lundi 18 mars 2019 à 12:05

    Opep: Pas de réunion en avril, décision en juin sur la produ…

    Bakou: L'Opep est près de renoncer à tenir une réunion prévue en avril, attendant celle de juin pour décider s'il y a...

    lundi 18 mars 2019 à 10:14

    L'Opep et ses partenaires font le point sur leur stratégie

    Bakou: Les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et dix Etats alliés menés par la Russie se réunissent lundi...

    vendredi 15 mars 2019 à 20:19

    Le pétrole recule légèrement avant une réunion de l'Opep

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé légèrement vendredi dans un marché hésitant avant une réunion de suivi de l'accord...

    vendredi 15 mars 2019 à 20:07

    La production de pétrole du Venezuela baisse régulièrement

    Washington: Le représentant spécial américain pour le Venezuela, Elliott Abrams, a déclaré vendredi que les exportations pétrolières vénézuéliennes diminuaient régulièrement, de l'ordre...

    vendredi 15 mars 2019 à 13:23

    Le pétrole recule un peu avant une réunion de suivi de l'Ope…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant avant une réunion de suivi de l'accord...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 18 mars 2019 En février 2019, la production de pétrole en Russie a augmenté de 3,5% et celle de gaz naturel de 4.7% sur un an.

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite