Menu
A+ A A-

Le brut cherche une direction, inquiétudes persistantes en zone euro

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, évoluant de façon divergente à Londres et à New York, dans un marché toujours suspendu à la crise de la dette dans la zone euro et pénalisé par des inquiétudes accrues sur l'Espagne et l'Italie.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre, dont c'est le dernier jour de cotation, s'échangeait à 112,09 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, gagnant 20 cents par rapport à la clôture de lundi.

En revanche, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance reculait de 20 cents à 97,94 dollars.

Les cours du baril évoluaient ainsi dans une fourchette étroite autour de l'équilibre, après avoir chuté la veille de 2,27 dollars à Londres et de près de 1 dollar à New York.

"Les inquiétudes persistantes sur la crise des dettes souveraines continuent de dominer les gros titres, et de diriger les échanges" sur le marché du pétrole, observait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

"Il y a eu des avancées en Grèce et en Italie, où la nomination de nouveaux chefs de gouvernement ouvre la voie à une mise en place de plans d'austérité de nature à rassurer les investisseurs, mais la crise de la zone euro ne vas pas se résoudre en deux jours", soulignait-il.

La veille, le marché du pétrole avait d'abord été brièvement soutenu par la désignation dimanche de l'ex-commissaire européen Mario Monti, un économiste respecté, à la tête du gouvernement italien, mais les inquiétudes avaient rapidement repris le dessus.

Témoins de la fébrilité des investisseurs, les taux des obligations italiennes et espagnoles à 10 ans restent à des niveaux très élevés, les craintes sur la santé financière de l'Espagne étant notamment avivées avant des élections parlementaires prévues dimanche.

"L'incertitude sur la croissance économique de la zone euro pèse sur le moral des investisseurs, et naturellement, cela affecte les marchés pétroliers, où la plupart des opérateurs préfèrent jouer la prudence", notait Andrey Kryuchenkov.

En effet, ces incertitudes pèsent sur la monnaie unique, qui accentuait mardi son recul face au dollar, alors que le renchérissement de la monnaie américaine face à un euro sous pression rend moins attractifs les achats de pétrole, libellé en dollars, pour les acheteurs munis d'autres devises.

Et les cours du pétrole devraient ainsi rester "très volatils, évoluant au gré des fluctuations de l'euro", prévenait M. Kryuchenkov.

cha



(AWP / 15.11.2011 12h37)


Commenter Le brut cherche une direction, inquiétudes persistantes en zone euro


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite