Menu
A+ A A-

Tentative de rebond, sur un marché toujours suspendu à la Grèce

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole tentaient de se ressaisir mercredi en cours d'échanges européens, remontant légèrement dans un marché encore sous le coup de l'annonce d'un référendum en Grèce susceptible d'aggraver la crise de la dette en zone euro.

Vers 11H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre s'échangeait à 109,82 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 28 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance progressait de 17 cents à 92,36 dollars.

"Considérant l'avalanche de mauvaises nouvelles" dans la zone euro, "le marché du pétrole résiste plutôt bien", même si sa "bonne tenue est très fragile", commentait Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Les cours du pétrole avaient été plombés la veille par un indicateur manufacturier décevant en Chine et par l'annonce lundi soir d'un référendum en Grèce sur le plan de sauvetage européen - ravivant les craintes sur la crise des dettes souveraines dans la zone euro.

"Le marché s'est ressaisi dès mardi en fin d'échanges américains, alors que les investisseurs prenaient conscience de la possibilité que (le Premier ministre grec) Georges Papandréou n'ait pas suffisamment de soutien au Parlement pour organiser son référendum", expliquait Mme Varga.

"La vague de choc" générée par la perspective d'un référendum grec "s'est quelque peu estompée, et les espoirs d'un nouvel assouplissement monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) soutiennent également le marché", ajoutaient les experts de Commerzbank.

La Fed doit rendre mercredi une décision de politique monétaire très attendue. La perspective d'un soutien accru à une économie américaine vacillante, passant par de nouvelles injections de liquidités, est de nature à affaiblir le dollar, ce qui rendrait plus attractifs les prix des matières premières libellées en dollars pour les investisseurs munis d'autres devises.

Les chiffres de la fédération professionnelle américaine API apportaient également un peu de réconfort au marché: elle a fait état mardi soir d'un recul de 156.000 barils des stocks de brut aux Etats-Unis, lors de la semaine achevée le 28 octobre.

Elle a également estimé que les stocks d'essence avaient baissé de 1,1 million de barils et les réserves de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) de 3,4 millions de barils.

"Ce sont des statistiques très encourageantes et les prix du pétrole réagissent en conséquence" avant les chiffres officiels du Département américain de l'Energie (DoE) attendus mercredi, observait Tamas Varga.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait annoncer de son côté une hausse de 900.000 barils des stocks américains de brut, ainsi qu'une baisse de 600.000 barils des stocks d'essence et une chute de 1,5 million de barils des réserves de produits distillés.

La prudence restait cependant de mise dans la zone euro, à la veille d'une réunion du G20 jeudi et vendredi à Cannes (sud de la France), qui devrait être dominée par la question de la Grèce.

"La zone euro est comme une flotte de navires, dont l'un (la Grèce) est en si mauvais état qu'il menace de couler. Et le capitaine de ce bateau annonce qu'il soumet toute décision au vote de son équipage en mutinerie... au risque de faire naufrager avec lui une partie de la flotte", commentait Mme Varga.

jq



(AWP / 02.11.2011 12h45)


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 21:15

Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole brut coté à New York a plongé mardi à la clôture, affichant un...

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite