Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite, le gaz européen se remet de son envolée

cours du petroleLondres: Les prix du gaz naturel européen reprenaient leur souffle jeudi après leur envolée de la veille, poussés par les menaces de grève en Australie dans d'importantes installations gazières, tandis que les cours du pétrole peinaient à trouver une direction claire.
Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le contrat à terme du TTF néerlandais, considéré comme la référence européenne, évoluait à 38,82 euros le mégawattheure (MWh), proche de son plus haut prix en près de deux mois atteint mercredi.

La veille, le TTF a bondi de plus de 28%, sa plus forte hausse en une séance depuis l'explosion des prix du gaz début 2022 provoquée par le début de la guerre en Ukraine et les craintes d'interruption d'approvisionnement en gaz russe du continent européen.

Les prix ont été poussés par des menaces de grève dans des installations australiennes de gaz naturel liquéfié (GNL) exploitées par le géant australien de l'énergie Woodside, mais aussi de Chevron.

"Cette hausse des prix reflète la probabilité que la grève se concrétise, impactant les approvisionnements en GNL pendant les vagues de chaleur en cours, malgré les vastes stocks de gaz en Europe", explique Zongqiang Luo, analyste chez Rystad Energy.

"Une telle grève pourrait perturber environ la moitié de la capacité d'exportation de GNL de l'Australie et inciter de nombreux acheteurs asiatiques à chercher leurs cargaisons ailleurs", comme sur le marché européen, poursuit l'analyste.

L'Australie est un important pays exportateur de gaz naturel liquéfié, représentant environ 20% de l'offre mondiale de GNL selon les analystes de DNB.

La presse financière a rapporté jeudi que Chevron et Woodside Energy ont déclaré tenir des discussions avec des syndicats pour éviter les grèves.


Côté pétrole, les deux références mondiales hésitaient jeudi, pris entre les données économiques décevantes venant de Chine et les réductions de l'offre des pays exportateurs, mais évoluaient toujours aux alentours de leurs plus hauts niveaux de l'année.

Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord, pour livraison en octobre, perdait 0,19% à 87,38 dollars, et son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour livraison en septembre, baissait de 0,34% à 84,11 dollars.

"Les prix du pétrole se sont à nouveau stabilisés", commente Craig Erlam, d'Oanda, "les annonces récentes de l'Arabie saoudite et de la Russie" et les données économiques chinoises plus faibles se compensant.

L'Arabie saoudite a en effet annoncé la prolongation de ses réductions volontaires de production d'un million de barils par jour jusqu'à septembre, et la Russie une réduction de ses exportations de pétrole de 300.000 barils par jour.

Cette tension sur le marché pétrolier a permis d'"épargner" le pétrole "des difficultés économiques de la Chine cette semaine", alors qu'il s'agit traditionnellement d'un actif "très sensible aux fluctuations de l'économie chinoise", explique Stephen Innes, de SPI AM.

(c) AFP

Commenter Le pétrole hésite, le gaz européen se remet de son envolée



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    jeudi 11 juillet 2024 à 21:44

    Le pétrole en hausse, soutenu par la bonne nouvelle de l'inf…

    Cours de clôture: Le pétrole a fini en légère hausse jeudi, dynamisé par la bonne nouvelle de l'inflation américaine, qui, en ralentissant...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 Citi prédit une baisse de 20% du prix du pétrole d'ici 2025, sous les 60 dollars

    Le jeudi 13 juin 2024

    New York: Les analystes de Citi, l'une des plus grande institution financière au monde, prévoient une chute significative des cours du pétrole d'ici 2025, anticipant que le prix du baril de Brent descendra à 60 dollars, soit une diminution de plus de 20 % par rapport aux prévisions actuelles.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    🇺🇸 USA: enquête sur soupçons d'entente sur les prix du pétrole réclamée

    Le jeudi 30 mai 2024

    Washington: Plus d'une vingtaine de sénateurs démocrates du Congrès des Etats-Unis ont demandé jeudi au ministère de la Justice d'enquêter sur des soupçons d'entente sur les prix dans l'industrie pétrolière et gazière aux Etats-Unis.

    Lire la suite