Menu
A+ A A-

Moins inquiet de la menace d'Omicron, le pétrole empile les hausses

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse pour la cinquième séance d'affilée mardi alors que l'inquiétude se dissipe sur l'impact du variant Omicron sur l'activité et la demande en or noir.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en février a terminé en hausse de 0,43% à 78,94 dollars par rapport à la clôture de lundi.

À New York, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.), pour la même échéance, a lui avancé de 0,54% à 75,98 dollars.

Les deux contrats, qui avaient grimpé de plus de 2% lundi, sont au plus haut depuis un mois.

Le prix du Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. se rapproche à nouveau de la barre des 80 dollars qu'il avait quittée le 25 novembre, lorsque les États-Unis ont annoncé la vente de réserves stratégiques pour faire baisser les cours.

Les investisseurs ont salué la décision, par les autorités sanitaires américaines (CDC), de la réduction de moitié de la période d'isolement des personnes infectées, qui passe de dix à cinq jours.

Ces mesures sont considérées comme positives pour l'activité et pour résoudre les pénuries de main-d'oeuvre liées aux quarantaines, qui ont notamment causé des milliers d'annulations de vols chez les compagnies aériennes, par manque de personnels naviguant.

"C'est très positif pour le pétrole et la demande en énergie", a commenté Robert Yawger, directeur pour les contrats sur le pétrole à Mizuho Securities.


"Chaque jour, on a l'impression qu'on va savoir mieux gérer la situation, les investisseurs reprennent confiance", a assuré pour sa part Bill O'Grady, responsable de la recherche chez Confluence Investment Management.

Autre facteur favorisant les cours: le marché mise sur une nouvelle réduction de taille des stocks américains de brut, dont l'état hebdomadaire sera publié mercredi par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Les analystes prévoient que les stocks commerciaux américains de pétrole chutent de 2,7 millions de barils, après déjà un recul de 4,7 millions la semaine dernière.

"On a eu deux gros prélèvements sur les stocks deux semaines de suite, et le chiffre de la semaine dernière était le plus fort depuis des mois. On pourrait de nouveau avoir une solide diminution des réserves et cela soutient le marché", a indiqué Robert Yawger.

Bill O'Grady souligne aussi que les stocks se réduisent souvent au cours des dernières semaines de l'année pour des questions d'inventaire.

"On devrait avoir un rapport de l'EIA favorisant la hausse des cours", a-t-il estimé, ajoutant toutefois que le peu de volumes d'échanges sur le marché en cette fin d'année risquait d'amplifier les mouvements sur les cours.

La venue de l'hiver enfin est favorable aux cours de l'énergie, alors qu'au nord d'une ligne entre Albuquerque (Nouveau Mexique) et Pittsburgh (Pennsylvanie), les États-Unis commencent à connaître des tempêtes de neige et un temps froid. "Cela bénéficie surtout au gaz naturel mais au fuel aussi", notait l'expert de Confluence Investment.

"On n'a plus qu'un but dans le viseur, c'est le chiffre de 80 dollars le baril", a souligné le spécialiste de Mizuho.

(c) AFP

Commenter Moins inquiet de la menace d'Omicron, le pétrole empile les hausses



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    🇺🇸 Le pétrole, premier produit d'exportation des États-Unis en 2023 ?

    Le mardi 17 octobre 2023

    New York: Le pétrole est en train de marquer un tournant historique, devenant pour la première fois la principale exportation des États-Unis cette année, illustrant l'influence croissante de la production et des exportations pétrolières américaines sur le marché mondial du pétrole.

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite