Menu
A+ A A-

Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bonne note

prix du petrole Cours de clôtureCours de clôture: Les prix du pétrole ont partiellement trébuché vendredi, mais restent à leur meilleur niveau depuis début septembre, au lendemain de la réunion mensuelle des ministres de l'Opep+ qui a permis de rassurer le marché.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en novembre a fini à Londres en baisse de 15 cents (-0,34%) à 43,15 dollars.

A l'inverse, à New York, le baril américain de WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. pour octobre a grappillé 14 cents, à 41,11 dollars (+0,34%).

Depuis lundi, les deux cours de référence ont toutefois gagné aux alentours de 10%, retrouvant des niveaux comparables à ceux constatés au début du mois de septembre.

Après la réunion de l'OPEP jeudi qui a favorisé ce rebond des cours de l'or noir, l'annonce vendredi de la levée d'un blocus des ports en Libye a légèrement renversé la tendance.

"L'annonce de la levée du blocus libyen et de la reprise des exportations de pétrole a déclenché des prises de bénéfices après le rebond décent de ces derniers jours", a souligné Craig Erlam de Oanda auprès de l'AFP.

Cet analyste s'attend à ce que "clairement, une grande quantité de pétrole revienne sur le marché à un moment où il y en a déjà beaucoup".


Les prix du pétrole brut avaient ouvert en hausse à Londres vendredi après la réunion de l'OPEP. Le ministre saoudien de l'Énergie Abdel Aziz ben Salmane y a insisté sur l'importance d'une conformité à 100%" des membres de l'OPEP+ au regard de leurs quotas de production, a expliqué Al Stanton, analyste de RBC.

Le demi-frère du puissant prince héritier Mohammed ben Salmane, chef de file de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a haussé le ton jeudi contre les mauvais élèves.

Deux d'entre eux, le Nigeria et l'Irak, sont régulièrement dans le collimateur et accusés de dépasser le niveau de production qui leur est assigné.

Pour Bart Melek de TD Commodities, "en plus d'exiger une compensation de la part des tricheurs de l'OPEP (...), la réunion a ouvert la porte à une réunion extraordinaire en octobre si les marchés du pétrole s'affaiblissent davantage".

Selon l'analyste, cette initiative était de nature à rassurer, "le marché étant informé de la volonté de l'OPEP de lutter contre l'impact du virus".

"La surproduction cumulée a atteint 2,38 millions de barils par jour (mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains.) de mai à août", a rapporté Stephen Brennock, de PVM, un surplus qui devra être compensé d'ici décembre.

"Comme prévu, l'alliance des producteurs n'a pas recommandé de modifier l'accord actuel", a également noté M. Brennock.

Les producteurs avaient décidé en avril de réduire leur production conjointe de 9,7 mbj MBJ Abréviation de Million(s) de Barils (de pétrole brut) par Jour, sachant qu'un baril équivaut environ à 159 litres soit 42 gallons américains. aux mois de mai et juin afin de relancer des prix déprimés par la pandémie de Covid-19. Ils avaient par la suite décidé de progressivement réduire ces coupes.

(c) AFP

Commenter Le pétrole trébuche un peu mais finit la semaine sur une bonne note



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📊 Historique des prix du pétrole

    Le vendredi 17 juin 2022

    Dans le cadre de l'invasion de l'Ukraine par la Russie le prix du pétrole, corrigé de l'inflation, a atteint son plus haut niveau depuis sept ans. La Russie est l'un des plus grands producteurs de pétrole brut au monde, et de nombreux pays ont annoncé une interdiction des importations de pétrole russe dans le cadre de la guerre. Cela a entraîné des incertitudes en matière d'approvisionnement et, par conséquent, une hausse des prix. Comment la hausse des prix se compare-t-elle aux événements politiques et économiques précédents ? Examinons les prix historiques...

    Lire la suite

    📈 Le prix du baril dépassera-t-il les 100$ ? Il l'a déjà fait dans certains marchés

    Le mardi 19 septembre 2023

    Londres: Alors que les opérateurs de marché se focalisent sur la hausse du prix du Brent, qui se rapproche des 100 dollars le baril, certaines références de brut se négocient déjà au-dessus de ce seuil, illustrant les inquiétudes sur le manque d'offre de pétrole.

    Lire la suite

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite