Menu
A+ A A-

Cours du pétrole: le pire est-il passé?

  • Cours du pétrole
prix du petrole LondresLondres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.
Mais depuis quelques semaines, les prix reprennent des couleurs et les stocks se désengorgent, toutefois la demande reste sous la menace d'une "deuxième vague" de contaminations.

"Les prix du brut se sont nettement redressés", constate Eugen Weinberg, analyste chez Commerzbank.

Le Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. européen et le WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. évoluent en effet cette semaine au-dessus de 30 dollars le baril, contre 15,98 dollars pour le Brent à son minimum le 22 avril. Quant au WTI américain, il avait plongé dans le négatif, jusqu'à -40,32 dollars deux jours auparavant, du jamais vu.

"Il est clair que l'humeur du marché a beaucoup changé au cours du dernier mois", estiment Warren Patterson et Wenyu Yao, analystes chez ING.

"La demande en pétrole a d'ores et déjà touché son point bas et l'offre (...) a aussi drastiquement baissé. Résultat, l'excédent est plus contenu que ce que pouvait craindre le marché", a complété M. Weinberg.

Partout dans le monde, ce surplus de brut remplissait en avril les réservoirs, à terre et sur mer, à une vitesse incontrôlée, menaçant d'arrêt la production si les bords avaient été atteints.Cela n'a pas été le cas, le dernier pointage du complexe gigantesque de stockage à Cushing, dans l'état américain de l'Oklahoma, faisant même état d'une baisse mercredi dernier, selon le rapport rendu public chaque semaine par l'Agence américaine de l'Énergie.


Rééquilibrage

L'entrée en vigueur début mai de l'accord trouvé en avril entre les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et leurs alliés, notamment la Russie, pour couper leur production totale de 9,7 millions de barils par jour, a contribué à réduire l'écart abyssal entre la demande et l'offre.

Dans le même temps les États-Unis, premier producteur mondial, ont commencé à ralentir le rythme effréné de leurs extractions.

En outre, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) s'est montrée moins pessimiste la semaine dernière dans ses prévisions de baisse de la demande de pétrole pour 2020, au regard des premières mesures de déconfinement.

Après un "mois d'avril noir", "il se pourrait que le pire soit derrière nous", avait souligné Neil Atkinson, le responsable de la division Marchés pétroliers de l'AIE.

L'OPEP elle aussi a estimé la semaine passée que le rééquilibrage du marché pétrolier allait s'accélérer au cours des prochains trimestres.

Contrairement au mois dernier, la référence américaine du brut a passé sans heurt le changement de contrat de référence entre mardi et mercredi, les spéculateurs ayant mieux anticipé le report de leurs positions d'un mois sur l'autre.

C'est cette transition, avec l'arrivée au terme du contrat de mai le 21 avril dernier, qui avait précipité la veille le prix du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie. en terrain négatif pour la première fois de son histoire.

"Non seulement il n'y a pas eu de répétition du carnage du mois dernier, mais la hausse (du cours du WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) s'est accélérée avant l'expiration du contrat de juin", note Craig Erlam, de Oanda.

Mais "les prix ne peuvent pas augmenter éternellement" vu le tableau très sombre de l'économie mondiale, rappelle Paola Rodriguez Masiu, de Rystad Energy, qui voit ceux-ci se "stabiliser dans une fourchette comprise entre 30 et 35 dollars (le baril) pendant un certain temps".

Les "signes de rééquilibrage des marchés pétroliers" sont "encore graduels, et fragiles", a d'ailleurs averti le directeur de l'AIE, Fatih Birol, à l'occasion de la sortie du dernier rapport de l'institution, qui relève une incertitude sur la capacité des Etats à déconfiner sans faire repartir l'épidémie.

"La demande de pétrole est sur la voie d'une reprise progressive mais fragile", résume Stephen Brennock, analyste de PVM.

(c) AFP

Commenter Cours du pétrole: le pire est-il passé?


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 27 mai 2022 à 22:20

    Le pétrole au plus haut depuis deux mois, achats de couvertu…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont de nouveau progressé vendredi à la faveur d'achats de couverture avant un long week-end...

    vendredi 27 mai 2022 à 13:55

    Le Brent pourrait dépasser 150$ le baril si l'offre de pétro…

    Charlotte: Le baril de Brent de mer du Nord pourrait dépasser les 150 dollars en cas de forte diminution des exportations du...

    vendredi 27 mai 2022 à 11:58

    Le pétrole profite du début de la saison des déplacements au…

    Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse vendredi, le marché se réjouissant des perspectives de forte demande avec le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 21:52

    Le pétrole bondit, le marché craint l'été et les grands dépl…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont bondi jeudi, à quelques heures d'un week-end férié qui va marquer le début de...

    jeudi 26 mai 2022 à 11:23

    Le pétrole en hausse timide, une augmentation de la demande …

    Londres: Les prix du pétrole étaient en petite hausse jeudi, soutenus par une augmentation de la demande attendue aux États-Unis avec l'ouverture...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:48

    Le pétrole grignote du terrain après un rapport américain mi…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé mercredi, soutenus par la possibilité d'un accord européen sur les importations russes, dans...

    mercredi 25 mai 2022 à 21:25

    La production de pétrole russe a augmenté de 8% au 1er trime…

    Moscou: La production de pétrole brut russe, y compris le condensat de gaz naturel, a bondi de 8% sur un an au...

    mercredi 25 mai 2022 à 17:37

    🛢️USA: les stocks de pétrole baissent moins que prévu, produ…

    NYC / Stocks aux USA: Les réserves commerciales de pétrole brut aux États-Unis ont moins reculé que prévu la semaine dernière, selon...

    mardi 24 mai 2022 à 22:51

    Petrobras recule à la Bourse de Sao Paulo après le limogeage…

    Sao paulo: Les actions de la compagnie publique Petrobras ont perdu jusqu'à plus de 4% à la Bourse de Sao Paulo mardi...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 17 mai 2022 La Hongrie a chiffré lundi à 15-18 milliards d'euros le coût d'un arrêt de ses achats de pétrole russe pour expliquer sa demande d'exemption des approvisionnements par oléoduc du projet d'embargo pétrolier de l'UE.

    📈 En mars 2022, les prix du pétrole accélèrent fortement

    Le mardi 26 avril 2022 - Analyses des prix du pétrole

    En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu'il s'agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %). Le prix du pétrole accélère très fortement En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2...

    Lire la suite

    🇪🇺 D'où proviennent les importations de pétrole de l'Union européenne (UE) ?

    Le lundi 28 mars 2022 - Analyses des prix du pétrole

    La Russie n'est pas seulement l'un des plus grands exportateurs de produits énergétiques au monde (le deuxième exportateur mondial de pétrole brut), mais elle est aussi le plus grand fournisseur de ces combustibles en Europe.Un examen plus approfondi des importations d'énergie révèle que la Russie est le principal fournisseur en pétrole brut de l'Union européenne (ainsi que de charbon et de gaz naturel).

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite