Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, inquiétudes sur la production russe

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché focalisé sur la production venue de l'Opep et de ses partenaires, à l'approche d'une réunion du cartel et alors que la production russe aurait augmenté.
Vers 14H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 76,23 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 23 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour le contrat de juillet cédait 20 cents à 65,54 dollars une heure après son ouverture.

La Russie aurait dépassé son objectif de production quotidienne, de 10,95 millions de barils par jour et établi par l'accord de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et ses partenaires, a rapporté l'agence russe Interfax, citant une source ayant connaissance de ces données.

La Russie, qui mène avec l'Arabie saoudite le groupe de producteurs qui limitent leurs productions depuis début 2017, aurait donc d'ores et déjà modéré ses efforts en produisant 11,09 millions de barils par jour sur la première semaine de juin, alors qu'une réunion sur le sujet aura lieu vendredi 22 juin à Vienne.

"Entre les États-Unis qui ont augmenté leur activité à un niveau plus vu depuis trois ans et la Russie, l'effort de l'OPEP commence à ne plus peser dans la balance", a commenté Fiona Cincotta, analyste chez City Index.

Selon la société américaine Baker Hughes, le nombre hebdomadaire de puits de pétrole actifs aux États-Unis, qui donne une indication de la production américaine de brut à venir, a augmenté à 862 unités, leur plus haut niveau depuis 2015.

La Russie et les États-Unis sont deux des trois plus grands producteurs mondiaux, avec l'Arabie saoudite.

"Nous restons optimistes à moyen terme", a cependant estimé Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB, qui juge que l'OPEP et ses partenaires ne pourront pas complètement compenser la baisse de l'offre sur le marché mondial causée par les problèmes de l'industrie vénézuélienne et par les sanctions américaines contre l'Iran.


(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, inquiétudes sur la production russe


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 23 octobre 2019 à 21:45

    Le pétrole en forte hausse avec la baisse inattendue des sto…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole sont nettement montés mercredi, soutenus par le recul surprise des stocks de brut aux Etats-Unis.

    mercredi 23 octobre 2019 à 17:50

    Le pétrole en hausse, soutenu par une baisse surprise des st…

    Londres:Les prix du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en cours d'échanges européens, après un début de journée dans le rouge...

    mercredi 23 octobre 2019 à 17:06

    USA: recul surprise des stocks de pétrole brut (EIA)

    New York: Les stocks de pétrole brut ont légèrement reculé la semaine dernière aux Etats-Unis alors que les raffineries accéléraient un peu...

    mercredi 23 octobre 2019 à 13:33

    Total assigné en justice par six ONG pour ses activités en O…

    Nanterre: Six ONG ont assigné mercredi en justice le groupe Total concernant un projet pétrolier en Ouganda, dénonçant ses "impacts désastreux" pour...

    mercredi 23 octobre 2019 à 12:06

    Le pétrole en baisse avant des stocks américains attendus en…

    Londres: Les prix du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en cours d'échanges européens après des prévisions de hausse des stocks...

    mercredi 23 octobre 2019 à 08:06

    Maurel et Prom: chiffre d'affaires sur 9 mois en hausse, tir…

    Paris: Le groupe pétrolier français Maurel et Prom a vu son chiffre d'affaires grimper de 8% lors des neuf premiers mois de...

    mardi 22 octobre 2019 à 22:21

    Le pétrole porté par l'espoir d'une nouvelle réduction de la…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mardi, soutenus par des informations suggérant que l'Organisation des pays exportateurs...

    mardi 22 octobre 2019 à 11:28

    Le pétrole progresse légèrement; la Chine va saisir l'OMC

    Londres: Les prix du pétrole progressaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, tandis que la Chine ouvre un nouveau front auprès de...

    lundi 21 octobre 2019 à 21:51

    Le pétrole fragilisé par les incertitudes sur la demande

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse lundi, dans un marché frileux face aux incertitudes liées aux négociations...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mercredi 9 octobre 2019 Le groupe pétrolier saoudien Aramco est en bonne voie de renouer d'ici la fin novembre avec sa capacité de production maximale de 12 millions de barils par jour, a déclaré mercredi son directeur général, Amin Nasser.

    En septembre 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le mardi 22 octobre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 % en août). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,4 % après −6,4 %) à l’instar des matières premières industrielles (+1,8 % après −10,8 %). Le prix du pétrole se redresse En septembre 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+7,6 % après -6,9 %), à 57,1 € en moyenne par baril, après les attaques visant deux sites pétroliers saoudiens.La hausse est moins marquée...

    Lire la suite

    Un nouveau choc pétrolier est-il envisageable ?

    Le samedi 21 septembre 2019 - Analyses des prix du pétrole

    New York: La soudaine flambée des prix du baril de pétrole cette semaine a fait vaguement resurgir le spectre de la pénurie d'or noir. La probabilité d'un nouveau choc pétrolier forçant les automobilistes à faire la queue aux stations-essence reste toutefois ténue, selon plusieurs analystes.

    Lire la suite

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite