Menu
A+ A A-

Le pétrole aidé par le repli du dollar et une offre sous contrôle

prix du petrole NYC/Cours de clôtureNYC/Cours de clôture: Les prix du baril de pétrole ont terminé en hausse lundi à New York comme à Londres, soutenus par la baisse du dollar et par plusieurs signaux reflétant une offre d'or noir sous contrôle sur le marché mondial.
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en avril a gagné 36 cents pour clôturer à 63,91 dollars.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance sur l'Intercontinental Exchange (ICE) a terminé à 67,50 dollars, en hausse de 19 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Les cours hésitaient en début de séance sur la direction à suivre.

Mais "l'affaiblissement du dollar a joué en leur faveur", a noté Bart Melek de TD Securities. Une baisse du billet vert rend en effet moins onéreux et donc plus attractifs les achats de matières premières libellés dans la devise américaine pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Cela a permis aux cours de poursuivre la tendance à la hausse engagée la semaine dernière après les chiffres sur les réserves de brut aux Etats-Unis, en baisse à la surprise des analystes", a estimé M. Melek. Signe d'une demande solide selon lui.

Certes "l'idée que la production américaine pourrait continuer d'augmenter inquiète", a noté Phil Flynn, analyste chez Price Futures Group.

Selon les données de l'entreprise privée Baker Hughes publiées vendredi, le nombre de puits de pétrole actifs a encore augmenté la semaine dernière, d'une unité, alors même que la production évolue déjà près de ses niveaux record aux Etats-Unis.

Mais l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) multiplie dans le même temps les déclarations pour rassurer les marchés.

Ainsi le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al-Falih, a déclaré samedi que la production de son pays pour les trois premiers mois de l'année devrait être inférieure aux seuils fixés par l'accord sur la limitation des extractions conclu entre l'OPEP et d'autres producteurs comme la Russie, selon des propos rapportés par l'agence Bloomberg.

En 2019, a-t-il poursuivi, le royaume souhaite relever les seuils mais d'une façon qui ne perturbe pas le marché.

Le cartel s'est associé à dix autres producteurs, dont la Russie, pour limiter leur production et rééquilibrer le marché mondial. Cet accord a déjà été prolongé à deux reprises et doit actuellement durer jusqu'à fin 2018.

Par ailleurs, le pétrole comme le reste des matières premières est porté par l'appétit pour les actifs jugés plus risqués sur les marchés financiers.

"Le marché action carbure, ce qui est de bon augure pour la demande de pétrole", a noté M. Flynn.


(c) AFP

Commenter Le pétrole aidé par le repli du dollar et une offre sous contrôle


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 24 avril 2019 à 22:09

    Le pétrole hésite à la clôture, entre stocks américains et s…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en ordre dispersé mercredi, hésitant entre une hausse des stocks américains de brut...

    mercredi 24 avril 2019 à 12:21

    Le pétrole recule un peu avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole reculaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les stocks américains...

    mercredi 24 avril 2019 à 07:54

    Le pétrole se replie en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, mercredi en Asie, les investisseurs attendant de savoir si l'Organisation des pays...

    mardi 23 avril 2019 à 21:52

    Le pétrole continue à monter avec les sanctions américaines …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont poursuivi leur hausse mardi au lendemain d'une décision américaine de stopper les exemptions aux...

    mardi 23 avril 2019 à 12:58

    Le pétrole repousse ses sommets avec le durcissement des san…

    Londres: Les prix du pétrole grimpaient à leur plus hauts en près de six mois mardi en cours d'échanges européens, dopés par...

    mardi 23 avril 2019 à 06:54

    Le pétrole continue de grimper en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi en Asie, portés par la perspective d'une contraction de l'offre du...

    mardi 23 avril 2019 à 06:43

    Les USA veulent réduire à néant les ventes de pétrole iranie…

    Washington: Donald Trump a décidé de ne pas renouveler les exemptions qui ont permis à huit pays de continuer à importer du...

    lundi 22 avril 2019 à 21:51

    Le pétrole bondit après la fin des exemptions aux sanctions …

    New York: Les cours du pétrole ont fini à leur plus haut depuis près de six mois lundi, dans le sillage de...

    lundi 22 avril 2019 à 16:46

    Pétrole: Arabie saoudite et d'autres compenseront la baisse …

    Washington: Le président américain Donald Trump, qui a mis fin aux exemptions permettant à huit pays l'achat de pétrole iranien, a assuré...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 16 avril 2019 Pour la semaine achevée le 12 avril, les analystes tablent sur une hausse de 2 millions de barils des stocks de brut, sur une baisse de 2,55 millions de barils des stocks d'essence et sur une baisse d'un million de barils des stocks d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole).

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite