Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise après son fort repli de la veille

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, après avoir fortement chuté la veille sous le poids du dollar fort et d'une nouvelle hausse des stocks américains de brut.
Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 48,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New YorkMercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1 cent à 46,31 dollars.

"Les cours du pétrole se sont littéralement retournés (mercredi)", observait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, soulignant que les cours du Brent et du WTI avaient annulé en une séance les gains enregistrés mardi.

"La principale information qui a affecté les cours du brut est la statistique concernant les stocks de pétrole", ajoutait l'analyste.

Le ministère américain de l'Énergie (DoE) a annoncé que les stocks de brut aux États-Unis avaient augmenté de 2,8 millions de barils lors de la semaine achevée le 30 octobre, les laissant à 482,8 millions de barils, soit tout près de leur niveau le plus haut de l'année (490 millions de barils).

Autre élément peu encourageant pour les investisseurs, la production nationale a un peu augmenté, à hauteur de 48.000 barils par jour, un mauvais signe dans un marché qui souffre toujours d'une offre largement excédentaire.

"Il faut remonter au 23 septembre pour voir une baisse des stocks de brut. Depuis plusieurs semaines les stocks de brut ne font qu'augmenter, ce qui ne permet pas aux cours du pétrole de rebondir durablement", poursuivait M. Dembik.

Mais selon lui, l'augmentation des stocks de brut n'a pas été le seul catalyseur de la baisse des cours, le renforcement du dollar ayant également contribué à tirer les prix du pétrole vers le bas.

En effet, le billet vert s'est nettement apprécié mercredi à la suite de déclarations de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen, qui a estimé qu'un premier relèvement des taux de l'institution restait envisageable dès la mi-décembre, et dans le sillage d'un bon indicateur aux États-Unis.

Or, les échanges de brut étant libellés en dollars, tout renforcement du billet vert pénalise les acheteurs munis d'autres devises et pèse sur les cours.

De même, les analystes de Commerzbank attribuaient la chute des prix du brut au renforcement du dollar ainsi qu'à la psychologie du marché, incapable d'envisager durablement un baril de Brent au-dessus du seuil symbolique des 50 dollars.

"Pour tout changement décisif de direction, au moins une composante déterminante manque: une baisse solide et soutenue de la production américaine de brut", relevaient-ils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se stabilise après son fort repli de la veille



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 27 février 2024 à 12:00

    Le pétrole presque stable face à des signaux contradictoires

    Londres: Les prix du pétrole hésitaient mardi, pris entre les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et l'environnement de taux élevés qui pourrait peser...

    mardi 27 février 2024 à 11:00

    ⛽️ Les prix des carburants en légère baisse

    Carburants: Les prix des carburants étaient en légère baisse après 5 semaines consécutives de hausse. Pour sa part, la moyenne des cours du pétrole de Brent...

    lundi 26 février 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse, tensions toujours fortes au Moyen-Orie…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, soutenus par les vives tensions qui agitent le Moyen-Orient, ainsi...

    lundi 26 février 2024 à 11:35

    Le pétrole fléchit face aux attentes de taux américains élev…

    Londres: Les prix du pétrole flanchaient lundi, les investisseurs se focalisant sur les attentes de taux élevés pour plus longtemps qu'anticipé auparavant...

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📈 Prévisions des prix du pétrole Brent et WTI en 2023/2024 selon les experts du secteur

    Le vendredi 22 septembre 2023

    Paris: Morgan Stanley a revu à la hausse ses prévisions trimestrielles pour les prix du pétrole Brent en 2023 et 2024, attribuant cette révision à un déséquilibre de l'offre provoqué par la prolongation des réductions de production de l'Arabie saoudite et de la Russie.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    💶 Les plus grandes transactions dans le secteur du pétrole et du gaz depuis le début du siècle

    Le mercredi 11 octobre 2023

    Paris: La major américaine de l'énergie Exxon Mobil a déclaré qu'elle allait acquérir Pioneer Natural Resources dans le cadre d'une opération évaluée à 59,5 milliards de dollars, afin de plus que doubler sa présence dans le bassin permien, la plus grande zone de schiste des États-Unis.  Une fois l'opération réalisée, il s'agirait de la plus importante acquisition d'Exxon depuis celle de Mobil en 1998, qui s'élevait à 81 milliards de dollars. Voici les principales opérations réalisées dans le secteur mondial du pétrole et du gaz depuis les années 2000.

    Lire la suite