Menu
A+ A A-

Le pétrole se stabilise après son fort repli de la veille

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole étaient proches de l'équilibre jeudi en cours d'échanges européens, après avoir fortement chuté la veille sous le poids du dollar fort et d'une nouvelle hausse des stocks américains de brut.
Vers 11H10 GMT (12H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en décembre valait 48,72 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 14 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New YorkMercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1 cent à 46,31 dollars.

"Les cours du pétrole se sont littéralement retournés (mercredi)", observait Christopher Dembik, analyste chez Saxo Banque, soulignant que les cours du Brent et du WTI avaient annulé en une séance les gains enregistrés mardi.

"La principale information qui a affecté les cours du brut est la statistique concernant les stocks de pétrole", ajoutait l'analyste.

Le ministère américain de l'Énergie (DoE) a annoncé que les stocks de brut aux États-Unis avaient augmenté de 2,8 millions de barils lors de la semaine achevée le 30 octobre, les laissant à 482,8 millions de barils, soit tout près de leur niveau le plus haut de l'année (490 millions de barils).

Autre élément peu encourageant pour les investisseurs, la production nationale a un peu augmenté, à hauteur de 48.000 barils par jour, un mauvais signe dans un marché qui souffre toujours d'une offre largement excédentaire.

"Il faut remonter au 23 septembre pour voir une baisse des stocks de brut. Depuis plusieurs semaines les stocks de brut ne font qu'augmenter, ce qui ne permet pas aux cours du pétrole de rebondir durablement", poursuivait M. Dembik.

Mais selon lui, l'augmentation des stocks de brut n'a pas été le seul catalyseur de la baisse des cours, le renforcement du dollar ayant également contribué à tirer les prix du pétrole vers le bas.

En effet, le billet vert s'est nettement apprécié mercredi à la suite de déclarations de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen, qui a estimé qu'un premier relèvement des taux de l'institution restait envisageable dès la mi-décembre, et dans le sillage d'un bon indicateur aux États-Unis.

Or, les échanges de brut étant libellés en dollars, tout renforcement du billet vert pénalise les acheteurs munis d'autres devises et pèse sur les cours.

De même, les analystes de Commerzbank attribuaient la chute des prix du brut au renforcement du dollar ainsi qu'à la psychologie du marché, incapable d'envisager durablement un baril de Brent au-dessus du seuil symbolique des 50 dollars.

"Pour tout changement décisif de direction, au moins une composante déterminante manque: une baisse solide et soutenue de la production américaine de brut", relevaient-ils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole se stabilise après son fort repli de la veille



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 17 juillet 2024 à 22:45

    Le pétrole grimpe après les stocks américains et un dollar p…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont nettement augmenté mercredi après la publication des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont...

    mercredi 17 juillet 2024 à 12:52

    Le pétrole hésite, l'attention sur les stocks américains et …

    Londres: Les prix du pétrole restaient atones mercredi après la publication de premières données hebdomadaires mitigées sur les stocks aux Etats-Unis, les...

    mardi 16 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole recule après des données économiques chinoises mo…

    Londres: Les prix du pétrole perdent du terrain mardi, lestés par des données économiques moroses venant de Chine, laissant craindre pour la...

    lundi 15 juillet 2024 à 22:15

    Le pétrole recule légèrement, l'offre suffisante à court ter…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés, lundi, sur un marché où l'offre apparait suffisante à court terme, en...

    lundi 15 juillet 2024 à 15:30

    ⛽️ Les prix des carburants augmentent de nouveau pour les va…

    Carburants: Les prix des carburants repartaient à la hausse pour cette première semaine de départ en vacances. Pour sa part, la moyenne des cours de clôture...

    lundi 15 juillet 2024 à 12:20

    Le pétrole stable avant des remarques de dirigeants de la Fe…

    Londres: Les prix du pétrole sont quasiment stables lundi, avant plusieurs prises de parole de dirigeants de la Réserve fédérale (Fed) américaine...

    lundi 15 juillet 2024 à 08:00

    🚗 Moteurs à essence : défenseurs du pouvoir d’achat

    Analyse: Découvrez comment les innovations des producteurs et les investissements dans les voitures à moteurs ont amélioré le pouvoir d'achat.Entre améliorations à...

    vendredi 12 juillet 2024 à 21:20

    Le pétrole se tasse, sapé par un possible cessez-le-feu à Ga…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole se sont repliés vendredi après que le président américain Joe Biden a fait état de...

    vendredi 12 juillet 2024 à 12:00

    Le pétrole soutenu par l'affaiblissement du dollar

    Londres: Les prix du pétrole terminaient la semaine en hausse vendredi, profitant du ralentissement de l'inflation en juin aux Etats-Unis qui laisse...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📅 Les dates qui ont vu le pétrole flamber à plus de 100 dollars

    Le jeudi 24 février 2022

    Le prix du baril de pétrole a dépassé les 100 dollars jeudi pour la première fois en plus de sept ans, après que le président russe Vladimir Poutine a annoncé une "opération militaire" en Ukraine. Retour sur les précédents épisodes lors desquels le baril a franchi le seuil symbolique des 100 dollars.

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite