Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: l'autrichien OMV plonge dans le rouge à cause de dépréciations

prix du petrole vienneVienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a annoncé jeudi comme attendu avoir plongé dans le rouge au troisième trimestre en raison de dépréciations liées à la baisse des cours du pétrole, avec un résultat toutefois moins défavorable que prévu par les analystes.
Le groupe, qui exploite toute la chaîne pétrolière de la prospection à la distribution, a enregistré un déficit net de 477 millions d'euros, contre un bénéfice net de 344 millions un an plus tôt. Les analystes tablaient sur plus de 600 millions de pertes.

Ce résultat prend en compte une dépréciation d'actifs de 1 milliard d'euros annoncée mi-octobre et justifiée par le bas niveau persistant des prix pétroliers, qui affecte également ses concurrents.

Hors effets exceptionnels, le groupe enregistre un bénéfice net de 367 millions d'euros, en hausse de 31% sur un an.

OMV souligne notamment bénéficier d'une hausse de 83% de son résultat opérationnel hors effets exceptionnels et hors effets de stocks en aval (raffinerie et distribution), à 402 millions d'euros.

Au troisième trimestre, les résultats de OMV ont continué de bénéficier du modèle intégré du groupe dans un contexte de prix bas, s'est félicité le nouveau PDG d'OMV, l'Allemand Rainer Seele, dans un communiqué.

La Bourse de Vienne a salué ces résultats, l'action OMV progressant de 1,12% à 25,83 euros vers 9H30 GMT.

Faisant le dos rond face à la crise, le groupe a annoncé en début d'année une réduction d'un quart de ses investissements, à 2,7 milliards cette année, ainsi que de sa masse salariale.

Au troisième trimestre, les investissements ont chuté de 38%, à 600 millions d'euros, et le nombre de collaborateurs de 9%, à 24.500 personnes, sur un an.

OMV affiche également un objectif de production limité à environ 300.000 barils équivalent pétrole par jour cette année. Au troisième trimestre, la production s'est établie à 292.000 barils quotidiens, en raison de troubles en Libye et au Yémen.

Conséquence de cette réduction de voilure, le chiffre d'affaires a reculé de 35% au troisième trimestre, à 5,9 milliards d'euros.

Sur neuf mois, le groupe reste légèrement bénéficiaire, à 36 millions d'euros, contre 957 millions un an plus tôt.

Pour l'avenir, OMV a fait le choix stratégique de renforcer ses liens avec le groupe russe Gazprom, notamment dans le cadre du projet de gazoduc Nord Stream 2.

En 2014, OMV avait encore réalisé un bénéfice net de 613 millions d'euros.

phs/cj

OMV AG

GAZPROM



(c) AFP

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 15 août 2018 à 18:17

USA: les stocks de brut bondissent, le cours chute

New York: Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont bondi la semaine dernière à la surprise des analystes, selon les chiffres...

mercredi 15 août 2018 à 16:21

Le pétrole recule avant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens avant la publication des données officielles sur les réserves américaines, alors...

mercredi 15 août 2018 à 13:24

Le pétrole baisse, pénalisé par les stocks américains et la …

Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi en cours d'échanges européens, après la hausse surprise des stocks américains, selon la fédération professionnelle...

mardi 14 août 2018 à 22:04

Le pétrole, affecté par la flambée du dollar, recule

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement baissé mardi dans un marché influencé par un dollar au plus haut depuis...

mardi 14 août 2018 à 16:10

Le pétrole remonte dans un marché plus confiant

Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 12:55

Le pétrole profite d'une accalmie de la crise turque

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient mardi en cours d'échanges européens alors qu'une accalmie de la crise turque redonnait le goût du...

mardi 14 août 2018 à 07:52

Le pétrole orienté à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, mardi, du fait d'achats à bon compte, mais les investisseurs demeuraient globalement...

lundi 13 août 2018 à 23:53

Le pétrole recule dans un marché inquiet de la demande mondi…

New York: Les cours du pétrole ont baissé lundi alors qu'une potentielle contagion de la crise turque et ses conséquences sur la...

lundi 13 août 2018 à 13:45

Pétrole: la production de l'Opep a légèrement augmenté en ju…

Paris: La production de brut des pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a légèrement augmenté en juillet, tirée par...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite