Menu
A+ A A-

Pétrole: l'autrichien OMV plonge dans le rouge à cause de dépréciations

prix du petrole vienneVienne: Le groupe pétrolier et gazier autrichien OMV a annoncé jeudi comme attendu avoir plongé dans le rouge au troisième trimestre en raison de dépréciations liées à la baisse des cours du pétrole, avec un résultat toutefois moins défavorable que prévu par les analystes.
Le groupe, qui exploite toute la chaîne pétrolière de la prospection à la distribution, a enregistré un déficit net de 477 millions d'euros, contre un bénéfice net de 344 millions un an plus tôt. Les analystes tablaient sur plus de 600 millions de pertes.

Ce résultat prend en compte une dépréciation d'actifs de 1 milliard d'euros annoncée mi-octobre et justifiée par le bas niveau persistant des prix pétroliers, qui affecte également ses concurrents.

Hors effets exceptionnels, le groupe enregistre un bénéfice net de 367 millions d'euros, en hausse de 31% sur un an.

OMV souligne notamment bénéficier d'une hausse de 83% de son résultat opérationnel hors effets exceptionnels et hors effets de stocks en aval (raffinerie et distribution), à 402 millions d'euros.

Au troisième trimestre, les résultats de OMV ont continué de bénéficier du modèle intégré du groupe dans un contexte de prix bas, s'est félicité le nouveau PDG d'OMV, l'Allemand Rainer Seele, dans un communiqué.

La Bourse de Vienne a salué ces résultats, l'action OMV progressant de 1,12% à 25,83 euros vers 9H30 GMT.

Faisant le dos rond face à la crise, le groupe a annoncé en début d'année une réduction d'un quart de ses investissements, à 2,7 milliards cette année, ainsi que de sa masse salariale.

Au troisième trimestre, les investissements ont chuté de 38%, à 600 millions d'euros, et le nombre de collaborateurs de 9%, à 24.500 personnes, sur un an.

OMV affiche également un objectif de production limité à environ 300.000 barils équivalent pétrole par jour cette année. Au troisième trimestre, la production s'est établie à 292.000 barils quotidiens, en raison de troubles en Libye et au Yémen.

Conséquence de cette réduction de voilure, le chiffre d'affaires a reculé de 35% au troisième trimestre, à 5,9 milliards d'euros.

Sur neuf mois, le groupe reste légèrement bénéficiaire, à 36 millions d'euros, contre 957 millions un an plus tôt.

Pour l'avenir, OMV a fait le choix stratégique de renforcer ses liens avec le groupe russe Gazprom, notamment dans le cadre du projet de gazoduc Nord Stream 2.

En 2014, OMV avait encore réalisé un bénéfice net de 613 millions d'euros.

phs/cj

OMV AG

GAZPROM



(c) AFP

Commenter Pétrole: l'autrichien OMV plonge dans le rouge à cause de dépréciations


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 18 novembre 2018 à 17:54

    Bulgarie: blocage des routes contre la hausse du prix des ca…

    Sofia: Des milliers de Bulgares ont bloqué dimanche les principaux axes routiers et les postes-frontière entre la Bulgarie et la Turquie et...

    dimanche 18 novembre 2018 à 16:36

    Sulzer: le prix du pétrole n'inquiète pas le CEO, Vekselberg…

    Zurich: Le directeur général (CEO) de Sulzer, Greg Poux-Guillaume, affirme que malgré les récentes turbulences autour du prix du pétrole, son groupe...

    dimanche 18 novembre 2018 à 14:45

    Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal", mai…

    Paris: Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a...

    samedi 17 novembre 2018 à 19:40

    Burkina: appel à une grève générale contre la hausse de l'es…

    Ouagadougou: Des syndicats et organisations de la société civile burkinabè ont appelé samedi à une grève générale et une journée de protestation...

    vendredi 16 novembre 2018 à 21:52

    Le pétrole chute pour la sixième semaine de suite

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en ordre dispersé vendredi, n'empêchant toutefois pas une sixième chute hebdomadaire de suite...

    vendredi 16 novembre 2018 à 16:14

    Le pétrole monte sans effacer ses pertes sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:45

    Bagdad et les Kurdes vont reprendre l'exportation en Turquie…

    Kirkouk (irak): Le gouvernement fédéral et le Kurdistan irakiens se sont mis d'accord pour reprendre l'exportation vers la Turquie du pétrole de...

    vendredi 16 novembre 2018 à 14:37

    Allemagne : les interdictions de diesel relèvent de l'"…

    Berlin: Les interdictions de circulation en Allemagne de véhicules diesel trop polluants, en particulier sur l'autoroute, relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité...

    vendredi 16 novembre 2018 à 12:32

    Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

    Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens pour leur troisième séance d'affilée mais restaient en baisse sur la...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Carburants en France: des grognes récurrentes contre la hausse des prix

    Le jeudi 15 novembre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Paris: La grogne contre la hausse des prix à la pompe n'est pas un phénomène nouveau: ces 20 dernières années la France a vécu plusieurs vagues de protestations contre le pétrole cher.

    Lire la suite

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite