Menu
RSS
A+ A A-

Le pétrole peine à trouver une direction après les stocks américains

prix du petrole LondresLondres: Les cours du pétrole tâtonnaient mercredi en fin d'échanges européens, après des données mitigées du département américain de l'Énergie (DoE), tout en restant aidés par un accès de faiblesse du dollar et plombés par la surabondance d'offre.
Vers 16H20 GMT (18H20 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 49,39 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 21 cents par rapport à la clôture de mardi.


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grappillait 2 cents à 43,11 dollars.


Selon le DoE, lors de la semaine achevée le 7 août, les réserves commerciales de brut ont baissé de 1,7 million de barils, à 453,6 millions, alors que les experts interrogés par l'agence Bloomberg s'attendaient à un déclin de 2 millions.


"La baisse a été significativement moins imposante que celle de la semaine précédente (4,4 millions de barils) et moins importante que les estimations des analystes", notaient les experts de Capital Economics.


Ce repli est toutefois plus important que le recul de 800.000 barils qu'avait annoncé la veille la fédération professionnelle American Petroleum Institute (API) dans ses propres estimations.


La baisse des stocks de brut, largement attendue donc, n'a pas vraiment provoqué de vagues mercredi dans un marché calme en cette période estivale, et a même apporté un peu de soutien au prix après leur parution, selon Abhishek Deshpande, analyste chez Natixis.


Les réserves d'essence ont baissé de 1,3 million de barils, soit plus que le repli de 675.000 prévu par les analystes de Bloomberg, témoignant de la fermeté de la demande pour ce carburant qui a d'ailleurs progressé de 8,6% d'une année sur l'autre.


Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont progressé de 3 millions de barils.


Plusieurs analystes notaient toutefois que la production américaine a baissé la semaine dernière de 70.000 barils par jour (b/j) alors qu'elle avait augmenté la semaine précédente.


"L'offre américaine est en baisse de 200.000 b/j par rapport à son pic du début du mois de juin. Et le DoE s'attend à un plus large déclin dans les mois qui viennent car la nouvelle baisse des cours va affecter les producteurs de pétrole de schiste", constataient les analystes de Capital Economics.


"Une baisse de la production américaine devrait être en mesure de soutenir les cours. Mais toute hausse des cours risque fort de ne pas durer si l'on considère l'excès d'offre sur les marchés", estimait M. Deshpande.


Par ailleurs, la petite faiblesse du dollar qui s'échangeait à la baisse ce mercredi notamment face à l'euro et au yen, à cause des craintes sur les éventuelles conséquences de la dévaluation du yuan sur les exportations des États-Unis, a stimulé un peu les cours ce mercredi, notait également M. Deshpande.


Et une baisse du billet vert tend à rendre plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollar, car moins onéreux pour les investisseurs munis d'autres devises.


(c) AFP



Commenter Le pétrole peine à trouver une direction après les stocks américains

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

mardi 20 février 2018 à 12:24

Le pétrole cherche une direction

Londres: Les prix du pétrole cherchaient une direction mardi en cours d'échanges européens, dans un marché encore sans grande volatilité au lendemain...

mardi 20 février 2018 à 09:23

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie dans un marché troublé par les tensions au Moyen-Orient et les craintes de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite

En novembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En novembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+9,0 % sur un mois, après +5,2 %). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent également (+1,0 % après −1,1 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En novembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros continue d'augmenter (+9,0 % après +5,2 % en août), à 53 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est comparable (+8,9 % après +3,8 %), le taux de change étant resté quasi...

Lire la suite