Menu
RSS
A+ A A-

Pétrole: le brut se replie à l'ouverture à New York avant les stocks américains

prix du petrole New YorkNew York: Les cours du pétrole ont ouvert en petite baisse mercredi à New York, revenant sur leur petit rebond de la veille, dans un marché frileux avant la publication des chiffres hebdomadaires officiels sur l'état des réserves américaines.
Vers 13H05 GMT/15h05 HEC, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre perdait 24 cents à 47,74 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), effaçant en partie sa hausse d'une soixantaine de cents mardi.


"L'événement le plus important du jour sera le rapport de 10H30 (14H30 GMT) sur les réserves" américaines, établi par le gouvernement des Etats-Unis, a mis en avant Bob Yawger, de Mizuho Securities.


A ce titre, le repli des cours "est un peu surprenant car, hier, l'American Petroleum Institute (API), qui représente le secteur privé, a fait état d'estimations favorables avec une baisse de près de deux millions de barils" dans les stocks américains de brut, a-t-il noté. "Etant donné la tendance des dernière semaine, cela laisse penser que le marché veut vraiment s'orienter en baisse, ce qui n'est pas bon signe".


Depuis le début du mois, les cours new-yorkais, qui s'étaient stabilisés autour de 60 dollars le baril pendant le printemps, ont rechuté et se rapprochent de leurs plus bas niveaux depuis plus de six ans, atteints en mars sous les 45 dollars.


Dans ce contexte, les inquiétudes se font de plus en plus pressantes sur la demande saisonnière aux Etats-Unis, et son effet sur les stocks.


Depuis que "la saison des grands déplacements automobiles estivaux aux États-Unis a atteint son pic le 4 juillet (le jour férié pour la fête nationale américaine est traditionnellement synonyme de déplacements accrus dans le pays, NDLR), le WTI et le Brent ont perdu plus de 11 dollars et 9 dollars le baril respectivement", ont noté les analystes de Bank of America Merrill Lynch.


Pour l'heure, les experts interrogés par l'agence Bloomberg News s'attendent, selon des prévisions médianes, à ce que le département de l'Energie fasse état mercredi d'une hausse des stocks de brut de 850'000 barils pour la semaine achevée le 24 juillet.


Les réserves d'essence auraient quant à elles progressé de 250'000 barils la semaine dernière tandis que les stocks de produits distillés (diesel, fioul de chauffage, kérosène, etc.) auraient augmenté de 1,45 million de barils.


"Sur un autre plan, le dollar, qui évolue de façon inverse par rapport au marché pétrolier, se renforce, ce qui va aussi mettre les cours sous pression ", a ajouté M. Yawger.


"Ceci dit, le dollar n'est repassé dans le vert que récemment, alors que le marché du pétrole baissait déjà", a-t-il tempéré. "C'est encore un mauvais signe de voir le pétrole baisser malgré un déclin du dollar".


Quoi qu'il en soit, le billet vert, dans lequel sont libellés les échanges pétroliers, pourrait enregistrer de fortes fluctuations après une décision monétaire de la Réserve fédérale (Fed), attendue pour 18H00 GMT.


(c) AFP


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 13 novembre 2018 à 16:22

Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

mardi 13 novembre 2018 à 14:12

Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

mardi 13 novembre 2018 à 12:23

L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

mardi 13 novembre 2018 à 12:20

Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

mardi 13 novembre 2018 à 12:02

Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

mardi 13 novembre 2018 à 09:24

Au large de l'Angola, un espoir pétrolier nommé Kaombo

Au large de l'angola: La longue torchère qui s'échappe de sa proue éclaire la nuit à des milles nautiques à la ronde.Depuis...

mardi 13 novembre 2018 à 07:27

Les économies du Golfe se redressent mais restent sujettes à…

Dubaï: La croissance dans le Golfe se redressera en 2018 après une contraction l'an dernier, mais restera vulnérable en raison de la...

mardi 13 novembre 2018 à 04:11

Le pétrole chute en Asie

Singapour: Les cours du pétrole dégringolaient mardi en Asie après des déclarations du président Donald Trump réclamant des cours plus bas au...

lundi 12 novembre 2018 à 22:55

Le pétrole en petite baisse, partagé entre Ryad et Washingto…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en petite baisse lundi, applaudissant d'abord la volonté saoudienne de réduire sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

Lire la suite

Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

Lire la suite

Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

Lire la suite