Menu
A+ A A-

Le pétrole ouvre en légère hausse à 50,91 dollars le baril à New York

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole ont ouvert la séance en légère hausse mercredi à New York, le marché tablant sur un ralentissement du gonflement des stocks aux Etats-Unis.
Vers 14H30 GMT, le cours du baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril a gagné 41 cents à 50,91 dollars le baril sur le New York Mercantile Exchange.

Parallèlement le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril refluait de 44 cents à 60,58 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, confirmant une tendance à un resserrement des écarts entre ces deux marchés.

Aux Etats-Unis, les investisseurs attendaient la publicaton à 15h30 GMT des chiffres des stocks de pétrole par le département de l'Energie. Ils tablaient sur un nouvel accroissement des stocks pour la semaine se terminant le 27 février, mais avec une tendance au ralentissement.

La fédération professionnelle américaine American Petroleum Institute l'Institut américain du pétrole (API) a fait état mardi soir d'une hausse hebdomadaire des stocks de brut de 2,9 millions de baril, soit une augmentation beaucoup moins importante que lors de ses estimations des deux semaines précédentes (à 8,9 millions et 14,3 millions respectivement).

C'est une petite surprise haussière, estimait Tim Evans chez Citi.

Bob Yawger, chez Mizuho Securities, a aussi énuméré pour l'AFP d'autres facteurs de hausse, accordant particulièrement d'importance à la réduction de la ristourne accordée par l'Arabie saoudite à ses clients asiatiques. C'est un gros événement, assurait-il, soulignant que c'était la première fois depuis trois ans que l'Arabie Saoudite resserrait aussi sévèrement cette politique tarifaire. Cela indique que les Saoudiens s'inquiètent moins que quelqu'un puisse empiéter sur leur marché.

Les acheteurs asiatiques vont devoir payer 1,4 dollar de plus par baril, ce qui constitue une surprise et révèle un regain de demande, estimaient aussi les analystes de Commerzbank. En même temps, cela pourrait être le signe que la guerre des prix lancée par l'Arabie Saoudite pour défendre ses parts de marché commence à toucher à sa fin, ajoutaient-ils.

Pour autant, notait Matt Smith chez Schneider Electric, la politique saoudienne reste encore ambiguë. Selon lui, les Saoudiens restent engagés à équilibrer le marché, mais ils ne sont pas disposés à subventionner les producteurs ayant des coûts de production plus élevés en soutenant les prix.

Enfin, l'annonce par le numéro un mondial du pétrole ExxonMobil qu'il va réduire de 4,5 milliards de dollars ses dépenses d'investissements va soutenir le marché: cela sous entend qu'il va y avoir moins de brut sur le marché, analysait M. Yawger, cela renforce la tendance à la hausse.







Commenter Le pétrole ouvre en légère hausse à 50,91 dollars le baril à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 21:39

    Le pétrole rebondit après une série noire

    NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à New York et Londres ont rebondi mercredi après avoir cumulé plusieurs séances de...

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite