Menu
A+ A A-

Le pétrole hésite à New York, malgré la baisse des stocks américains

prix-du-petrole New YorkNew York: Les prix du pétrole oscillaient autour de l'équilibre jeudi matin à New York, tiraillés entre une baisse inattendue des stocks de brut aux États-Unis, jugée de bon augure pour la demande pétrolière, et un dollar toujours vigoureux.
Vers 14H20 GMT, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février cédait 4 cents à 48,63 dollar, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les chiffres du Département américain de l'Energie (DoE) sur les réserves de brut apportent un soutien évident aux cours depuis leur parution mercredi, a souligné Andy Lipow, de Lipow Oil Advisors.

Les réserves de brut ont reculé de 3,1 millions de barils lors de la semaine achevée le 2 janvier, s'ajoutant à une diminution de 1,8 million de barils au cours de la semaine précédente.

Et l'on a vu que la cadence des raffineries n'a que peu baissé, et a même progressé autour du golfe du Mexique. Donc, même si le marché reste assommé par une offre surabondante, on s'attend à une bonne demande des raffineries américaines pour la saison, ce qui soutient les prix.

Portés par le rythme soutenu de raffinage aux Etats-Unis, les produits pétroliers ont eux affiché de fortes progressions: les réserves américaines de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont bondi de 11,2 millions de barils et les stocks d'essence ont augmenté de 8,1 millions de barils.

En outre, les anticipations des opérateurs à la veille des chiffres mensuels sur l'emploi aux Etats-Unis que le marché espérait encourageants pour l'activité américaine, et la demande en brut, participaient au petit rebond des prix, selon Matt Smith, de Schneider Electric.

Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont toutefois un peu déçu jeudi matin, baissant moins fortement que prévu, selon les chiffres publiés jeudi par le département du Travail.

Mais la bonne santé de l'activité américaine est une arme à double tranchant car cela tend à pousser encore la valeur du dollar vers le haut, pénalisant les matières premières libellées en dollar, comme le brut, a relevé Matt Smith.

Le billet vert évoluait jeudi vers 14H00 GMT à des plus hauts depuis décembre 2005 face à l'euro.







Commenter Le pétrole hésite à New York, malgré la baisse des stocks américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    mardi 13 novembre 2018 à 14:12

    Le marché du pétrole trop dépendant du schiste américain, se…

    Londres: Le marché de l'or noir va être de plus en plus dépendant de la production de schiste des Etats-Unis, faute d'investissements...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:23

    L'Opep revoit la demande de pétrole en baisse, s'inquiète d…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, alors que...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:20

    Le pétrole en nette baisse après des propos de Trump contre …

    Londres: Les prix du pétrole baissaient nettement mardi en cours d'échanges européens, après que Donald Trump a demandé la veille de ne...

    mardi 13 novembre 2018 à 12:02

    Pour le Foll, le "gouvernement doit reculer" sur l…

    Paris: Le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) a appelé le gouvernement à "reculer" sur la taxation des carburants et à...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite