Menu
RSS
A+ A A-

Le brut rebondit après deux jours de forte baisse

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont nettement progressé mercredi à New York, se reprenant après deux séances de forte baisse malgré une certaine volatilité sur le marché.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 107,11 dollars, en progression de 86 cents par rapport à la clôture de la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 1,96 dollar à 122,88 dollars.

Le marché s'est repris après une chute de près de 6% en deux jours du prix du baril à New York, alors que les investisseurs, préoccupés jusque là par l'offre, commençaient à s'interroger sur l'impact des prix élevés sur la demande.

Les prix ont rebondi malgré une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, mise en lumière par le relevé hebdomadaire du département de l'Energie de 1,1 million de barils la semaine passée.

Mais cette hausse était attendue et les investisseurs se sont plus intéressés à la baisse spectaculaire des stocks d'essence de 7,0 millions de barils, dix fois plus que ce qui était attendu par les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

D'autant que des premiers signes d'impact des prix élevés sur la consommation d'essence ont été observés, selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le marché a montré une certaine nervosité au cours de la séance, le baril effaçant la totalité de ses gains à la mi-journée dans le sillage d'un petit raffermissement du dollar.

"Il y a une certaine réticence de la part des courtiers à détenir trop de positions à l'achat à plus de 120-125 dollars le baril parce qu'ils savent que ce qu'a dit l'AIE (Agence internationale de l'Energie) hier (mardi) est vrai: au-delà de 100 dollars cela soulève des questions", a noté Adam Sieminski, de Deutsche Bank.

"Et selon Deutsche Bank, à plus de 120-125 dollars cela pose de sérieuses questions sur l'impact des prix du pétrole sur l'économie", a souligné l'analyste.

Le baril de pétrole à New York s'échangeait encore à moins de 85 dollars il y a deux mois, à la mi-février. Il s'est envolé d'environ 30% jusqu'à atteindre son plus haut niveau depuis septembre 2008 lundi, à plus de 113 dollars, avant de se replier.

A Londres, le baril de Brent s'échangeait à près de 123 dollars, accroissant la différence de prix avec le baril de WTI échangé à New York.

Celui-ci subissait la pression de l'accumulation des réserves en Amérique du nord, principalement à Cushing, dans l'Oklahoma (sud). Le niveau des stocks se maintenaient à un niveau record à ce terminal, "suggérant un soutien continu pour l'écart entre le Brent et le WTI", selon les analystes de Standard Chartered.

"Les réserves ne montrent aucun signe de recul", a abondé Adam Sieminski.

rp

(AWP/14 avril 2011 06h20)

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 août 2018 à 06:36

Le pétrole orienté à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, lundi, après avoir bouclé vendredi une septième semaine d'affilée dans le rouge...

vendredi 17 août 2018 à 21:52

Le pétrole regagne du terrain mais finit la semaine en retra…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, aidés par deux dossiers commerciaux impliquant les Etats-Unis, la Chine et le Mexique, ont progressé...

vendredi 17 août 2018 à 16:19

Le pétrole regagne du terrain mais reste en repli hebdomadai…

Londres: Les cours du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 12:13

Le pétrole monte encore mais reste en baisse sur la semaine

Londres: Les prix du pétrole montaient encore vendredi en cours d'échanges européens sans parvenir à effacer les baisses marquées du début de...

vendredi 17 août 2018 à 07:57

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère baisse, vendredi en Asie, les investisseurs demeurant prudents quant à la perspective de...

jeudi 16 août 2018 à 22:05

Le pétrole se remet modestement d'une lourde chute

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole sont un peu remontés jeudi, dans un marché peinant à se ressaisir après des pertes...

jeudi 16 août 2018 à 16:08

Le pétrole efface une partie de ses pertes dues aux réserves…

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes marquées...

jeudi 16 août 2018 à 12:12

Le pétrole remonte, le marché digère la hausse des stocks am…

Londres: Les prix du pétrole rebondissaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché peinant à se ressaisir après les pertes...

jeudi 16 août 2018 à 11:59

Norvège: la production pétrolière augmente moins qu'attendu …

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'Ouest, a augmenté en juillet, sans toutefois combler les attentes...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En avril 2018, le prix du pétrole accélère vivement

Le jeudi 24 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En avril 2018, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+9,8 % après +1,4 % en mars). Les prix en euros des autres matières premières importées rebondissent légèrement (+0,3 % après −1,4 %). Le prix du pétrole accélère En avril 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère fortement (+9,8 % après +1,4 % en février), à 59 € en moyenne par baril, sous l'effet d'une demande vigoureuse et de tensions géopolitiques. La hausse d'avril est un peu moins marquée en dollars (+9,0 % après +1,3...

Lire la suite

En mars 2018, le prix du pétrole augmente un peu

Le jeudi 10 mai 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mars 2018, le prix du pétrole en euros augmente modérément (+1,4 % après −6,6 % en février). Les prix en euros des autres matières premières importées se replient (−1,4 % après +0,3 %). Le prix du pétrole augmente modérément En mars 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente un peu (+1,4 % après −6,6 % en février), à 54 € en moyenne par baril. La hausse de mars est à peine moins marquée en dollars (+1,3 % après −5,4 %). Cours du pétrole mars 2018 (Brent)

Lire la suite

Perspectives du prix du pétrole

Le mardi 24 avril 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Le graphique montre les prix du pétrole brut (Brent et WTI) auxquels les acheteurs et les vendeurs du New York Mercantile Exchange ont convenu d'acheter ou de vendre du pétrole à un moment donné dans le futur. Ce sont les soi-disant contrats à terme et reflètent les attentes des participants au marché.

Lire la suite