Menu
A+ A A-

Le brut rebondit après deux jours de forte baisse

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont nettement progressé mercredi à New York, se reprenant après deux séances de forte baisse malgré une certaine volatilité sur le marché.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en mai a terminé à 107,11 dollars, en progression de 86 cents par rapport à la clôture de la veille.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 1,96 dollar à 122,88 dollars.

Le marché s'est repris après une chute de près de 6% en deux jours du prix du baril à New York, alors que les investisseurs, préoccupés jusque là par l'offre, commençaient à s'interroger sur l'impact des prix élevés sur la demande.

Les prix ont rebondi malgré une nouvelle hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, mise en lumière par le relevé hebdomadaire du département de l'Energie de 1,1 million de barils la semaine passée.

Mais cette hausse était attendue et les investisseurs se sont plus intéressés à la baisse spectaculaire des stocks d'essence de 7,0 millions de barils, dix fois plus que ce qui était attendu par les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

D'autant que des premiers signes d'impact des prix élevés sur la consommation d'essence ont été observés, selon Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le marché a montré une certaine nervosité au cours de la séance, le baril effaçant la totalité de ses gains à la mi-journée dans le sillage d'un petit raffermissement du dollar.

"Il y a une certaine réticence de la part des courtiers à détenir trop de positions à l'achat à plus de 120-125 dollars le baril parce qu'ils savent que ce qu'a dit l'AIE (Agence internationale de l'Energie) hier (mardi) est vrai: au-delà de 100 dollars cela soulève des questions", a noté Adam Sieminski, de Deutsche Bank.

"Et selon Deutsche Bank, à plus de 120-125 dollars cela pose de sérieuses questions sur l'impact des prix du pétrole sur l'économie", a souligné l'analyste.

Le baril de pétrole à New York s'échangeait encore à moins de 85 dollars il y a deux mois, à la mi-février. Il s'est envolé d'environ 30% jusqu'à atteindre son plus haut niveau depuis septembre 2008 lundi, à plus de 113 dollars, avant de se replier.

A Londres, le baril de Brent s'échangeait à près de 123 dollars, accroissant la différence de prix avec le baril de WTI échangé à New York.

Celui-ci subissait la pression de l'accumulation des réserves en Amérique du nord, principalement à Cushing, dans l'Oklahoma (sud). Le niveau des stocks se maintenaient à un niveau record à ce terminal, "suggérant un soutien continu pour l'écart entre le Brent et le WTI", selon les analystes de Standard Chartered.

"Les réserves ne montrent aucun signe de recul", a abondé Adam Sieminski.

rp

(AWP/14 avril 2011 06h20)

Commenter Le brut rebondit après deux jours de forte baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    mardi 19 février 2019 à 04:28

    Le pétrole en ordre dispersé en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole divergeaient mardi en Asie alors que les investisseurs marquent une pause après les récentes hausse et un...

    lundi 18 février 2019 à 17:22

    Frets maritimes: les frets secs rebondissent, les pétroliers…

    Londres: Les prix des transports de matières premières sèches ont remonté la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers de produits...

    lundi 18 février 2019 à 12:18

    Les prix du pétrole divergent, proches de leur plus haut en …

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient lundi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts niveaux depuis novembre, dopés...

    lundi 18 février 2019 à 04:27

    Le pétrole orienté en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, lundi en Asie, toujours portés par l'élan d'optimisme de la semaine passée.

    vendredi 15 février 2019 à 20:52

    Le pétrole au plus haut depuis trois mois, entre efforts de …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont hissés vendredi à leur sommet depuis novembre alors que la production de l'Organisation...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite