Menu
A+ A A-

le brut aidé à l'ouverture à New York par des chiffres américains

prix-du-petrole NEW YORK NEW YORK : Les prix du pétrole s'affichaient en hausse à l'ouverture jeudi à New York, soutenus par des indicateurs américains de bon augure pour la demande énergétique et par l'anticipation d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis.

 


Vers 15H10 HEC sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) gagnait 76 cents, à 107,99 USD.

"Les données publiés ce matin, comme celles publiées ces derniers jours, reflètent une reprise économique solide et c'est toujours un bon signe pour la demande de pétrole", a remarqué John Kilduff, d'Again Capital.

La productivité des entreprises américaines a progressé davantage que ne le prévoyaient les analystes au deuxième trimestre 2013, selon le département du Travail.

Et, côté emploi, les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont reculé pour la semaine close le 31 août, surprenant les analystes et retrouvant leur plus bas niveau du 10 août.

Et même si c'est à un rythme moins marqué qu'au mois précédent, les embauches ont aussi continué à progresser dans le secteur privé sur l'ensemble du mois d'août, selon les chiffres de la société ADP.

Les investisseurs "attendent maintenant la diffusion (vendredi) du rapport mensuel sur l'emploi pour voir s'il confirme ces bons chiffres", a souligné M. Kilduff. Ce document est considéré comme essentiel à l'approche de la prochaine réunion de la banque centrale américaine, qui a fait de la baisse du chômage un de ses principaux objectifs.

Les acteurs du marché guettent par ailleurs le rapport hebdomadaire du département américain de l'Énergie (DoE) sur l'état des réserves d'or noir aux États-Unis, publié un jour plus tard qu'habituellement en raison d'un jour férié en début de semaine.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une baisse de 200'000 barils des stocks américains de brut lors de la semaine achevée le 30 août.

Le marché reste aussi attentif à tout développement de la situation autour de la Syrie.

A Washington, la commission des Affaires étrangères du Sénat a approuvé mercredi une résolution autorisant le président, Barack Obama, à déclencher une intervention "limitée" contre le régime du président syrien Bachar al-Assad.

Si la Syrie n'est pas en soi un gros pays producteur de pétrole, les investisseurs craignent les répercussions d'un éventuel conflit sur l'ensemble de la région du Moyen-Orient, importante pour la production et l'acheminement de l'or noir.

Mais "rien ne sera vraiment décidé avant l'ouverture de la session du Congrès la semaine prochaine, il peut se passer encore deux semaines avant toute intervention et on commence à ressentir une certaine fatigue sur le marché face aux spéculations sur la Syrie", selon M. Kilduff.

afp/dg



(AWP / 05.09.2013 16h01)



Commenter le brut aidé à l'ouverture à New York par des chiffres américains


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 14 novembre 2018 à 16:17

    Le pétrole remonte mais les prévisions d'une offre abondante…

    Londres: Les cours du pétrole rebondissaient mercredi en cours d'échanges européens après leur chute de la veille, alors que l'offre abondante a...

    mercredi 14 novembre 2018 à 12:26

    Le pétrole en légère hausse, la surabondance de l'offre inqu…

    Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens mais les investisseurs se focalisaient sur le déséquilibre du marché...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:42

    Pétrole: l'AIE voit la progression des stocks d'un bon oeil …

    Paris: L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a confirmé mercredi ses prévisions de croissance de la demande de pétrole et jugé favorablement la...

    mercredi 14 novembre 2018 à 11:30

    Prix des carburants: hausse de taxe maintenue, mais des mesu…

    Paris: Elargissement du chèque énergie, super prime à la conversion pour les ménages modestes, le Premier ministre Edouard Philippe a dévoilé mercredi...

    mercredi 14 novembre 2018 à 04:30

    Le pétrole poursuit sa chute en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de dégringoler en Asie mercredi du fait des inquiétudes sur un trop plein d'offre sur le...

    mardi 13 novembre 2018 à 22:18

    L'Opep s'inquiète d'un pétrole trop abondant et fait déraper…

    Paris: L'Opep s'est inquiétée mardi d'une offre excédentaire de brut sur le marché, avec une demande plus faible que prévu, entraînant une...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:50

    Venezuela: la production de pétrole poursuit sa chute en oct…

    Caracas: La production de brut au Venezuela a poursuivi sa chute en octobre, avec 1,17 million de barils par jour (mbj), soit...

    mardi 13 novembre 2018 à 21:15

    Le prix du baril de brut new-yorkais accuse sa pire chute de…

    NYC/Cours de clôture: Les prix des barils de pétrole brut cotés à New York et Londres ont plongé mardi à la clôture...

    mardi 13 novembre 2018 à 16:22

    Le pétrole baisse, inquiété par Trump et les prévisions de l…

    Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en cours d'échanges européens alors que Donald Trump a demandé à l'Opep de ne pas...

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    En septembre 2018, le prix du pétrole rebondit vivement

    Le dimanche 28 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    En septembre 2018, les prix du pétrole rebondissent nettement. Le prix du pétrole rebondit En septembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros rebondit vivement (+7,8 % après -1,2 % en août), à 67,7 € en moyenne par baril de Brent. La hausse de septembre est un peu plus marquée en dollars (+8,8 % après -2,3 %). La moyenne des cours du pétrole brent en dollars est fixé à 78,9 $ par baril.  Cours du pétrole Brent - septembre 2018

    Lire la suite

    Le Petro, nouvelle crypto-monnaie du Venezuela indexée sur le pétrole, a-t-il un futur ?

    Le lundi 15 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Connu depuis l’antiquité, le pétrole a soutenu, avec ses dérivés gaziers notamment, la révolution industrielle du 19e siècle pour s’imposer au milieu du 20e siècle comme la première source énergétique devant le charbon. La très grosse industrie des hydrocarbures sur laquelle reposent l’économie de pays entiers et des entreprises parmi les plus florissantes du monde est difficile de transformations.

    Lire la suite

    Pourquoi le prix du baril de pétrole à 100 dollars fait-il trembler ?

    Le mercredi 10 octobre 2018 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du baril de pétrole a presque triplé depuis le début 2016 et s'approche dangereusement du seuil symbolique des 100 dollars. Résultat, le président américain s'attaque à l'Opep et les industriels se plaignent des tensions politiques. Tour d'horizon des enjeux de cette montée des cours de l'or noir...

    Lire la suite