Menu
A+ A A-

Nouveau bond du brut, au plus haut depuis deux ans à New York

prix-du-petrolereprise de vendredi soir:readmore>

New York - Les prix du pétrole ont de nouveau bondi vendredi, le baril atteignant à New York des niveaux inédits depuis septembre 2008 alors que les violences se sont poursuivies en Libye, notamment dans des ports pétroliers de l'est du pays.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 104,42 dollars, en hausse de 2,51 dollars par rapport à la veille.

Les cours se sont envolés d'environ 18 dollars (soit plus de 21%) sur les deux dernières semaines et ont atteint en séance vendredi 104,60 dollars, leur plus haut niveau depuis le 29 septembre 2008.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 1,18 dollar à 115,97 dollars, tout en restant sous son sommet de fin février.

"De nouveaux investisseurs vont arriver sur le marché, cela pourrait amener les cours à 110 dollars, voire 115 (à New York) en fonction des événements au Moyen-Orient", a commenté Rich Ilczyszyn, de la maison de courtage Lind-Waldock.

"Je ne pense pas que ce soit vraiment un problème d'offre et de demande, les échanges sont dirigés par l'émotion", a-t-il poursuivi. "Avec le week-end qui arrive, personne ne veut être positionné à la baisse. On ne sait pas ce qu'il va se passer. Le risque est trop grand".

Des affrontements entre manifestants et les forces de l'ordre ont eu lieu vendredi à Tripoli, et l'aviation libyenne a bombardé des positions des insurgés dans l'est du pays. Dans cette dernière région, les insurgés ont affirmé avoir pris le contrôle des ports pétroliers de Brega et Ras Lanouf, où de violents combats ont eu lieu.

"Les divisions semblent s'accentuer. Les perturbations d'approvisionnement (de pétrole) vont se poursuivre pendant plusieurs mois. (La Libye) représente une offre importante pour le monde, dans un environnement où la demande augmente", a prévenu Andy Lipow, Lipow Oil Associates.

"En outre, on va avoir une baisse de la production en Nigeria et Angola en raison de maintenance dans les mois à venir, cela va accentuer le déficit de brut léger", a-t-il poursuivi.

La Libye, comme le Nigeria, produit du brut léger et pauvre en soufre, ce qui le rend plus facile à raffiner pour obtenir des carburants. Le pays pompe environ 2% de l'offre d'or noir de la planète.

Autre facteur haussier pour les cours, aux Etats-Unis, premier consommateur mondial, le taux de chômage est passé sous 9% pour la première fois depuis avril 2009, grâce à une nette accélération des embauches dans le secteur privé.

"Les chances d'atteindre rapidement une solution aux tensions géopolitiques semblent avoir diminué considérablement", ont commenté les analystes de Barclays Capital, pour qui "le marché du pétrole va être confronté à une longue période de turbulences".

Pour Rich Ilczyszyn, "il y a un risque de contagion".

"Est-ce que la situation pourrait toucher une autre région et affecter l'Iran et le golfe persique? Absolument", a-t-il estimé.

Quelques centaines de personnes ont manifesté vendredi dans l'est à majorité chiite de l'Arabie saoudite pour réclamer la libération d'un dignitaire arrêté, au lendemain d'arrestation de manifestants.

A Bahreïn, des heurts ont opposé jeudi soir de jeunes sunnites à des chiites, ce qui a nécessité l'intervention de la police.

rp

(AWP/07 mars 2011 06h21)

Commenter Nouveau bond du brut, au plus haut depuis deux ans à New York


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 10 juillet 2020 à 21:55

    Les cours du pétrole se redressent en fin de semaine

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont retrouvé de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un...

    vendredi 10 juillet 2020 à 17:48

    Les cours du pétrole relèvent la tête en fin de semaine

    Londres: Les prix du pétrole retrouvaient de l'allant vendredi, aidés par les espoirs d'un vaccin contre le Covid-19, un léger recul du...

    vendredi 10 juillet 2020 à 13:17

    Les cours du pétrole plombés par la recrudescence des contam…

    Londres: Les prix du pétrole étaient de nouveau orientés à la baisse vendredi, les investisseurs étant préoccupés par la progression du virus...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:45

    Libye: reprise de la production de pétrole après des mois de…

    Tripoli: La Compagnie libyenne nationale de pétrole (NOC) a annoncé vendredi la reprise de la production et des exportations de pétrole en...

    vendredi 10 juillet 2020 à 12:00

    Pétrole: l'AIE voit la production mondiale repartir à la hau…

    Paris: Après avoir atteint son plus bas en neuf ans, la production mondiale de pétrole devrait repartir à la hausse dès juillet...

    jeudi 09 juillet 2020 à 21:28

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et une offre amenée à au…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en baisse jeudi devant l'évolution de la pandémie de Covid-19, qui menace la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 17:24

    Le pétrole flanche face au Covid-19 et à une offre amenée à …

    Londres: Les prix du pétrole, après s'être maintenus à l'équilibre au cours de la séance européenne, reculaient jeudi devant l'évolution de la...

    jeudi 09 juillet 2020 à 12:01

    Le pétrole plafonne face au Covid-19 et à une offre amenée à…

    Londres: Les prix du pétrole étaient toujours bloqués autour de 40 dollars le baril jeudi, contraints par l'évolution de la pandémie, qui...

    mercredi 08 juillet 2020 à 21:20

    Le pétrole monte à la faveur d'une baisse des stocks américa…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en légère hausse mercredi, soutenus par une baisse marquée des stocks d'essence aux...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 2 juillet 2020 Le panier de référence de l’Opep (ORB), constitué des cours de référence de 13 pétroles bruts, a augmenté significativement mercredi 1 juillet pour atteindre 42,66 dollars.
    Il est constitué des bruts suivants: Saharan Blend (Algérie), Girassol (Angola), Arab Light (Arabie saoudite), Djeno (Congo), Murban (Emirats arabe unis), Rabi Light (Gabon), Zafiro (Guinée), Basra Light (Irak), Iran Heavy (Iran), Kuwait Export (Koweït), Es Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria) et le Merey (Venezuela).

    'Peak oil'? Le secteur pétrolier se demande si le déclin est irréversible

    Le jeudi 02 juillet 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Paris: La chute des cours du pétrole avec la crise du Covid-19 oblige les entreprises du secteur à revoir la valeur de leur actifs, alors que chefs d'entreprises et experts se demandent désormais si la demande n'a pas entamé un déclin irréversible.

    Lire la suite

    Cours du pétrole: le pire est-il passé?

    Le mercredi 20 mai 2020 - L'actualité des prix du pétrole

    Londres: Le pire est-il passé pour le marché pétrolier? Les cours s'étaient effondrés en mars et avril, la pandémie de coronavirus minant la demande d'or noir alors que l'offre surabondante faisait presque déborder les réserves à travers la planète.

    Lire la suite

    Le prix du pétrole peut-il rester bas pour longtemps ?

    Le jeudi 30 avril 2020 - Analyses des prix du pétrole

    Le prix du pétrole a beaucoup reculé à cause du coronavirus, alors que les efforts des producteurs pour stabiliser le marché sont restés vains. Le cours du pétrole peut-il rester bas longtemps ?

    Lire la suite