Menu
A+ A A-

Le brut monte, dans un marché rassuré par l'accord sur Chypre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, conforté par l'annonce d'un accord entre les autorités de Chypre et ses bailleurs de fonds internationaux, qui évite un effondrement du système bancaire de l'île et éloigne le spectre d'une contagion au reste de la zone euro.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 108,35 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 69 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 45 cents à 94,16 USD.

"Les prix du brut profitaient de l'accord trouvé de dernière minute trouvé dans la nuit" entre Chypre, l'Union européenne (UE), la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI), soulignaient les analystes de Commerzbank.

"Le fait que Chypre ne connaîtra pas une faillite incontrôlée qui l'aurait contrainte à quitter la zone euro provoque un soulagement qui incite les investisseurs à renforcer leurs positions à l'achat sur le pétrole", l'appétit pour les actifs jugés risqués revenant avec le regain de confiance des marchés, ajoutaient-ils.

L'Eurogroupe a avalisé dans la nuit de dimanche à lundi l'accord de principe trouvé un peu plus tôt par le président chypriote avec les dirigeants de l'UE et du FMI qui garantit à l'île un apport de 10 mrd EUR moyennant de douloureux sacrifices pour les Chypriotes et la disparition de la deuxième banque du pays Laïki.

Les opérateurs redoutaient que la crise chypriote se propage à d'autres pays périphériques de la zone euro, comme l'Italie ou l'Espagne, affectant l'économie de la région et minant la demande européenne de brut, des inquiétudes qui avaient précipiter le cours du Brent à 106,90 USD vendredi, au plus bas trois mois et demi.

"La réaction des marchés à l'accord a l'air plutôt positive, même si les investisseurs s'interrogent sur les détails et les conséquences", observait dans une note Tamas Varga, analyste du courtier PVM.

Ainsi, le fléchissement du dollar face à un euro revigoré, contribuait à rendre plus attractifs les achats de pétrole, libellés dans la monnaie américaine, pour les investisseurs munis d'autres devises. "Cependant, on ne sait pas encore pour le moment comment la Russie va réagir", alors que les gros déposants dans les banques chypriotes, majoritairement russes, sont les premiers à subir les effets du plan "et on ignore quel sera l'impact à long terme pour les gros investisseurs ayant encore des fonds dans des pays périphériques de la zone euro", et qui pourraient être désormais tentés de les retirer, a averti M. Varga.

Sur le fond de l'offre, les opérateurs digéraient par ailleurs des déclarations du ministre saoudien du Pétrole, Ali al-Nouaïmi, qui a estimé lundi devant des journalistes qu'un baril de brut à 100 USD était "raisonnable", réitérant ainsi le niveau de prix cible du premier pays exportateur de pétrole du monde.

Son homologue koweïtien, Hani Hussein, dont le pays est également membre de l'Opep, a jugé "équitable" "le cours actuel du pétrole, jugeant que "le marché est équilibré", c'est-à-dire suffisamment approvisionné, et que "les prix reflètent désormais la situation sur le marché en général".

jh/jq



(AWP / 25.03.2013 13h05)


Commenter Le brut monte, dans un marché rassuré par l'accord sur Chypre


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    dimanche 24 mars 2019 à 06:47

    A Corpus Christi au Texas, le 'robinet' du pétrole américain…

    Corpus christi: Nouveaux oléoducs, allongement des terminaux, creusement sous la mer risqué pour l'environnement: pour satisfaire les ambitions exportatrices d'or noir des...

    vendredi 22 mars 2019 à 20:40

    Le pétrole chute à cause des inquiétudes sur la croissance e…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont chuté vendredi après que de mauvais indicateurs en Europe ont ravivé les craintes du...

    vendredi 22 mars 2019 à 16:12

    Le pétrole efface ses gains sur la semaine

    Londres: Les cours du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine alors qu'un mauvais indicateur allemand a...

    vendredi 22 mars 2019 à 12:05

    Le pétrole recule, retour des craintes sur la croissance mon…

    Londres: Les prix du pétrole effaçaient vendredi en cours d'échanges européens leurs gains de la semaine en Europe alors qu'un mauvais indicateur...

    vendredi 22 mars 2019 à 04:55

    Le pétrole orienté à la baisse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, vendredi en Asie, en raison de prises de bénéfice, mais aussi d'inquiétudes...

    jeudi 21 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole s'éloigne un peu de ses récents sommets

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé jeudi mais sont restés proches de leurs plus hauts en quatre mois, au...

    jeudi 21 mars 2019 à 12:20

    Le pétrole recule un peu mais s'accroche à ses récents somme…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens mais restaient proches de leurs plus hauts en quatre mois atteints...

    mercredi 20 mars 2019 à 19:49

    Le pétrole termine en hausse après une chute brutale des sto…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont nettement avancé mercredi après la dégringolade des stocks de brut américain, le cours du...

    mercredi 20 mars 2019 à 17:53

    Le prix du pétrole dépasse 60 dollars à New York, une premiè…

    New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York a dépassé mercredi la barre des 60 dollars en séance...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Jeudi 21 mars 2019 Vers 15H00 GMT (16H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 68,26 dollars à Londres, en baisse de 24 cents par rapport à la clôture de mercredi. A New York, le baril de WTI pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 6 cents à 60,17 dollars une heure après son ouverture.

    En février 2019, le prix du pétrole accélère

    Le mercredi 20 mars 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En février 2019, le prix du pétrole en euros augmente plus qu’en janvier (+8,3 % après +4,3 % en janvier). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent également (+4,0 % après +0,9 %) : en effet les prix des matières premières industrielles repartent nettement à la hausse (+8,2 % après −0,1 %). La hausse du prix du pétrole s’accentue En février 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+8,3 % après +4,3 %), à 56,4 € en moyenne par baril. La hausse est moins...

    Lire la suite

    En janvier 2019, le prix du pétrole se redresse

    Le lundi 25 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En janvier 2019, le prix du pétrole en euros se redresse (+4,3 % après -12 % en décembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se redressent également (+0,9 % après −2,3 %), à l’instar de ceux des matières alimentaires (+1,7 % après −2,1 %). Les prix des matières industrielles sont quasi stables (−0,1 % après −2,6 %). Le prix du pétrole se redresse En janvier 2019, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros se redresse (+4,3 % après -12,0 %), à 52 € en moyenne par baril...

    Lire la suite

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite