Menu
A+ A A-

La flambée se poursuit sur fond de craintes pour l'approvisionnement

prix-du-petroleLondres : Les cours du pétrole poursuivaient jeudi leur envolée, atteignant de nouveaux sommets depuis deux ans et demi à près de 120 dollars le baril à Londres et plus de 100 à New York, toujours poussés par les troubles en Libye, et la crainte d'un "effet domino" dans le monde arabe.

Vers 17H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 114,02 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 2,75 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Vers 07H55 GMT, le Brent était monté jusqu'à 119,79 dollars, un sommet depuis le 22 août 2008, date depuis laquelle il n'a pas évolué au-dessus de 120 dollars.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en avril valait 99,20 dollars, grimpant de 1,10 dollars. En fin d'échanges asiatiques, le WTI avait atteint 103,41 dollars le baril, son niveau le plus élevé depuis fin septembre 2008.

Les cours freinaient un peu leur envolée suite à l'annonce jeudi d'une nouvelle augmentation des stocks de brut aux Etats-Unis, mais restaient orientés à la hausse, se rapprochant un peu plus de leurs sommets historiques atteints en juillet 2008 (147,50 dollars à Londres et 147,27 dollars à New York).

"La poursuite des troubles en Afrique du Nord et au Moyen-Orient et le ralentissement de la production en Libye continuent de donner un fort coup de pouce aux cours du brut", observaient les analystes de Commerzbank.

La Libye, important producteur d'or noir, est le théâtre depuis dix jours d'une révolte populaire contre le dirigeant Mouammar Kadhafi, en place depuis 1969. La répression des manifestations dans le pays a déjà fait des centaines de morts.

Plusieurs compagnies pétrolières opérant dans le pays, dont l'italien ENI, le français Total et l'espagnol Repsol, ont fait état d'un ralentissement voire d'une suspension de leur activité sur place.

Membre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), la Libye était en 2009 le quatrième producteur africain de pétrole, et l'un des vingt plus gros producteurs de pétrole au monde, selon l'agence américaine d'information sur l'énergie (EIA).

Au-delà des inquiétudes sur la production libyenne, l'irrésistible ascension des cours était surtout alimentée par le fait que "les investisseurs craignent que les soulèvements populaires en Egypte et en Tunisie, ainsi que les violences qui frappent la Libye, ne s'étendent au Moyen-Orient, avec des risques déjà importants à Bahreïn", expliquait Kathleen Brooks, analyste chez Forex.com.

Et la crainte principale des investisseurs est de voir l'Arabie saoudite, le premier producteur de l'Opep, touchée à son tour.

En une semaine, les troubles en Libye ont fait engranger aux cours du brut 19 dollars à Londres et près de 17 dollars à New York, "une ébauche de l'impact, sur une reprise économie mondiale toujours fragile, qu'aurait" une contagion de la contestation à l'Arabie saoudite, prévenait Mme Brooks.

En effet, l'envolée des prix du pétrole, qui pourraient selon certains analystes atteindre de nouveaux sommets historiques au-delà de 200 dollars le baril, accentue les tensions inflationnistes au niveau mondial, s'accordent à dire les observateurs.

Pour Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix, en l'absence d'une hausse de la production de l'Opep pour contrer les risques qui pèsent sur les approvisionnements, une autre possibilité serait que la flambée des cours entraîne une baisse de la demande mondiale, ce qui viendrait peser sur les prix. Mais une telle situation "risquerait d'entraîner des conséquences dramatiques pour l'économie mondiale", prévenait-il.

ds

(AWP/24 février 2011 18h30)

Commenter La flambée se poursuit sur fond de craintes pour l'approvisionnement



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mercredi 22 mai 2024 à 21:00

    Le pétrole poursuit sa baisse, malgré le rebond de la demand…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont enchaîné une troisième séance consécutive de baisse, mercredi, sur un marché sans entrain, malgré...

    mercredi 22 mai 2024 à 17:00

    🛢️ USA: hausse des stocks de pétrole brut, mais la demande d…

    NYC / Stocks aux USA: Les stocks américains de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière, selon des chiffres...

    mercredi 22 mai 2024 à 12:20

    Le pétrole fond avec les premières données sur les stocks am…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mercredi après de premières données faisant état d'une augmentation des stocks de pétrole aux États-Unis, quand les...

    mardi 21 mai 2024 à 22:21

    L'administration Biden va vendre des réserves d'essence: le …

    Cours de clôture: Les prix du pétrole se sont repliés mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique tandis que l'administration américaine a...

    mardi 21 mai 2024 à 11:55

    Le pétrole glisse, ignorant le risque géopolitique au Moyen-…

    Londres: Les prix du pétrole baissaient mardi, les investisseurs s'accommodant du risque géopolitique et se concentrant sur l'absence de ruptures d'approvisionnement, les...

    mardi 21 mai 2024 à 11:08

    Nouvelle plainte à Paris contre TotalEnergies

    Paris: Trois ONG et huit personnes issues du monde entier ont déposé plainte mardi à Paris contre le géant pétrolier français TotalEnergies...

    lundi 20 mai 2024 à 21:10

    Le pétrole recule, la demande inquiète, pas l'offre

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont reculé lundi, passant outre le décès accidentel du président iranien pour se concentrer davantage...

    lundi 20 mai 2024 à 12:25

    Le pétrole fléchit, les investisseurs scrutent le Moyen-Orie…

    Londres: Les prix du pétrole ont inversé leur tendance lundi, fléchissant légèrement, les investisseurs restant attentifs et prudents face aux développements au...

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    Comment investir dans le pétrole ?

    Le jeudi 01 décembre 2022

    Le pétrole est la matière première par excellence de ces 150 dernières années... Cet or noir qui a permis l'incroyable évolution moderne que nous connaissons dans nos vies de tous les jours autant dans l'industrie que dans le transport, pour ne citer qu’eux. Essentiel à notre niveau de vie, rare car limité, donc cher, le pétrole n’en demeure pas moins la ressource primordiale vers la transition énergétique nouvellement entamée.Ne vous y trompez pas : le baril n’a pas fini de surprendre dans les années à venir, tant dans ses niveaux de prix...

    Lire la suite

    📊 Pourquoi le baril devrait rester cher pour des années

    Le jeudi 24 novembre 2022

    La semaine dernière, le prix du gaz pour livraison immédiate est descendu dans le négatif pendant quelques minutes… Le gaz arrive en quantité inédite par mer. En raison du manque de capacité des infrastructures, et les soucis dans l'industrie, le gaz ne trouve pas du tout d’acheteur en ce moment. Mais le pétrole offre un marché différent. Il a besoin de moins d’infrastructures que le gaz (plus dur à transporter et à décharger). Pour cette raison, le pétrole n’a pas connu les fluctuations du même niveau que celles du gaz cette...

    Lire la suite

    📊 Qui sont les plus grands producteurs de pétrole ? 

    Le mercredi 14 septembre 2022

    Dans le secteur économique, le pétrole constitue la matière première incontournable puisqu’il assure le bon fonctionnement de l’agriculture, des transports, des industries et bien d’autres. C’est pour cette raison qu’il est très échangé partout dans le monde avec ses dérivés tels que l’essence, le gazole, le fioul… Les principaux pays producteurs de pétrole proviennent généralement du Moyen-Orient et de l’Amérique du nord. Découvrez ci-dessous le classement mondial des plus grands producteurs de pétrole, basé sur les dernières données statistiques de BP en 2022, l’une des plus grandes compagnies pétrolières au monde.

    Lire la suite