Menu
A+ A A-

Le brut conforte sa hausse, soutenu par la BCE et des indicateurs US

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole grimpaient jeudi en fin d'échanges européens, dopés par le plan de rachats d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE) mais aussi par une baisse des stocks de brut américains et un indicateur encourageant sur l'emploi privé aux Etats-Unis.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord, échangé sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, pour livraison en octobre, valait 114,76 dollars, en hausse de 1,67 dollar par rapport à la clôture de la veille.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,40 dollar, à 96,76 dollars.

Les prix du baril ont nettement accéléré leur hausse, de concert avec les places boursières, après la réunion de politique monétaire de la BCE, qui a décidé de laisser inchangé son taux directeur mais annoncé un nouveau programme de rachat de dette publique de la zone euro sans limite de montant.

Le BCE devrait ainsi racheter sur le marché secondaire des obligations d'Etat de maturité entre 1 et 3 ans, afin d'enrayer l'envolée des taux d'intérêts des pays en difficulté.

"La traduction en action des attentes" des investisseurs à l'égard de la BCE "semble avoir dopé les cours du brut", observait Jack Pollard, analyste du courtier Sucden, qui estimait que "dans l'immédiat, les pressions sur la zone euro semblent être quelque peu retombées".

L'euro a été également revigoré face au dollar par les annonces de la BCE et l'affaiblissement du billet vert contribuait à rendre encore plus attractifs les achats de pétrole, libellés en dollars, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Par ailleurs, "les cours du pétrole sont restés orientés à la hausse après les chiffres encourageants sur l'emploi américain", ajoutait Michael Hewson, analyste de CMC Markets.

Ainsi, les inscriptions au chômage ont reculé la semaine dernière et les créations de postes se sont avérées plus importantes que prévu dans le secteur privé en août, des chiffres de bon augure à la veille du rapport mensuel officiel sur l'emploi américain, considéré comme un baromètre de la vigueur du pays, premier consommateur de brut de la planète.

Enfin, les prix ont encore accéléré leur progression en fin d'échanges européens après la publication du rapport du département américain de l'Energie (DoE), faisant état d'une baisse plus forte que prévu des stocks de brut dans le pays.

Selon le rapport du DoE, dont la publication a été retardée d'un jour en raison du lundi férié cette semaine aux Etats-Unis, les stocks américains de brut ont baissé de 7,4 millions de barils lors de la semaine achevée le 31 août, un recul plus prononcé que celui de 5,6 millions de barils attendus par les analystes.

Les stocks d'essence, très surveillés lors de la période estivale des grands déplacements en voiture, ont diminué un peu moins que prévu, de 2,3 millions de barils.

Ces baisses des stocks de brut et d'essence s'expliquent notamment par les conséquences de l'ouragan Isaac. Son passage au sud des Etats-Unis la semaine dernière avait entraîné l'arrêt préventif pendant plusieurs jours de 90% de la production américaine de brut dans le golfe du Mexique et la fermeture de neuf raffineries.

Malgré des dégâts limités, la reprise de l'activité restait cependant très progressive, et près de 50% des capacités de production de brut dans le golfe étaient encore à l'arrêt à 16H30 GMT mercredi, selon les autorités américaines.

fah



(AWP / 06.09.2012 18h46)


Commenter Le brut conforte sa hausse, soutenu par la BCE et des indicateurs US


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    mercredi 20 février 2019 à 12:24

    Le pétrole recule, le risque d'une demande affaiblie persist…

    Londres: Les prix du pétrole reculaient mercredi en cours d'échanges européens mais restaient à des niveaux élevés alors que l'affaiblissement de l'économie...

    mercredi 20 février 2019 à 04:38

    Le pétrole en légère hausse en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse, mercredi en Asie, mais les gains étaient limités par les inquiétudes persistantes...

    mardi 19 février 2019 à 21:50

    Le pétrole finit en ordre dispersé, entre baisse de l'offre …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont divergé mardi à la réouverture du marché américain après un week-end prolongé, tout en...

    mardi 19 février 2019 à 15:41

    Les prix des carburants au plus haut depuis deux mois en Fra…

    Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter dans leur ensemble la semaine dernière, dans le sillage des...

    mardi 19 février 2019 à 12:12

    Le pétrole diverge après des plus hauts en trois mois

    Londres: Les prix du pétrole divergeaient mardi en cours d'échanges européens, mais restaient proches de leurs plus hauts depuis trois mois atteints...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite