Menu
RSS
A+ A A-

Le brut tente de se reprendre après sa chute de la veille

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole tentaient de se redresser jeudi en cours d'échanges européens, après avoir lourdement chuté la veille suite au relèvement des quotas de production de l'OPEP, avec en toile de fond la flambée du dollar face à l'euro.

Vers 11H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier s'échangeait à 105,57 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 55 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques du New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 37 cents, à 95,32 dollars.

Mercredi, les cours du brut avaient perdu jusqu'à plus de 5 dollars à Londres et près de 6 dollars à New York.

Les 12 Etats membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) se sont entendus mercredi à Vienne sur un plafond de 30 millions de barils par jour (mb/j) pour leur offre conjuguée, en légère hausse par rapport à leur quota précédent datant de trois ans, afin de se mettre en adéquation avec leur niveau de production actuelle.

La production de l'Opep, qui pompe 35% de l'or noir mondial, avait atteint en novembre 30,68 mb/j, selon l'Agence internationale de l'Energie (AIE).

"La situation après la réunion est la même qu'avant: l'Arabie saoudite va continuer à ajuster sa production à la hausse ou à la baisse en fonction de la demande et (du volume de production) en Libye", prévenait Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

L'Arabie saoudite est le plus gros producteur du cartel de l'Opep, et l'un des principaux au monde.

Mais la tendance des cours dépend plus à court terme "de l'environnement économique mondial et moins des fondamentaux (de l'offre et de la demande, ndlr) du marché pétrolier", notaient les analystes de Commerzbank.

Ainsi, comme la chute de la veille, le léger rebond de l'or noir était aidé par les mouvements du dollar.

Mercredi, les cours du brut avaient été nettement pénalisés par le renforcement du billet vert, qui a atteint son niveau le plus élevé depuis début janvier face à l'euro. L'appréciation du billet vert rend moins attractifs les achats de matières premières libellées en dollar, comme le brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Le léger accès de faiblesse du billet vert jeudi pouvait donc donner un coup de pouce au rebond des cours de l'or noir.

fah



(AWP / 15.12.2011 13h01)


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 20 avril 2018 à 21:39

Le pétrole avance, les déclarations de l'Opep éclipsant cell…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé vendredi, davantage influencés par les déclarations à l'occasion d'une réunion de l'Opep que...

vendredi 20 avril 2018 à 16:48

Ryad veut un pétrole plus cher, Donald Trump s'y oppose

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 16:42

Le pétrole en berne, Trump voit les efforts de l'Opep d'un m…

Londres: Les cours du pétrole reculaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le président américain Donald Trump a suscité de vives...

vendredi 20 avril 2018 à 14:18

Trump dénonce le cours "artificiellement" élevé du…

Washington: Le président américain Donald Trump s'en est pris vendredi aux membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), estimant que...

vendredi 20 avril 2018 à 13:39

Le marché peut absorber des prix du pétrole plus élevés (min…

Djeddah (arabie saoudite): Le ministre saoudien de l'Energie Khaled al-Faleh a estimé vendredi que le marché avait la capacité de supporter des...

vendredi 20 avril 2018 à 13:38

Le pétrole hésite, l'accord de l'Opep dans le viseur de Dona…

Londres: Les prix du pétrole hésitaient vendredi en cours d'échanges européens alors que l'Opep et ses partenaires tenaient une réunion de suivi...

vendredi 20 avril 2018 à 11:57

Pétrole: la Russie voit des bases solides pour prolonger l'a…

Djeddah (arabie saoudite): La Russie a affirmé qu'il y avait "des bases très solides" pour prolonger la coopération entre les membres de...

vendredi 20 avril 2018 à 06:23

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient légèrement vendredi en Asie dans un marché volatil, en attendant une réunion de l'Opep dans un...

vendredi 20 avril 2018 à 06:03

Au-delà du pétrole: les majors en quête de diversification

Paris: Le rachat de Direct Energie par Total annoncé cette semaine illustre la volonté des groupes pétroliers de se diversifier face à...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En février 2018, le prix du pétrole diminue

Le mercredi 21 mars 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En février 2018, le prix du pétrole en euros se replie (−6,6 % après +4,1 % en janvier). Les prix en euros des autres matières premières importées augmentent légèrement (+0,3 % après +0,2 %). Le prix du pétrole diminue En février 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros diminue après sept mois de hausse (−6,6 % après +4,1 % en janvier), à 53 € en moyenne par baril. La baisse de février est un peu moins marquée en dollars (−5,4 % après +7,3 %). Cours du pétrole février 2018...

Lire la suite

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite