Menu
RSS
A+ A A-

Le baril de brut se rapproche des 100 dollars à New York

prix-du-petrole reprise de vendredi soir</preprise de vendredi soir:

reprise de vendredi soir


New York - Les prix du pétrole ont de nouveau progressé vendredi, évoluant à leurs plus hauts niveaux depuis trois mois et demi à New York à la faveur de progrès dans la transition à la tête de l'Italie et de la Grèce.

Sur le New York Mercantile Exchange, le baril de "light sweet crude" pour livraison en décembre a terminé à 98,99 dollars, en hausse de 1,21 dollar par rapport à la veille. Les cours ont atteint au plus fort de la séance 99,20 dollar, niveau inédit depuis le 27 juillet.

"Les 100 dollars constituent la prochaine cible" pour les cours du brut sur le marché new-yorkais, a estimé John Kilduff, d'Again Capital, relevant cependant "une certaine résistance psychologique" à l'approche de ce seuil très surveillé.

A Londres, sur l'IntercontinentalExchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 45 cents à 114,16 dollars.

"Comme l'Italie a adopté son plan d'austérité et que la situation s'apaise en Grèce, (le marché pétrolier) est capable de monter sur la base de ses gains enregistrés pendant la semaine", a expliqué John Kilduff.

Les places financières se sont montrées soulagées après l'adoption par le Sénat italien du train de mesures promises à l'Union européenne pour réduire la dette et relancer la croissance. Ce vote ouvre la voie à son adoption définitive dès samedi par la Chambre des députés puis au départ de Silvio Berlusconi.

En Grèce, le nouveau Premier ministre Lucas Papademos a mis fin à plusieurs jours de suspense en constituant son gouvernement de coalition, où le ministère-clé des Finances reste à Evangélos Vénizélos, poids lourd de l'équipe sortante.

Aux Etats-Unis, le premier pays consommateur d'or noir, les investisseurs ont été agréablement surpris par l'amélioration du moral des ménages, l'indice de l'Université du Michigan qui le mesure progressant plus que prévu.

"Le dernier élément", qui explique la hausse des prix, "ce sont les inquiétudes concernant l'Iran et les informations sur ses ambitions nucléaires", a relevé John Kilduff.

Des responsables israéliens ont agité ces derniers jours la menace d'une attaque contre les installations nucléaires iraniennes, alors que l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a fait part de ses "sérieuses inquiétudes" quant à une "possible dimension militaire" du programme nucléaire iranien.

Par ailleurs, "le marché est de plus en plus inquiet de la faiblesse de l'offre de produits distillés" aux Etats-Unis, qui devient "dangereusement basse", a relevé Phil Flynn, de PFG Best.

Les réserves américaines de distillats, très surveillées à l'approche de l'hiver car elles incluent le fioul de chauffage, sont désormais 15% plus faibles qu'il y a un an, dans le bas de la fourchette moyenne pour cette période de l'année, selon les derniers chiffres du gouvernement américain.

Vu la situation de l'offre et de la demande dans le monde, "sans les inquiétudes macroéconomiques, les prix du pétrole auraient déjà atteint des records", ont avancé les analystes de Barclays Capital.

"Le risque d'une poussée des prix est renforcé par le retour de l'Iran comme source d'inquiétude, avec la menace d'une escalade et de perturbations au marché pétrolier", ont-ils ajouté.

rp



(AWP / 14.11.2011 06h21)



Commenter Le baril de brut se rapproche des 100 dollars à New York

Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 21 février 2018 à 21:54

Le pétrole finit en ordre dispersé, le dollar pèse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole cotés à Londres et à New York ont terminé en ordre dispersé mercredi, la hausse...

mercredi 21 février 2018 à 21:18

CGG a achevé sa restructuration financière

Paris: Le groupe parapétrolier CGG a achevé son plan de restructuration financière, ramenant sa dette à 1,2 milliard de dollars, a-t-il annoncé...

mercredi 21 février 2018 à 16:14

Le pétrole baisse, lesté par le renforcement du dollar

Londres: Les cours du pétrole baissaient mercredi à l'approche de la fin des échanges européens, le renforcement du dollar effaçant les effets...

mercredi 21 février 2018 à 12:16

Le pétrole baisse en raison de la fermeté du dollar

Londres: Les prix du pétrole reculaient en cours d'échanges européens, plombés par la hausse du dollar et malgré des commentaires encourageants de...

mercredi 21 février 2018 à 09:30

Pétrole: la Norvège produit moins que prévu en janvier

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté moins que prévu en janvier, selon des...

mercredi 21 février 2018 à 05:08

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse mercredi en Asie, plombés par le renforcement du dollar et la hausse...

mardi 20 février 2018 à 21:59

Le pétrole, scrutant toujours l'Opep, en ordre dispersé

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont terminé en ordre dispersé mardi dans un...

mardi 20 février 2018 à 18:44

Chevron a repris ses activités au Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a confirmé mardi avoir relancé ses opérations dans la région du Kurdistan irakien, après les...

mardi 20 février 2018 à 16:12

Le pétrole recule un peu dans un marché calme

Londres: Les cours du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché calme qui surveillait tout de même la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2017

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2017.

Lire la suite

En janvier 2018, le prix du pétrole accélère

Le mercredi 21 février 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En janvier 2018, le prix du pétrole en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre). Les prix en euros des autres matières premières importées se redressent légèrement (+0,2 %), après une baisse modérée en décembre (−0,7 %). Le prix du pétrole accélère En janvier 2018, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros accélère (+4,1 % après +1,8 % en décembre), à 57 € en moyenne par baril. La hausse de janvier est plus marquée en dollars (+7,3 % après +2,7 %), l'euro s'étant de nouveau...

Lire la suite

En octobre 2017, le prix du pétrole poursuit sa hausse

Le vendredi 12 janvier 2018 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,2 % après +5,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées diminuent (−1,1 % après −2,3 %). Le prix du pétrole augmente de nouveau En octobre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,2 % après +5,9 % en août), à 49 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu moins marquée (+3,8 % après +6,9 %), l'euro s'étant légèrement déprécié au cours du...

Lire la suite