Menu
A+ A A-

Le pétrole en baisse, les nouvelles coupes de l'Opep+ ne convainquent pas

cours du petroleCours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en baisse, jeudi, malgré l'annonce de nouvelles coupes de production par plusieurs membres de l'alliance Opep+, accueillie avec circonspection par le marché.
Le prix du baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en janvier a lâché 0,32%, pour clôturer à 82,83 dollars.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) américain de même échéance a lui davantage reculé, cédant 2,44%, à 75,96 dollars.

Plusieurs membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et de l'alliance OPEP+ se sont engagés, jeudi, à des réductions supplémentaires "pour renforcer la stabilité et l'équilibre du marché du pétrole", selon un communiqué.

🇸🇦 A l'issue d'une réunion ministérielle, l'Arabie saoudite a reconduit, jusqu'à fin mars, sa baisse d'un million de barils par jour, en vigueur depuis juillet. 🇷🇺 La Russie, elle, l'a fait passer de 300.000 (depuis septembre) à 500.000.

En y ajoutant six autres pays, les nouvelles coupes atteignent 900.000 barils par jour en net.

📉 En hausse jusque-là, les cours ont pourtant fléchi après la communication du cartel.

Rapport OPEP+

"Ils ont un problème de crédibilité", a commenté Stewart Glickman, de CFRA. "On ne voit pas un front uni. Ils n'ont pas réussi à ce que tout le monde soit aligné."

"L'Arabie saoudite mise à part, les membres de l'OPEP ont traditionnellement du mal à se plier aux réductions prévues, ce qui occasionne du scepticisme quant à l'ampleur des baisses qui vont vraiment être réalisées", a ajouté Rob Haworth, d'US Bank Asset Management Group.

"Le marché va devoir évaluer au cas par cas la crédibilité de ces réductions volontaires", selon Stewart Glickman.

Autre signe défavorable pour l'unité de l'alliance, le représentant de l'Angola au conseil des gouverneurs de l'OPEP, Estevao Pedro, a rejeté d'emblée le nouveau quota assigné par l'organisation à son pays.

Le cartel l'a fixé à 1,11 million de barils par jour, soit moins que le 1,28 décidé en juin.

"Nous allons produire au-dessus du quota déterminé par l'OPEP", a déclaré Estevao Pedro à l'agence Bloomberg, tout en se défendant de "désobéir" à l'alliance.

"Le ralentissement économique et des échanges internationaux a aussi limité le potentiel d'appréciation des cours après ces annonces", a souligné Rob Haworth.

"La demande a été supérieure à la moyenne, mais la croissance est censée être inférieure l'an prochain", a rappelé Stewart Glickman. "Beaucoup va dépendre du rétablissement de la Chine. Si la Chine déçoit, cela va mettre l'OPEP+ sous pression pour procéder à de nouvelles coupes massives."

🇷🇺 De façon plus marginale, les cours ont aussi souffert de l'annonce de la reprise des chargements de brut kazakh au terminal russe de Novorossiïsk, sur la mer Noire, après une tempête qui a frappé la région.

(c) AFP

Commenter Le pétrole en baisse, les nouvelles coupes de l'Opep+ ne convainquent pas



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    mardi 18 juin 2024 à 22:30

    Le pétrole poursuit l'élan de la veille et termine en hausse

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse mardi, sur la lancée de la remontée de la veille, les...

    mardi 18 juin 2024 à 17:15

    Le pétrole se reprend, les appréhensions sur la demande s'ap…

    New York: Les cours du pétrole remontent mardi, les analystes misant sur une reprise de la demande à la saison estivale, qui...

    mardi 18 juin 2024 à 12:20

    Le pétrole en petite baisse, appréhensions sur la demande

    Londres: Les cours du pétrole s'affaissaient légèrement mardi, retombant après leur poussée de la veille, de nouveau plombés par des inquiétudes sur...

    mardi 18 juin 2024 à 11:30

    ⛽️ Les prix des carburants continuent de baisser, le diesel …

    Carburants: Les prix des carburants ont continué leur tendance baissière pour la 8ème semaine d'affilée, avec un gazole qui bien qu'en légère hausse, s'affiche...

    lundi 17 juin 2024 à 21:30

    Le pétrole se cabre, les achats spéculatifs reprennent

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont sursauté, lundi, dans un marché pourtant privé de nouvelles d'importance, à cause d'un mouvement...

    lundi 17 juin 2024 à 16:00

    💶 Dévaluation de devise : protection des actions du pétrole …

    Paris: Dans son service d’investissement, Henry Bonner introduit ce mois-ci une nouvelle recommandation à ses abonnés : un producteur de pétrole et de...

    lundi 17 juin 2024 à 13:25

    Le pétrole hésite, entre usines chinoises au ralenti et espo…

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient lundi, pris entre les feux d'une production industrielle ralentie en Chine, mauvais signal pour la demande en...

    vendredi 14 juin 2024 à 22:05

    Le pétrole indécis, entre inflation, évolution des taux et s…

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont hésité vendredi pour terminer en léger repli, cherchant des signes favorables du côté de...

    vendredi 14 juin 2024 à 14:25

    Le pétrole hésite, entre possibles baisses de taux et stocks…

    Londres: Les prix du pétrole oscillent vendredi, portés par le renforcement des attentes de réductions des taux d'intérêts américains, susceptibles de favoriser...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Vendredi 14 juin 2024 Les cours du pétrole pourraient enregistrer une hausse hebdomadaire malgré des données mitigées sur la demande, soutenus par des prévisions positives par Goldman Sachs et des nouvelles sur le ralentissement des véhicules électriques, compensant les divergences entre l'OPEP et l'AIE.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📉 Le pétrole restera volatil en 2024, selon BofA

    Le vendredi 05 janvier 2024

    New York: Les compagnies pétrolières et les raffineurs américains devraient être confrontés à une nouvelle période difficile en 2024, ont écrit les analystes de Bank of America (BofA) dans une note vendredi, qui s'attendent à ce que le baril de Brent atteigne 80 dollars en moyenne cette année.

    Lire la suite

    📈 En janvier 2024, le prix du pétrole rebondit

    Le vendredi 16 février 2024

    En janvier 2024, le prix du pétrole en euros rebondit (+3,1 % sur un mois après ‑7,3 % en décembre 2023).

    Lire la suite