Menu
A+ A A-

Le pétrole recule, malgré le conflit au Proche-Orient

cours du petroleCours de clôture: Les prix du pétrole ont reculé lundi, alors qu'un embrasement régional est pour l'instant évité au Moyen-Orient malgré des combats à l'intérieur de la bande de Gaza.
Le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de la mer du Nord pour livraison en décembre a cédé 3,34% à 87,45 dollars.

Son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison le même mois, a perdu 3,77% à 82,31 dollars.

Les prix du pétrole sont "sous pression (...) malgré l'intensification de la guerre entre Israël et le Hamas", a commenté James Harte, analyste de Tickmill.

🇮🇱 De violents combats au sol ont opposé lundi, à l'intérieur de la bande de Gaza, des combattants du Hamas à l'armée israélienne, au 24e jour du conflit déclenché par l'attaque sanglante du mouvement islamiste palestinien en Israël le 7 octobre.

Mais "pour l'instant, les marchés semblent regarder au-delà de ces informations et estiment que le conflit devrait rester contenu", affirme M. Harte.

"Israël est parvenu à être présent à Gaza sans mener une invasion totale" et "malgré des incidents isolés", on n'assiste pas "à de massifs tirs de missiles du Hezbollah vers Israël", a jugé Robert Yawger de Mizuho USA.

"Tant que les États-Unis, l'Iran ou l'Arabie saoudite ne sont pas entraînés dans ce conflit, les courtiers sont prêts à réduire la prime de risque de guerre" sur les cours du pétrole, a ajouté l'analyste.


La Banque mondiale a évalué dans un rapport lundi qu'un scénario du pire -le cas où le conflit au Moyen-Orient s'élargit et se prolonge dans la durée- conduirait le baril de pétrole à atteindre entre 140 et 157 dollars.

🇺🇸 Pour John Evans, de PVM Energy, l'attention des investisseurs cette semaine devrait par ailleurs se porter sur "ce qui se passe dans le contexte macroéconomique plus large, dans une période riche en données", notamment la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) attendue mercredi.

La Fed devrait de nouveau maintenir ses taux à leur niveau actuel.

Mais il faudra prendre garde au communiqué du Comité monétaire de la banque centrale ainsi qu'à la conférence de presse de son président Jerome Powell pour vérifier s'il n'y a pas d'éléments "susceptibles de détruire de la demande" d'énergie, a ajouté Robert Yawger.

Si la Fed laisse entendre qu'une autre hausse des taux peut se profiler à l'horizon du premier trimestre, cela pourrait décourager les déplacements et les dépenses des consommateurs comme des entreprises, entraînant une baisse de la demande d'or noir.

(c) AFP

Commenter Le pétrole recule, malgré le conflit au Proche-Orient



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    samedi 18 mai 2024 à 15:00

    💶 Pétrole : maintien des financements, grâce aux rendements

    Analyse: Selon l’Agence internationale de l’énergie, les scénarios d’élimination du pétrole et du gaz (et la neutralité en émissions de carbone) requiert bien...

    vendredi 17 mai 2024 à 22:31

    Pétrole: les feux près des sables bitumineux du Canada font …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini en hausse vendredi, après une journée en dents de scie, poussés notamment par...

    vendredi 17 mai 2024 à 13:10

    Le pétrole hésite, pris dans de forts vents contraires

    Londres: Les cours du pétrole hésitaient vendredi, pris entre d'un côté une baisse de l'inflation américaine et des incendies menaçant l'offre canadienne...

    vendredi 17 mai 2024 à 10:50

    Totalénergies encourage ses actionnaires à soutenir Patrick …

    Paris: Le géant pétrolier Totalénergies encourage ses actionnaires à voter lors de l'assemblée générale, "afin de soutenir" la stratégie du groupe "face...

    jeudi 16 mai 2024 à 22:00

    Le pétrole en hausse après la diminution des stocks et des i…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé jeudi, soutenus par le repli des stocks américains de brut, l'espoir d'un rebond...

    jeudi 16 mai 2024 à 12:15

    Le pétrole pris entre baisse des stocks et révision de crois…

    Londres: Le pétrole restait stable jeudi, pris entre repli de l'inflation et des stocks de brut aux Etats-Unis, et un tassement attendu...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:25

    Le pétrole monte et poursuit son mouvement de balancer, aidé…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse, mercredi, poursuivant leur mouvement de balancier observé depuis deux semaines, stimulés par...

    mercredi 15 mai 2024 à 21:20

    🛢️ Baisse plus importante qu'attendu des stocks de brut

    New York: Les stocks commerciaux de pétrole brut se sont contractés de 2,5 millions de barils la semaine dernière, soit nettement plus...

    mercredi 15 mai 2024 à 13:28

    Les pétroliers estiment que le monde aura longtemps besoin d…

    Paris: Les patrons de Totalenergies, Exxonmobil et Qatarenergy réunis au Forum économique du Qatar ont assuré mercredi que le monde aura besoin...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Lundi 13 mai 2024 JPMorgan, l'une des plus grandes banques américaines, est le premier soutien financier mondial des énergies fossiles, avec un investissement d'environ 41 milliards de dollars l'année dernière, représentant une augmentation de 5,4 %.

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite

    📈 Actions du pétrole en hausse, malgré le repli du baril 📉

    Le lundi 12 février 2024

    Paris: Le prix du baril baisse depuis 2022. Par contre, les actions des producteurs de pétrole grimpent. Henry Bonner vous présente dans son dossier spécial les raisons de sa confiance dans les actions du pétrole, sa "transaction de la décennie".

    Lire la suite

    📊 Les grandes hausses et baisses des prix du pétrole brut depuis 30 ans

    Le mardi 10 mars 2020

    Les prix du pétrole ont chuté de plus de 30% le 9 mars 2020 après l'échec d'un accord entre l'Arabie saoudite et la Russie visant à réduire la production pétrolière au sein de ce qu'on aura appelé l'alliance OPEP+. Voici les principaux mouvements du pétrole, au fil des événements internationaux depuis 30 ans.

    Lire la suite