Menu
A+ A A-

Les cours du pétrole dopés par la flambée du gaz avant une réunion de l'Opep+

prix du petrole LondresLondres: La forte hausse des cours du gaz tire dans une moindre mesure un pétrole devenu plus compétitif, une partie de la demande dédiée à la production d'électricité et au chauffage étant susceptible de se reporter vers l'or noir cet hiver.
Ce surcroît de consommation pourrait amener les pays producteurs de l'OPEP+, qui se réunissent lundi, à revoir à la hausse leurs plans de production.

Le report d'un partie de la demande de gaz vers le brut proviendrait "pour moitié par la production d'électricité en Asie, pour l'autre, plus incertaine, d'un effet de couverture en cas d'hiver plus froid que la normale dans l'hémisphère nord", explique Bjornar Tonhaugen, analyste à Rystad Energy.

Les pays déjà très gourmands en pétrole "tels que l'Arabie saoudite et le Koweït au Moyen-Orient, ainsi que le Japon et la Corée du Sud en Asie" sont les plus susceptibles d'opérer ce basculement, complète Dmitry Marinchenko, analyste à Fitch, contacté par l'AFP.

Au niveau mondial, la part du pétrole dans la production d'électricité est très faible: moins de 3% en 2019 selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), loin derrière le charbon (36,7%) et le gaz naturel (23,5%).

"Seule une petite frange des centrales électriques disposent d'une capacité de basculement" vers le pétrole ou le charbon, nuance Tony Syme, économiste au sein de Salford Business School, "le nombre ayant diminué ces trente dernières années du fait de la prise en compte de l'impact environnemental des combustibles fossiles".

Les cours du brut, soumis par ailleurs à de multiples autres facteurs, ont donc progressé dans le sillage de l'envolée des prix du gaz, mais avec une ampleur moindre.

La demande supplémentaire de pétrole liée à l'effet d'aubaine qu'il représente vis-à-vis du gaz est difficile à évaluer, mais serait de "320.000 barils par jour au cours des six prochains mois en Asie et en Europe", selon les estimations de S&P Global Platts.


Goldman Sachs monte "jusqu'à 1,35 million de barils par jour pour la production d'électricité et 600.000 barils par jour dans l'industrie en Asie et en Europe" si les prix du gaz continuent à crever le plafond.

Ce volume ne représente cependant que 2% de la demande mondiale de pétrole, qui devrait passer l'an prochain la barre des 100 millions de barils par jour, selon l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

"Bien que gérable du point de vue du marché pétrolier, un tel choc représenterait néanmoins une hausse de 5 dollars par baril", reprennent les analystes de la banque américaine, car l'offre de brut peine déjà à répondre à la demande actuelle.

Les membres de l'OPEP justement et leurs alliés via l'accord OPEP+, qui se retrouvent lundi lors d'un sommet ministériel, pourraient en tenir compte en augmentant un peu plus que prévu leur production.

Mais beaucoup d'analystes en doutent.

L'ampleur du basculement du gaz vers le pétrole "va surtout dépendre de la différence du prix entre les deux", avance Olivier Daguin, investisseur au sein de OFI AM, interviewé par l'AFP.

Celle-ci s'est considérablement creusée ces derniers jours.

En Europe, les prix du gaz continuent de flamber: le TTF (Title Transfer Facility) néerlandais, la référence sur le Vieux Continent, a atteint vendredi la barre de 100 euros le mégawatt-heure (MWh) pour la première fois de son histoire.

C'est cinq fois plus qu'en début d'année, alors que le pétrole n'a "que" doublé sur la période.

En se prêtant à un exercice périlleux de conversion en équivalent barils de pétrole, le gaz européen est désormais deux fois plus onéreux que les 80,75 dollars que coûtait mardi un baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. de mer du Nord, le cours de référence de l'or noir en Europe, alors à son plus haut en trois ans.

A "un équivalent de 180 dollars le baril de Brent BRENT Le Brent ou brut de mer du nord, est une variation de pétrole brut faisant office de référence en Europe, coté sur l'InterContinentalExchange (ICE), place boursière spécialisée dans le négoce de l'énergie. Il est devenu le premier standard international pour la fixation des prix du pétrole. vendredi en Asie", selon les estimations de l'analyste de Oanda Jeffrey Halley, "l'attrait du pétrole comme substitut pour la production d'électricité est presque irrésistible". Quand il est possible.

(c) AFP


Commenter Les cours du pétrole dopés par la flambée du gaz avant une réunion de l'Opep+



    Communauté prix du baril


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 23 février 2024 à 23:50

    Le pétrole chute, les investisseurs préfèrent les actions

    New York: Les cours du pétrole ont chuté vendredi, les investisseurs semblant préférer le marché actions après l'envolée de Wall Street, enthousiaste...

    jeudi 22 février 2024 à 21:30

    Le pétrole en légère hausse après les stocks américains

    Cours de clôture: Les prix du pétrole ont un peu avancé jeudi après des stocks hebdomadaires américains de brut qui ont augmenté...

    jeudi 22 février 2024 à 18:01

    🛢️ USA: les stocks de pétrole brut augmentent comme prévu (+…

    Washington: Les réserves commerciales de pétrole brut ont augmenté comme attendu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés jeudi par...

    jeudi 22 février 2024 à 13:30

    Le pétrole hésite entre risque géopolitique et demande moros…

    New York: Les prix du pétrole hésitent jeudi, pris entre le risque géopolitique au Moyen-Orient après de nouvelles frappes, et les perspectives...

    jeudi 22 février 2024 à 12:00

    Le pétrole remonte, le risque géopolitique reprend le dessus

    Londres: Les prix du pétrole évoluaient en petite hausse jeudi poussé par le risque géopolitique au Moyen-Orient, les investisseurs scrutant la situation...

    jeudi 22 février 2024 à 09:30

    Repsol a vu son bénéfice annuel reculer

    Madrid: Le géant espagnol de l'énergie Repsol a vu ses profits chuter de 25% en 2023, en raison de la volatilité des...

    mercredi 21 février 2024 à 21:35

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Cours de clôture: Les cours du pétrole, en baisse en début de séance, se sont redressés mercredi, les investisseurs prenant position avant...

    mercredi 21 février 2024 à 11:55

    Le pétrole flanche, les investisseurs digèrent des indices é…

    Londres: Les cours du pétrole restaient en légère baisse mercredi malgré les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, l'attention des investisseurs se focalisant sur...

    mardi 20 février 2024 à 12:05

    Le pétrole fléchit, mais reste attentif aux tensions géopoli…

    Londres: Les cours du pétrole baissaient légèrement mardi, hésitant entre les préoccupations quant à la demande en raison de craintes de récession...

    Toute l'actualité du baril et des cours du pétrole

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    🔎 Société de pétrole : l’histoire d’un retour de 208 fois son argent en 20 ans

    Le vendredi 03 mars 2023

    Analyse: Une manière de regarder les actions en Bourse est au travers de la courbe classique d’une action.Mais il existe une autre manière qui peut vous permettre de voir les chances d’une autre façon. Cette approche peut nous permettre de mieux comprendre la performance de certaines actions dans le pétrole.

    Lire la suite

    La course aux 100 dollars le baril de pétrole Brent est lancée

    Le jeudi 28 septembre 2023

    Paris: Alors que la hausse des prix du pétrole se poursuivait jeudi après l'envol affiché la veille au soir, le baril de Brent de la mer du Nord a désormais lancé la course vers les 100 dollars. L'or noir se négocie actuellement à ses plus hauts niveaux depuis près d'un an.

    Lire la suite

    🇨🇳 Augmentation de la demande de pétrole chinoise et future hausse du prix du baril

    Le jeudi 23 mars 2023

    New York: Les analystes de Goldman Sachs ont prédit une augmentation des prix du pétrole dans les 12 prochains mois en raison de l'augmentation de la demande en Chine, qui devrait atteindre plus de 16 millions de barils par jour au cours de cette période.

    Lire la suite