Menu
A+ A A-

Le pétrole débute la nouvelle semaine d'échanges en baisse

prix du petrole LondresLondres: Les prix du pétrole s'affichaient de nouveau dans le rouge lundi en cours d'échanges européens, sans parvenir à maintenir leur éphémère rebond entamé vendredi dans le sillage d'un dollar affaibli, restant plombés par les excédents.
Vers 11H00 GMT (13H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 42,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 63 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI WTI Le West Texas Intermediate (WTI), aussi appelé Texas Light Sweet, est une variation de pétrole brut faisant office de standard dans la fixation du cours du brut et comme matière première pour les contrats à terme du pétrole auprès du Nymex (New York Mercantile Exchange), la bourse spécialisée dans l'énergie.) pour livraison en septembre lâchait 56 cents à 41,04 dollars.

"Le pétrole a réalisé sa pire performance mensuelle de l'année (en juillet) et étant donné que sa corrélation avec les marchés actions s'est évanouie" le mois dernier, cette piètre performance est uniquement basée sur des considérations fondamentales concernant l'offre et la demande, relevait Tamas Varga, analyste chez PVM.

Même si le WTI, après un déclin continu lors des six précédentes séances, était parvenu à clôturer en hausse vendredi, sous l'effet notamment d'une nette dépréciation du dollar consécutive à la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), ce sursaut aura été de courte durée.

Ainsi, malgré une nouvelle incursion dans le vert lundi durant les échanges asiatiques, Brent comme WTI perdaient de nouveau du terrain pendant les échanges européens, renouant avec la tendance baissière qui les a vus signer de nouveaux plus bas en près de trois mois vendredi.

"Il semble que les conséquences des feux de forêt canadiens se sont complètement évaporées et que les interruptions de production en Libye, au Nigeria et au Venezuela n'ont pas empiré en juillet", alors même que ces facteurs avaient nettement soutenu l'ascension des cours au printemps, leur permettant début juin de signer de nouveaux plus hauts pluri-mensuels, ajoutait Tamas Varga.

Ainsi les craintes d'une surabondance d'offre persistante reviennent-elles hanter le marché, sur fond de niveau record des stocks américains et de reprise de la production aux États-Unis alors que celle-ci n'avait fait quasiment que décliner au premier semestre, donnant une lueur d'espoir au marché.

En outre, le nombre de puits américains en activité a encore un peu augmenté la semaine dernière, de trois unités, selon le décompte du groupe privé Baker Hughes publié vendredi, dont certains observateurs font un indicateur avancé de la production.

Du côté des autres producteurs, les nouvelles n'étaient guère plus encourageantes alors que la réouverture de deux importants terminaux pétroliers en Libye faisait craindre une augmentation de l'offre de ce pays d'ici la fin de l'année.

"Des nouvelles en provenance d'Arabie saoudite durant le week-end pèsent également sur les prix. Le plus gros producteur de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a réduit ses prix de vente officiels pour les consommateurs asiatiques en septembre de 1,30 dollar par baril" par rapport au mois d'août, rapportaient les analystes de Commerzbank.

"Il s'agit de la plus importante réduction de prix en presque un an et suggère un nouvel épisode de guerre des prix pour (défendre) des parts de marché", estimaient-ils.

(c) AFP

Commenter Le pétrole débute la nouvelle semaine d'échanges en baisse


    Les dernières actualités des prix du pétrole

    vendredi 22 février 2019 à 22:06

    Les cours du pétrole touchent un pic de trois mois, le comme…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont avancé vendredi dans le sillage d'espoirs d'amélioration des relations commerciales entre les Etats-Unis et...

    vendredi 22 février 2019 à 12:08

    Le pétrole rebondit, pris entre l'Opep et les Etats-Unis

    Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens alors que le marché peinait à trouver un équilibre entre une...

    vendredi 22 février 2019 à 04:38

    Le pétrole continue de reculer en Asie

    Singapour: Les cours du pétrole continuaient de reculer vendredi en Asie, plombés par une hausse plus forte que prévue des réserves américaines...

    jeudi 21 février 2019 à 21:32

    Le pétrole recule légèrement, la production américaine à un …

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont légèrement reculé jeudi, dans le sillage d'un rapport américain montrant que la production a...

    jeudi 21 février 2019 à 17:43

    USA: la production américaine de brut atteint un nouveau rec…

    New York: La production américaine de pétrole brut a atteint un nouveau record à 12 millions de barils par jour, et les...

    jeudi 21 février 2019 à 15:39

    OPEP+ respecte des coupes de production pétrolière à 83% en …

    OPEP: Un Comité technique qui surveille la mise en œuvre des coupes de production OPEP/non-OPEP a constaté que les alliés ont obtenu...

    jeudi 21 février 2019 à 12:31

    Le pétrole en légère hausse avant les stocks américains

    Londres: Les prix du pétrole montaient un peu jeudi en cours d'échanges européens avant la publication hebdomadaire des réserves américaines, dans un...

    mercredi 20 février 2019 à 21:40

    Le pétrole grimpe avec la perspective d'une baisse de l'offr…

    Cours de clôture: Les cours du pétrole ont atteint un nouveau plus haut en trois mois mercredi au moment où l'offre mondiale...

    mercredi 20 février 2019 à 15:40

    TransCanada relance Keystone

    Oléoduc: TransCanada a redémarré une section de son oléoduc Keystone qui avait été fermée après une fuite d'environ 43 barils de brut...

    Toute l'actualité du pétrole et des cours du baril

    Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

    Chiffres du jour

    Mardi 19 février 2019 Le prix du pétrole Brent devrait se négocier entre 50 et 70 dollars le baril d'ici 2024, avec des prix "ancrés" autour de 60 dollars, selon un nouveau rapport de la Banque américaine Merrill Lynch..

    Quel géant pétrolier génère le plus d'argent?

    Le mardi 12 février 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Alors que les super-majors du secteur pétrolier dépassaient les estimations avec des résultats solides pour le quatrième trimestre et l'année 2018, Shell a battu Exxon (pour la deuxième année consécutive), pour s’affirmer comme le plus important générateur de flux de trésorerie des compagnies pétrolières.

    Lire la suite

    Prix journaliers du pétrole WTI et Brent en dollars - Année 2018

    Le mardi 29 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    Calendrier des prix spots du pétrole Brent & WTI en 2018.

    Lire la suite

    En décembre 2018, le prix du pétrole chute de nouveau

    Le jeudi 24 janvier 2019 - Analyses des prix du pétrole

    En décembre 2018, le prix du pétrole en euros chute de nouveau (−12,0 % après -19,3 % en novembre). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) se replient (−2,3 % après +0,0 %), à l’instar de ceux des matières industrielles (−2,6 % après −0,5 %) et des matières alimentaires (−2,1 % après +0,6 %). Le prix du pétrole diminue En décembre 2018, le prix du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit sa chute (−12,0 % après -19,3 %), à 50,1 € en moyenne par baril. La baisse est...

    Lire la suite